Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
SSTMBD.jpg
Jaquette du Blu-ray
Films de Saint Seiya
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom japonais 「聖闘士星矢」 THE MOVIE Blu-ray BOX 1987~2004
Nom francais Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
Production
Editeur(s) Tōei Video
Caractéristiques
Type de produit Audio/vidéo
Medium Blu-ray
ISBN BSTD-3460
Durée 295 min
Sortie
Date 2011/11/21
Prix 17850 yens
.    .
Article rédigé par SSK
C'est début Juillet 2011 que la nouvelle tomba : une réédition des 5 films de Saint Seiya au format Blu-ray, pour célébrer le 25ème anniversaire de la série. Rappelons que les 4 premiers avait été édités en coffret DVD en Août 2004, pour accompagner la sortie unitaire du film Tenkai Hen Josō ~ Overture. Tōei Animation était réputé pour le soin apporté à la remastérisation de ses films (à l'inverse de ses séries), on ne pouvait qu'attendre avec impatience cette ressortie haute-définition.


Détails

Les 5 films sont répartis sur 3 disques de la manière suivante :

Packaging

Accompagnés d'un disque bonus (au format DVD) et d'un livret de 10 pages, les 3 Blu-ray sont logés dans un boîtier standard, dont la jaquette a été spécialement illustrée par Michi Himeno.

Caractéristiques

Blu-ray

  • Zonage : Region-free
  • Vidéo : 16/9, 1080p haute-définition, couleur
  • Audio : Japonais PCM linéaire mono & Dolby True HD 5.1 (disques 1 & 2), Japonais PCM linéaire stéréo & Dolby True HD 5.1 (disque 3)
  • Sous-titres : Néant
  • Durée : 295 minutes

DVD

  • DVD5 (simple face, simple couche)
  • Zonage : Région 2
  • Vidéo : 16/9 LB, NTSC, couleur
  • Audio : stéréo
  • Sous-titres : Néant



Épisodes

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
Saint Seiya Films
Numéro 01
Titre japonais 聖闘士星矢 邪神エリス
Titre romaji Saint Seiya Jashin Eris
Titre français Saint Seiya - Eris, la déesse de la discorde
Durée 45 min
Date 1987/07/18
Format Cinéma
Notes Projeté pendant une "Toei Manga Matsuri"
Liste
Ordre wiki 01
.    Suivant
Précisions sur la VF par Chernabog. Notes par Archange et hugo. Synopsys, Seiyuu, diffusion : Archange
Episode

Seiya et ses amis rendent visite à Miho et aux enfants de l'orphelinat, et font alors la connaissance d'Erii, une jeune femme qui a récemment commencé à y travailler. Cependant, le soir même la comète Repulse frôle la Terre, et une pomme d'or dans laquelle était scellée Eris, la déesse de la Discorde, s'en détache. Eris s'incarne alors en Erii, puis enlève Athéna afin d'absorber son énergie en vue de sa résurrection complète.

Récit



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : Récit complet, Image infobox, notes, staff

Notes

  • Dans sa version originale, ce film se nommait "Saint Seiya - Le Film" (聖闘士星矢 劇場版 - Saint Seiya Gekijōban). Depuis l'édition DVD de 2004 au Japon, il a été renommé "Eris, la déesse de la Discorde".
  • Le temple d'Eris se situe à Hokkaidō, soit sur le même fuseau horaire que nos héros qui se trouvent alors aussi au Japon. Pourtant, le rayon que tire Eris part alors qu'il fait jour mais arrive en pleine nuit dans la résidence Kido. Il est possible que ceux qui ont réalisé cette scène aient oublié où se trouvait le temple et aient fait comme si il se trouvait en Grèce.
  • Comme plusieurs autres films, celui-ci introduit des concepts qui seront réutilisés bien plus tard dans le manga par Masami Kurumada : dans celui-ci, on a le Saint de la Lyre (idée reprise dans le chapitre Hadès) et la Flèche du Sagittaire (idée reprise dans le chapitre Poséidon).
  • Il y a dans ce film deux étranges erreurs de montage :


