Saint Cloth Chronicle

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
Saint Cloth Chronicle
Databooks
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom francais Saint Cloth Chronicle
Caractéristiques
Type de produit Publication
.    .



Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission.

Interview de Masami Kurumada

  • Merci à "Cedde", "Kentaro", "titi", "Vincent, sans pseudo" pour les précisions sur Ring ni Kakero et Fūma no Kojirō.


Saint cloth chronicle kuru 01.jpg

1. Ring ni Kakero comporte aussi les Douze dieux de l'Olympe dans une des équipes, pourriez-vous nous dire depuis quand vous vous intéressez à la mythologie grecque

Kurumada : En fait, ce n'est pas que j'ai un intérêt particulier pour la mythologie grecque. Je m'en inspire juste parce qu'il y a des idées intéressantes dedans. La mythologie grecque comporte énormément de personnages, et les dieux ne renvoient-ils pas une impression de puissance et d'élégance ? C'est pourquoi je m'en suis servi dans Ring ni Kakero. De cette manière, je mets en scène des ennemis qui sont plus classes et puissants que les héros, et je trouve que c'est mieux ainsi. Avant Rinkake, je connaissais quelques petites choses sur la mythologie grecque, mais il m'a fallu lire des livres sur la mythologie pour compléter mes connaissances lorsque j'ai commencé. Lorsque je me suis mis à Saint Seiya, il a cependant fallu que j'approfondisse encore plus mes recherches. Dans ce genre de manga de combat, il faut se débrouiller pour faire apparaître des ennemis les uns après les autres, mais dans le cas de Saint Seiya le travail d'imagination était plus facile et plaisant que dans d'autres mangas. La raison en est que la mythologie grecque regorge de personnages tels que Poséidon, Hadès, ou Zeus.


2. Comment avez-vous défini les traits des cinq Bronze Saints héros de l'histoire ?

Kurumada : J'ai pensé à l'équilibre classique des Shōnens. Un héros au sang et caractère bouillonnant, un gars sérieux, un gars cool, un plutôt mignon, et enfin un autre qui est le type surpuissant, et c'est ainsi que l'on a Seiya, Shiryū, Hyōga, Shun et Ikki. J'ai par contre fait d'Ikki leur ennemi au début car je trouvais que ce ne serait pas intéressant que les cinq forment un groupe dès le début comme c'est souvent le cas. De plus, je comptais aussi d'abord faire de Hyōga un assassin à la solde du Sanctuaire.

Seiya et Ryūji (rinkake) sont deux types de héros différents, et pour tout dire, un personnage comme Ryūji est assez compliqué à utiliser. Il n'est pas du genre à aller se confronter à l'ennemi, et si ce dernier ne va pas vers Ryūji, l'action n'avance pas. Employer ce genre de personnage n'est pas facile. Dans Saint Seiya, c'est Shun qui est du même genre que Ryūji, alors que Seiya serait plutôt à rapprocher d'Ishimatsu (rinkake). Si un ennemi se montre, il ira automatiquement l'affronter.


3. Pourquoi avez-vous choisi comme constellations protectrices Pégase, le Dragon, le Cygne, le Phoenix et Andromède pour les héros ?

Kurumada : Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'y a pas tant que ça de constellations utilisables parmi les 88 possibles. Par exemple, je ne peux pas me servir de constellations comme le Compas ou la Machine Pneumatique (rires). Bien évidemment, les 12 constellations du zodiaque étaient réservées depuis le début pour les ennemis à mettre en scène, ce qui laissait encore moins de choix. Au début, j'ai donc pris 10 constellations qui me semblaient utilisables. Mais je n'ai pu en retenir que 5 pour les héros, dommage pour Ichi de l'Hydre ou Ban du Petit Lion (rires). En fait, à l'origine, je comptais faire de Jabu un personnage du cast principal, mais son caractère bouillonnant faisait doublon avec Seiya, et il a donc fini avec Ichi et les autres en dehors du groupe principal. Même aujourd'hui, il m'arrive d'y repenser, mais je reste cependant sûr d'avoir fait le bon choix en ne gardant que Pégase.


4. Est-ce qu'il y a un personnage qui a beaucoup dévié par rapport à ce que vous aviez prévu pour lui ?

Kurumada : Il n'y a pas vraiment de tel personnage. Au début, je comptais faire de Milo le maître de Hyōga, mais ensuite je me suis dit que de la glace avait après tout un rapport direct avec l'eau, j'ai donc changé pour Camus. Au début, je n'avais pas encore décidé si Marin serait oui ou non la sœur de Seiya. Je me suis dit que je verrais ça au cours de l'histoire. Si on construit son histoire avec un choix en tête, on prend le risque que les lecteurs percent le mystère en cours de route.