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
# Début Fin Issue
A01 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 1 - Saint Seiya Gekijōban Victoire de Seiya Seiya Versus Maya
A02 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 1 - Saint Seiya Gekijōban Victoire de Hyōga Hyōga Versus Christ
A03 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 1 - Saint Seiya Gekijōban Victoire de Shiryū Shiryū Versus Jan
A04 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 1 - Saint Seiya Gekijōban Victoire d'Orpheus Shun Versus Orpheus
A05 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 1 - Saint Seiya Gekijōban Victoire d'Ikki Ikki Versus Orpheus
A06 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 1 - Saint Seiya Gekijōban Victoire de Jaguar Seiya Versus Jaguar
A07 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 1 - Saint Seiya Gekijōban Victoire de Jaguar Ikki Versus Jaguar
A08 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 1 - Saint Seiya Gekijōban Victoire de Seiya avec la Gold Cloth du Sagittaire Seiya Versus Jaguar
A09 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 1 - Saint Seiya Gekijōban Victoire de Seiya avec la Gold Cloth du Sagittaire Seiya Versus Eris


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Kōzō Morishita

Seiyuu / Comédiens de doublages

Studio de doublage : Aoni Production



International

France Flag icon france-small.gif

Casting


Studio : SOFI


Notes

  • Le titre utilisé dans la version française est "La légende de la pomme d'or".
  • Ni l'adaptateur ni le directeur artistique de ce doublage ne sont crédités sur quelque source officielle que ce soit. Jean-Yves Jaudeau a toutefois confirmé qu'il avait signé l'adaptation de ce film et il est fort probable que Marc François était à la direction.
  • Contrairement à la série, qui ne comptait pas plus de six comédiens par épisode, ce film ainsi que le suivant ont été doublés avec une équipe d'acteurs assez grande. Les comédiens de la série ont toutefois repris leurs rôles sauf pour les personnages de l'orphelinat à qui on a attribué de nouvelles voix.
  • Les voix des enfants n'ont pas toutes été identifiées (notamment celle de Mimiko).
  • Comme cela arrivait parfois dans la série, la plupart des cris de la version japonaise sont conservés sur la version française pour ce film et le suivant.
  • Plusieurs noms sont mal retranscrits dans la version française : Éris devient ainsi Élis, Orphéus devient Orphéou, Christ devient Krakus, Jaguar devient Yaga et enfin, Érii devient Irina. De même, la Comète Repulse est appelée la Comète Léparse.
  • Globalement, en termes de sens, l'adaptation n'est pas toujours fidèle aux phrases de la version originale. Cela dit, elle ne présente pas de véritables problèmes de compréhension du film.




Références

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
Saint Seiya Films
Numéro 02
Titre japonais 聖闘士星矢 神々の熱き戦い
Titre romaji Saint Seiya Kamigami no atsuki tatakai
Titre français Saint Seiya - L'ardent combat des dieux
Durée 46 min
Date 1988/03/12
Format Cinéma
Notes Projeté pendant une "Toei Manga Matsuri"
Liste
Ordre wiki 02
Précédent    Suivant
Précisions sur la VF par Chernabog. Synopsys, Seiyuu, diffusion : Archange
Episode

Athéna et ses Saints se rendent dans la contrée nordique d'Asgard, à la recherche de Hyōga, qui a disparu alors qu'il se trouvait dans les environs. Un complot couve, et les explications de Derbal, le grand prêtre d'Odin, ne semblent guère convaincantes. Celui-ci finit par emprisonner Athéna sur la proue du drakkar servant de piédestal à la statue d'Odin, et les Bronze Saints se ruent alors pour sauver leur déesse.

Récit



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : Récit complet, Image infobox, notes, staff


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
# Début Fin Issue
B01 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 2 - L'ardent combat des dieux Derbal emprisonne Saori avec l'Odin Sealed Saori Versus Derbal
B02 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 2 - L'ardent combat des dieux Avantage d'Ullr Ullr Versus Shun
B03 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 2 - L'ardent combat des dieux Victoire d'Ikki Ikki Versus Ullr
B04 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 2 - L'ardent combat des dieux Victoire de Shiryū Shiryū Versus Midgard
B05 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 2 - L'ardent combat des dieux Victoire d'Ikki Ikki Versus Rung
B06 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 2 - L'ardent combat des dieux Victoire de Seiya Seiya Versus Loki
B07 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 2 - L'ardent combat des dieux Victoire de Derbal Hyōga, Ikki, Seiya, Shun Versus Derbal
B08 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 2 - L'ardent combat des dieux Victoire de Seiya avec la Gold Cloth du Sagittaire Seiya Versus Derbal


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Shigeyasu Yamauchi

Seiyuu / Comédiens de doublages

Studio de doublage : Aoni Production



International

France Flag icon france-small.gif

Casting


Studio : SOFI


Notes

  • Le titre utilisé dans la version française est "La Guerre des Dieux". On notera toutefois que la dernière édition en DVD française le nomme "La Bataille des Dieux".
  • La version française est similaire à la précédente (en termes de nombre de comédiens ou d'adaptation, la plupart des cris sont repris de la VO, si bien qu'une des attaques de Seiya est, elle aussi, laissée en VO etc...), les deux films ayant certainement dû être doublés en même temps. Comme pour le premier film, et bien qu'il ne soit là encore pas crédité, Jean-Yves Jaudeau a confirmé qu'il avait signé l'adaptation de ce film et il est là aussi probable que Marc François était à la direction.
  • Marc François ne double exceptionnellement pas Hyōga. Conséquence sans doute du long combat entre ce dernier et Shiryū, ce qui aurait rendu difficile la différenciation des voix pour le comédien, d'autant plus que l'adoucissement de son timbre était justement ce qui lui permettait le plus de les différencier, chose que l'état de Hyōga (rendu fou furieux) n'aurait pas permis.
  • Là aussi, plusieurs noms sont mal retranscrits, voire complètement changés (Loki devient Éric !). Pour d'autres, leurs noms ne sont tout simplement pas donnés (Ullr, Rung et même Derbal !).
  • Comme dans le premier film, l'adaptation ne respecte pas toujours totalement le sens des dialogues japonais bien que le texte français colle parfaitement au contexte des scènes ce qui passe donc sans problème pour une oreille non avertie. On regretta toutefois que la VF fasse passer Frey pour un God Warrior !




Références

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
Abel film front.jpg
Saint Seiya Films
Numéro 03
Titre japonais 聖闘士星矢 真紅の少年伝説
Titre romaji Saint Seiya Shinku no shōnen densetsu
Titre français La légende écarlate des jeunes hommes
Durée 75 minutes
Date 1988/07/23
Liste
Ordre wiki 03
Précédent    Suivant
Résumé par Diamond Saint. Notes sur la VF par Chernabog. Diffusion, Seiyuu : Archange, notes sur les inspirations manga par hugo
Episode

Phoebus Abel, un dieu solaire oublié et frère d'Athéna, se manifeste afin de récupérer sa sœur et de punir l'humanité corrompue. Le dieu est accompagné non seulement de ses Corona Saints, mais également des Gold Saints morts pendant la bataille du Sanctuaire. Athéna le suit et perd la vie en tentant d'arrêter son frère. Une course contre la montre débute alors pour les Bronze Saints tandis que Saori se rapproche inexorablement du puits de la mort à Yomotsu Hirasaka.

Récit

Abel et Athena
Abel, le frère d'Athéna, revient sur Terre après le long exil qu'il dut subir aux temps mythologiques, en essayant de renverser Zeus, son père, et prendre sa place. Entouré de sa garde rapprochée, les trois "Corona saints", ainsi que des chevaliers d'or anciennement tués lors de la bataille du sanctuaire et ressuscités par Abel,
Bronze saints
celui-ci prévient Athéna qu'il va déclencher la destruction de la Terre et de ses habitants sous prétexte que les hommes sont devenus trop corrompus au fil des siècles. Il propose à Athéna de l'accompagner : puisqu'elle est sa sœur, il veut lui épargner ce funeste destin.

Pressentant les atroces souffrances que devront subir ses chevaliers en affrontant Abel, Athéna décide d'affronter seule son frère et interdit aux chevaliers de bronze de la suivre, ils ne sont désormais plus ses protecteurs.

Abel jouant de la harpe

S'ensuit une première altercation entre Atlas, un des guerriers surpuissants d'Abel, et Seiya qui refuse obstinément d'abandonner la déesse pour qui il a toujours dévoué corps et âme. L'affrontement tourne alors très nettement en faveur du Corona Saint, mais Abel décide d'interrompre le combat pour arrêter de faire couler du sang inutilement. Quelques heures plus tard, au temple d'Abel, Saori profite d'être seule avec son frère pour dévoiler son véritable dessein : stopper Abel coûte que coûte. Cependant, alors qu'elle tente de l'abattre par surprise, Abel perçoit à temps le cosmos offensif d'Athéna et réussit à parer son attaque divine.