Saint cloth chronicle kuru 02.jpg

5. Qui est votre personnage préféré ?

Kurumada : C'est une question qui revient souvent, mais j'aime tous les personnages, je ne me limite pas à Seiya. Je me suis beaucoup investi dans chacun de mes personnages, et ils m'ont tous laissé un sentiment d'accouchement douloureux. Je ne peux pas faire un choix.


6. Comment avez-vous choisi quelles constellations iraient avec quels personnages ?

Kurumada : J'ai d'abord réfléchi aux personnages, puis j'ai ensuite choisi la constellation appropriée. Les Douze Gold Saints font par contre exception, car dans leur cas j'ai fait le contraire, en définissant les personnages en fonction de la constellation. Par exemple, le Lion évoque une forte masculinité, alors que la Vierge a des airs féminins.


7. Comment vous est venu le concept des Cloths ?

Kurumada : Au début, avant de commencer ce manga, j'imaginais plutôt des armures proches de celles des samouraïs et un style de combat ressemblant à du karaté. L'idée était que leurs attaques étaient si puissantes qu'ils avaient besoin de protections lors de leurs combats. Mais les armures normales n'étaient pas géniales, et alors que je ruminais l'idée, la mythologie grecque s'est profilée dans mon esprit. Je me suis dit que si je m'inspirais des constellations, je pourrais arriver à un résultat très classe. J'ai donc commencé avec des designs d'armures occidentales antiques comportant des lignes courbes. La Gold Cloth du Lion d'Aiolia doit être ce qui s'approche le plus du concept d'origine. Avec mes assistants, nous débattions continuellement des nouvelles Cloths à concevoir, c'était vraiment épuisant. Juste avoir à se soucier de l’histoire est pourtant déjà très fatigant (rires).


8. Parlez-nous maintenant des concepts de design pour les Scales.

Kurumada : Les Scales sont des protections inspirées des écailles des poissons. Le résultat obtenu en les dessinant avec plein d'écailles était plutôt désagréable, je n'en ai donc dessiné que très peu de cette manière. Les Scales représentent bien sûr des monstres marins, mais il a fallu autant que possible que je fasse le tri pour choisir ceux qui avaient une bonne apparence. Bien entendu je ne pouvais pas prendre une anémone de mer, cependant si j'avais du le faire, sa technique aurait été "j'avale tout autour de moi" (rires). J'ai par contre beaucoup réfléchi sur Isaak, sa Scale et son design en raison de son passé commun avec Hyōga.


9. Pourquoi est-ce que les Scales sont dorées ?

Kurumada : Pour être franc, je ne m'en rappelle pas vraiment (rires). Au début, j'avais cependant l'intention de faire des Scales bleues, mais ils ne se dégageait pas d'impression de puissance. Je pense que j'ai du vouloir les faire dorées pour qu'ils ressemblent aux Gold Saints, pour qu'ils n'aient pas l'air moins bien qu'eux. Vu que l'anime était diffusé en même temps que cette partie, ils se peut aussi que ça ait été une suggestion de la Tōei ou de Bandai.


10. Et en ce qui concerne les Surplis ?

Kurumada : Pour les idées, j'ai rassemblé les 108 étoiles du roman Suikoden et les ai associées avec des monstres tirés de la mythologie ou d'autres sources. Lors de cette partie le design des armures était vraiment très difficile à imaginer (rires). J'ai imaginé les Surplis comme étant d'un noir de jais, car c'est la couleur qui convient aux Enfers (NDT : en japonais les Enfers grecs sont "meikai", soit "le monde des ténèbres"). L'anime a par contre ajouté des couleurs avec des teintes violettes, mais comme on reste dans des tons sombre, ça convient aussi. En fait, une couleur noire toute simple les aurait trop fait ressembler aux Black Saints des débuts. Pour Minos, Eaque et Rhadamanthe, je me suis servi des noms des juges de la mythologie.


11. Comment vous est venue l'idée de ces God Cloths supérieures aux Gold Cloths ?

Kurumada : En fait, pour continuer sur la lancée du Level Up des adversaires, je n'avais pas d'autre choix que de les introduire (rires). Elles étaient indispensables pour vaincre un dieu tel que Thanatos. Mais je me suis peut être un peu trop laissé tenter par le "j'ai pas le choix, je dois faire ça ?" (rire ironique). Au début, les Dieux jumeaux appellent ceci des Kamuis, mais en y regardant de plus près, ils les appellent ensuite des God Cloths, proches des Kamuis. Je pense en tout cas que les God Cloths sont le stade ultime d'évolution des Cloths et que ça n'ira pas plus loin. Peut-être (rires).
Saint cloth chronicle kuru 03.jpg


12. Les God Cloths se trouvent au delà de toutes les Cloths, y compris celles d'or n'est-ce pas ?

Kurumada : En fait, si on prenait une métaphore avec les âges, les Bronze Saints se situeraient environ au collège, les Silver au lycée, et les Golds seraient des étudiants. Pour ce qui est des tailles, les bronzes sont aux environs de 165cm, les Silver vont jusqu'à 175cm et les Gold Saints sont au dessus de 180cm. Les aspects des Cloths séparent très distinctement leurs rangs comme dans une armée. Il y a les amiraux, colonels et capitaines, et chaque changement de grade leur permet de porter des vêtements de plus en plus couvrants, non ? J'ai voulu employer le même genre de système. Les God Cloths ont un design qui les démarque nettement du reste, et celles du Dragon, du Cygne et d'Andromède gagnent aussi des ailes montrant que ce sont les Cloths ultimes.