Abel tuant Athéna
Déçu par l'attitude de sa sœur, Abel utilise son cosmos pour projeter l'âme d'Athéna hors de son enveloppe charnelle et l'envoie au Yomotsu Hirasaka, l'antichambre de la mort, où il va guider son âme vers le puits des enfers.

Sentant le cosmos de Saori s'éteindre, deux Gold Saints, Shura et Camus, se précipitent sur Abel, furieux de voir qu'il a osé lever la main sur leur déesse. C'est alors qu'interviennent les guerriers d'Abel : Atlas, Berenice et Jaoh. Un combat s'ensuit. Bénéficiant d'une puissance extraordinaire et de l'avantage du nombre, les Corona saints pulvérisent les deux chevaliers d'or sans la moindre difficulté, sous les yeux de Deathmask, Aphrodite et Saga qui ont décidé de ne pas intervenir et donc de se ranger aux cotés du maléfique Abel. De leur coté, les chevaliers de bronze ont également ressenti la "mort" d'Athéna et son appel à l'aide ; ils décident donc d'aller affronter Abel.

Combat entre Atlas et Seiya

Seiya est le premier à affronter un des guerriers d'Abel : il retrouve Atlas qu'il avait déjà affronté, et celui-ci met rapidement Seiya hors de combat en enchaînant quelques attaques dont sa fameuse "Burning Corona".

De son coté Shiryū se retrouve opposé à Deathmask, qui fut déjà son adversaire lors de la bataille du sanctuaire.
Deathmask du Cancer
Durant le combat, le Cancer se projette avec Shiryu au Yomotsu Hirasaka, l'antre des enfers, pour lui montrer l'âme errante d'Athéna qui se rapproche dangereusement du puits des âmes. Le chevalier du Dragon comprend qu'il existe un moyen de sauver Saori : tant que son âme n'est pas tombée dans le puits des enfers il y a une possibilité de la ramener dans le monde des vivants, mais pour cela il faudra stopper Abel qui guide son âme doucement mais sûrement à la mort.

Cette lueur d'espoir permet à Shiryū de décupler ses forces, et il invoque alors son Rozan Sho Ryu Ha qui pulvérise le chevalier du Cancer. Malheureusement, après ce combat, il est intercepté par Bérénice, qui l'attaque en traitre par derrière et le terrasse.

Shun quant à lui retrouve également son ancien adversaire en la personne d'Aphrodite.
Aphrodite et Shun
Le combat commence et le chevalier des Poissons lance tout d'abord ses roses piranhas contre Shun, qui contre cette technique sans difficulté grâce à sa chaîne. Le Saint d'Andromède décide alors de déclencher son attaque ultime, le Nebula Storm. Cependant Aphrodite a déjà subi cette attaque dans le passé et cette fois il arrive à l'esquiver en créant une illusion d'optique (une sorte de double de lui-même) grâce à ses roses démoniaques. Il projette alors sa Bloody Rose en plein coeur du Bronze Saint qui est mis hors de combat.
Ikki secourant son frère

Mais Ikki, Saint du Phénix et frère de Shun, intervient in extremis : il retire la rose du cœur de son frère et affronte Aphrodite. Il commence par utiliser son Phenix Genma Ken, qui contrôle l'esprit d'Aphrodite un instant et lui renvoie une image laide et répugnante de lui-même. Se sentant extrêmement offensé le Gold Saint riposte en lançant des dizaines de Bloody Roses que le Phénix pulvérise facilement grâce à sa puissante attaque, le Hoyoku TenSho (l'envol du phénix). Cependant il est à son tour terrassé par Atlas qui l'attaque par surprise : voulant protéger Shun affaibli, Ikki reçoit le Burning Corona de plein fouet et s'écroule au sol.

Atlas et Bérénice

Quelques instants plus tard, Hyoga rencontre Abel escorté par Atlas et Bérénice, l'assassin de son maitre Camus. Abel demande alors au Saint du Cygne de lui créer un cercueil de glace pour Athéna. Celui-ci refuse et va même jusqu'à menacer Abel lui-même en lui disant qu'il préfère en fabriquer un pour lui. Abel et Atlas se retirent et une confrontation entre Bérénice et Hyoga commence.

Hyoga à terre

Bérénice a l'avantage tout d'abord en parant sans difficultés les attaques glaciales de Hyoga, notamment grâce à son habit sacré réputé ingelable. À son tour il attaque le Bronze Saint en utilisant sa chevelure et l'immobilise tout en détruisant progressivement son armure. Au dernier moment Hyōga puise la force nécessaire pour se relever en repensant à sa mère, et porte une ultime attaque en l'honneur de son maitre, l'Aurora Execution, qui gèle littéralement son adversaire et le fait éclater.

Saga

Saga découvre Seiya en piteux état et ayant perdu la volonté de se battre. Après une petite séance de morale et un affrontement en bonne et due forme, Saga parvient à remotiver Seiya, qui fait exploser son cosmos jusqu'à son paroxysme, dépassant celui de Saga et le blessant avec ses météores. Saga décide alors de lui indiquer le moyen de sauver Saori. Le Saint de Pégase reprend confiance en lui, une nouvelle lueur d'espoir naît dans son cœur. Jaoh, le troisième guerrier d'Abel, apparaît alors et tente de stopper Seiya. Saga qui avait alors jusque-là simulé son allégeance à Abel, s'oppose à Jaoh. Commence alors un combat qui provoque la mort des deux adversaires, par le sacrifice de Saga qui se propulse dans les cieux avec Jaoh (à la manière de l'Ultime Dragon de Shiryū contre Shura lors de la Bataille du Sanctuaire) et tous deux viennent finalement s'écraser au sol, brûlés vifs par le cosmos du Gold Saint des Gémeaux.

Athena

Les chevaliers de bronze arrivent tant bien que mal jusqu'au temple d'Abel, où Atlas les attend. Celui-ci les envoie facilement au tapis les uns après les autres. Les bronzes parviennent dans un effort de volonté et de persévérance à se relever, et intensifient leur Cosmos jusqu'à atteindre le Septième Sens. C'est alors qu'apparaissent spontanément les Gold Cloths du Verseau, de la Balance et du Sagittaire, qui viennent recouvrir respectivement Hyōga, Shiryū et Seiya. Cette fois Atlas est mis à mal : déjà ébranlé par les coups cumulés de Shiryū et Hyōga, il est ensuite terrassé par les météores de Seiya à la puissance considérablement accrue.

Mais quand les trois combattants pénètrent à l'intérieur du temple d'Abel, celui-ci projette une vague de Cosmos qui terrasse immédiatement Shiryū et Hyōga.
Seiya revêtu de la cloth du Sagittaire
Seiya riposte avec ses météores, cependant ceux-ci sont renvoyés par Abel plusieurs fois de suite. Le cosmos de Seiya s'intensifie indéfiniment, tout comme celui d'Abel qui riposte à chaque offensive. Finalement, comme ce combat perturbe la concentration du dieu qui contrôlait l'âme d'Athéna, celle-ci est sauvée in extremis et réintègre son corps. Seiya brandit alors l'arc du Sagittaire et décoche une flèche en plein cœur d'Abel : celui-ci est enfin terrassé, la fin du monde n'aura pas lieu.



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : Mise en forme du récit, Image infobox, notes, staff