13. Quelle sortes de protections sont les Kamuis ? Pourriez-vous nous faire partager l'image que vous en avez ?

Kurumada : Ce sont les protections portées par les Douze dieux de l'Olympe, et Athéna elle-même en a donc à priori une qui lui correspond. Je lui ai pourtant fait porter une Cloth ne dépareillant pas, car je trouvais ça plus classe. Mais bien qu'Athéna dise elle-même qu'elle porte une Cloth, il se pourrait que ce soit vraiment sa Kamui. De la même manière, il se peut que la Scale de Poséidon et le Surplis d'Hadès soient aussi leurs véritables Kamuis. J'ai plus ou moins l'intention de dévoiler les Kamuis d'ici peu de temps, donc restez attentifs.


14. Quelles furent les Cloths les plus difficiles à concevoir ?

Kurumada : J'arrivais toujours à finir par trouver à quoi ressembleraient les Cloths basées sur des animaux, comme celles du Lion et du Cancer. Par contre, les Cloths du genre de celle des Gémeaux ou de la Balance ont été plus problématiques, et je me suis fait beaucoup de tracas pour trouver à quoi celle des Gémeaux devrait ressembler une fois portée par Saga. Comme il apparaissait d'abord comme le mal ultime, il a fallu que j'y réfléchisse autant que je le pouvais pour parvenir à penser à un beau résultat donnant une impression de puissance.


15. Et donc, quelle est la Cloth qui vous plaît le plus ?

Kurumada : Si on me force à le dire, c'est la Gold Cloth des Gémeaux, bien qu'elles me plaisent toutes. À cette époque, les gens de Bandai étaient plutôt inquiets avec ce design, à cause bien sûr des visages sur le casque. Mais au final le résultat leur a plu. Au fait, il y a une question de fan qui revient très souvent. « Qui est le Gold Saint le plus puissant ? ». Même des hommes de plus de 30 ans me posent posent cette question, comme des enfants de primaire et veulent savoir. Quel que soit l'âge, Saint Seiya reste une œuvre chère à leurs cœurs.


16. Et justement, qui est le plus puissant ?

Kurumada : Vous aussi (rires) ? C'est une question très difficile. J'ai dessiné les Douze Gold Saints avec l'intention de les faire tous aussi classes et puissants les uns que les autres, et je dirais que chacun a quelque chose qui le met en valeur. Je ne peux pas vraiment dire comme ça qui est le plus fort (rires).


17. Que pensez-vous des Saint Cloth Myth ?

Kurumada : Les anciens jouets étaient plutôt simples mais ceux-ci sont ingénieusement conçus. On sent vraiment le progrès technique. Parmi les Saint Cloth Myth, je trouve qu'Orphée de la Lyre se démarque vraiment, la texture évoque tout à fait un éclat comparable à de l'argent. Je trouve aussi que les 3 Juges des Enfers sont magnifiques et imposants. Les Surplis ont vraiment un excellent rendu. Mais je plains les personnes qui en font la collection, il y en a tellement que cela doit prendre beaucoup de place dans les maisons (rires).


18. Parlez-nous de la partie Hadès.

Kurumada : Cette partie s'inspire de l'enfer de Dante et j'ai toujours de l'affection pour elle. Au début, Saint Seiya avait un design très masculin brut, tout comme Ring Ni Kakero ou Fūma no Kojirō, mais c'est vers cette partie que mes dessins sont devenus plus élégants, et les textures sur les Surplis étaient très travaillées. J'ai passé beaucoup de temps sur cette partie pour qu'elle soit réussie.