Notes

  • Contrairement aux trois autres films Saint Seiya des années 1980, celui-ci a été diffusé en tant que film à part entière, et non comme un élément d'une "Toei Manga Matsuri".
  • Comme plusieurs autres films, celui-ci introduit des concepts qui seront réutilisés bien plus tard dans le manga par Masami Kurumada, puis dans l'anime : dans celui-ci, on a d'une part la résurrection des Gold Saints anciennement tombés au combat (idée reprise dans le chapitre Hadès), l'emploi de la Galaxian Explosion en version "sacrifice" (également repris dans le chapitre Hadès, lors de l'ultime combat de Kanon), et enfin Shiryū et Hyōga revêtant les Gold Cloths de la Balance et du Verseau respectivement, puis l'assaut final faisant intervenir la flèche du Sagittaire (idées reprises dans le chapitre Poséidon).
  • Lorsque Camus et Shura combattent les Corona Saints, on les voit tomber dans le vide sur un plan éloigné. Si on regarde attentivement, on remarque que Shura est remplacé par Saga.
Saga est la "doublure" de Shura
  • Vers le milieu du film, Camus et Shura sont vaincus par les Corona Saints. À cette occasion, on voit très clairement que l'armure du Verseau est fortement endommagée. Pourtant, lorsque Hyōga la revêtira à la fin du film, elle sera intacte.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
# Début Fin Issue
C01 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Défaite de Seiya Seiya Versus Atlas
C02 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Défaite d'Athéna Saori Versus Abel (film)
C03 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Victoire des Corona Saints Camus, Shura Versus Atlas, Bérénice, Jaō
C04 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Victoire d'Atlas Seiya Versus Atlas
C05 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Victoire de Shiryū Shiryū Versus Deathmask
C06 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Attaque en traître de Bérénice Shiryū Versus Bérénice
C07 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Victoire d'Aphrodite Shun Versus Aphrodite
C08 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Victoire d'Ikki Ikki Versus Aphrodite
C09 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Attaque en traître d'Atlas Ikki, Shun Versus Atlas
C10 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Victoire de Seiya Seiya Versus Saga
C11 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Victoire de Hyōga Hyōga Versus Bérénice
C12 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Destruction mutuelle Saga Versus Jaō
C13 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Victoire d'Atlas Hyōga, Ikki, Seiya, Shiryū, Shun Versus Atlas
C14 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Défaite d'Atlas Hyōga, Seiya, Shiryū Versus Atlas
C15 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 3 - La légende du jeune homme écarlate Victoire de Seiya Seiya Versus Abel (film)


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Shigeyasu Yamauchi

Seiyuu / Comédiens de doublages

Studio de doublage : Aoni Production



International

France Flag icon france-small.gif


Studio : SOFI

  • Direction artistique : Inconnu
  • Adaptation : Inconnu


Notes

  • Le titre utilisé pour la version française est "Les Guerriers d'Abel".
  • Comme pour les deux premiers films, ni le directeur artistique ni l'adaptateur ne sont crédités sur quelque source officielle que ce soit. Il est possible que Marc François ait été à la direction, mais ce n'est en revanche pas Jean-Yves Jaudeau qui s'est occupé de l'adaptation.
  • Même si le public français a pu découvrir ce film avant les deux précédents (par l'intermédiaire d'une diffusion sur La Cinq), on ignore à quel moment précis il a été doublé (et donc si c'était avant ou après les deux premiers). Quoi qu'il en soit, ce troisième film n'a sans doute pas été doublé dans les mêmes conditions que les deux premiers, son casting moins varié (quoique toujours plus conséquent que pour la série) l'indique indubitablement.
  • Sauf pour certains cris de Seiya lorsqu'il est confronté à Abel, aucune onomatopée n'a été reprise de la VO (contrairement aux deux précédents films qui ne s'en privaient pas, tout comme certains épisodes de la série).
  • Hormis Saori et les Bronze Saints (sauf Ikki, Henry Djanik étant absent de ce film), aucun personnage issu de la série ne retrouve sa voix habituelle, même si Serge Bourrier avait déjà prêté sa voix à Deathmask et Shura (habituellement tout deux doublés par Henry Djanik) à une occasion pour chacun, respectivement dans l'épisode 50 et l'épisode 105. Marc François avait quant à lui prêté sa voix au jeune Dōko lors d'un flashback et Virginie Ledieu avait également assuré à quelques reprises la voix de Shunrei, mais cette dernière était plus souvent interprétée par Laurence Crouzet, elle aussi absente de ce doublage.
  • Aphrodite se voit enfin attribuer une voix masculine.
  • Certains cris d'Ikki lors du combat final contre Atlas sont faits par Marc François.
  • Une phrase d'Abel (« Il essaye de surpasser le dieu suprême ») est par erreur prononcée par Éric Legrand, ce qui nuit considérablement à la compréhension de la scène.
  • Le doublage de ce film est resté tristement célèbre pour son adaptation absolument lamentable, à l'évidence effectuée par un adaptateur non familier de l'univers de la série. Ainsi, plusieurs termes n'ont pas leur traduction "officielle", la plupart des lancers d'attaques sont remplacés par des phrases neutres, Camus devient Camille, le maître de Shiryū devient "mon préféré", les contresens et les aberrations de textes sont légion, et certains sont devenus cultes parmi les fans, mais pour de mauvaises raisons !
  • On notera aussi qu'à plusieurs reprises, la VF contient certains silences qui comportaient pourtant bien des dialogues en VO ! Preuve d'un manque de sérieux évident dans la réalisation de cette version française.