19. Comment vous est venue l'idée de ramener Saga et les autres d'entre les morts pour faire un jûnikyû inversé ?

Kurumada : Lorsque la traversée des Douze Maisons s'est terminée, les Gold Saints étaient devenus des personnages très populaires. Plus tard, lorsque l'on est arrivé à la partie sur Hadès, régnant sur les morts, je me suis dit que ce serait une bonne idée de les faire revenir en ajoutant le fait qu'ils veuillent prendre la tête d'Athéna, pour créer un choc scénaristique.
Saint cloth chronicle kuru 04.jpg

20. Pourquoi ne pas avoir ajouté Aiolos parmi les autres Saints ressuscités ?

Kurumada : Aiolos n'étant pas mort à la même époque que Saga et ses compagnons, il semblait un peu hors de propos parmi eux. De plus, je voulais que Saga soit suivi par les membres de son groupe comme un leader plus âgé. Si Aiolos avait été ramené à la vie, il aurait probablement fallu qu'il s'oppose à Saga. Difficile de les imaginer côte à côte dans ce passage, non ? (rires)


21. Et la résurrection de l'ancien Pope ?

Kurumada : C'est aussi l'un des personnages que j'ai alors songé à utiliser. Le Pope était un compagnon de Dōko, lui aussi survivant de la dernière Guerre, mais pourtant comme nous n'avions pas encore eu l'occasion de voir son visage j'ai donc décidé de l'inclure dans les Saints ressuscités. Pour ce qui est de l'idée d'en faire le maître de Mū, cela vient juste du fait que le Temple gardé par Mū est le premier qu'il est nécessaire de traverser. Si j'en avais fait quelqu'un d'autre que son maître, il se serait fait éjecter du temple du Bélier. D'ailleurs, c'est pour ça que Deathmask et Aphrodite se sont fait expulser (rires).


22. A propos du retour à la jeunesse de Dōko ?

Kurumada : C'est quelque chose qui avait été prévu de longue date. Pour le coup de la transformation, je me suis inspiré de l'épée d'or de Fūma no Kojirō (黄金の剣, ōgon no ken).


23. Est-ce que les situations de Shun qui devient Hadès et de Kawai qui rejoint les Ashuras dans Ring ni Kakero sont semblables ?

Kurumada : Ce n'est pas pareil. Pour être franc, je ne croyais pas au succès de la partie où Kawai devient un Ashura. En ce qui concerne la "révélation" sur Shun, ce n'était qu'une idée pour surprendre le lecteur. Dans mes mangas, l'important n'est pas la trame directrice. Ce qui compte c'est d'étonner les lecteurs. Pour arriver à ce but, je ne m'interdis aucune idée, même si celle ci paraît bizarre, ce qui fait aussi que chaque semaine je me torture en me demandant ce que je pourrais inventer pour créer la surprise (rires).


24. Est-ce que vous pensiez faire de Kanon un participant de la guerre sainte dès la conception du personnage ?

Kurumada : Dans une scène, Milo teste Kanon avec sa Scarlet Needle, puis conclut qu'il n'y a pas d'ennemi ici mais « juste un autre Gold Saint, dont le nom est Kanon des Gémeaux ». C'est une scène que j'avais l'intention de dessiner. Les sentiments personnels des protagonistes (NDT : il dit plus précisément 浪花節, une forme de chanson narrative qui se concentre sur les sentiments de personnages) sont primordiaux dans mes mangas. Ce genre d'histoire est également très populaire en France, il y a d'ailleurs beaucoup de fans de Saint Seiya dans ce pays.


25. Pourriez-vous nous dire pourquoi vous avez nommé le frère de Saga "Kanon" ?

Kurumada : Jusqu'au bout je me suis demandé si je devrais faire de Saga un homme souffrant d'une double identité ou muni d'un jumeau, pour finalement faire les deux. Le nom de celui ci vient de ce qui sépare naturellement les humains en deux groupes égaux, le sexe. (NDT : le kanji représentant le sexe, dans le sens "mâle/femelle" est 性, qui parmi ses prononciations peut se dire "saga"). En ce qui concerne Kanon, étant donné qu'il est le petit frère de Saga, je voulais au début l'appeler Sega. Non, je plaisante (rires). En fait je ne savais pas quoi choisir, puis j'ai pris un atlas et suis tombé sur une ile "Kanon" (カノン島). J'ai trouvé que le nom avait une consonance pas mal alors je l'ai pris.


26. Quelles sont vos impressions sur l'adaptation animée "Elysion" ?

Kurumada : Avec cette sortie, l'adaptation de Saint Seiya est enfin complète. Je trouve l'anime Elysion classe, élégant, chaleureux. Je pense que c'est l'ultime niveau de l'animation. De plus, j'ai fait les paroles et participé à la composition de l'ending "Kami no sono - DEL Regno". S'il vous plaît, écoutez absolument cette musique.


27. Et pour finir, quel est votre message pour tous les fans du pays ?

Kurumada : Merci d'être restés fidèles à Saint Seiya et de continuer à porter ce rêve dans votre cœur. Le monde de Saint Seiya continue de s'étendre, restez donc attentifs à ce qui s'y passe.

Fin de traduction




Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-10-01 : Titre japonais, Image infobox, auteur, editeur, distributeur, date, prix, ISBN, pages, traduction de la préface (archange), Prix, ISBN, Date de sortie précise, Intro, description, version française + autres versions





Références