Références

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
Saint Seiya Films
Numéro 04
Titre japonais 聖闘士星矢 最終聖戦の戦士たち
Titre romaji Saint Seiya Saishū seisen no senshitachi
Titre français Saint Seiya - Les combattants de la dernière Guerre Sainte
Durée 45 min
Date 1989/03/18
Format Cinéma
Notes Projeté pendant une "Toei Manga Matsuri"
Liste
Ordre wiki 04
Précédent    Suivant
Précisions sur la VF par Chernabog. Notes par hugo. Synopsys, Seiyuu, diffusion : Archange
Episode

Lucifer, l'ange autrefois banni des cieux, revient sur Terre en compagnie de ses anges déchus afin de ravager celle-ci. Son Cosmos lui permet aussi de ressusciter et manipuler Eris, Abel et Poséidon, tombés en enfer après leurs défaites. Athéna et ses Saints prennent d'assaut le temple de Pandemonium afin de stopper les ambitions démesurées de Lucifer, déterminé à devenir l'être suprême de l'univers.

Récit



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : Récit complet, Image infobox, notes, staff

Notes

  • Comme plusieurs autres films, celui-ci introduit des concepts qui seront réutilisés bien plus tard dans le manga par Masami Kurumada : dans celui-ci, l'emploi de la Flèche du Sagittaire combinée aux cosmos des douze Gold Cloths n'est pas sans rappeler la destruction du Mur des Lamentations dans le chapitre Hadès.
  • De même, il se peut que la scène où Eligor s'extrait d'un cocon dans un temple grec détruit ait donné à Kurumada l'idée du Spectre mutant Myū du Papillon et de sa technique Silky Thread, découverts dans la Maison du Cancer endommagée. On remarquera d'ailleurs que l'adversaire qui suit directement Eligor - Moa - fait son apparition au cœur d'une nuée de papillons.
  • Enfin, il est également possible que le combat à "1 contre 2" de Shiryū contre Beelzebub et Astaroth déclenché pour protéger la progression de Seiya, Hyōga et Shun ait pu inspirer le "1 contre 3" du Saint du Dragon contre Gordon, Queen et Sylphide du chapitre Hadès, initié dans le même but.
Erreur de colorisation ?
  • Lors de son combat contre Beelzebub, Seiya se retrouve pendant plusieurs plans avec une tache noire sur l'armure de son poignet droit. Rien ne semble expliquer ce détail, il s'agit certainement d'une erreur.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
# Début Fin Issue
D01 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire des Anges Déchus Versus Astaroth, Beelzebub, Eligor, Moa
D02 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire des Anges Déchus Aldébaran Versus Astaroth, Beelzebub, Eligor, Moa
D03 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire des Anges Déchus Aiolia Versus Astaroth, Beelzebub, Eligor, Moa
D04 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire des Anges Déchus Shaka Versus Astaroth, Beelzebub, Eligor, Moa
D05 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire des Anges Déchus Milo Versus Astaroth, Beelzebub, Eligor, Moa
D06 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire des Anges Déchus Hyōga, Seiya, Shun Versus Astaroth, Beelzebub, Eligor
D07 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Astaroth tué, Shiryū mis KO par Beelzebub Shiryū Versus Astaroth, Beelzebub
D08 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire d'Eligor Shun Versus Eligor
D09 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire de Hyōga Hyōga Versus Moa
D10 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire d'Ikki Ikki Versus Eligor
D11 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire de Beelzebub Hyōga, Ikki, Seiya, Shiryū, Shun Versus Beelzebub
D12 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire de Seiya Seiya Versus Beelzebub
D13 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 4 - Les combattants de la dernière Guerre Sainte Victoire de Seiya Seiya Versus Lucifer


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Masayuki Akehi

Seiyuu / Comédiens de doublages

Studio de doublage : Aoni Production



International

France Flag icon france-small.gif


Studio : SOFI

Notes

  • Le titre utilisé lors de la sortie du film en VHS fut "Le Dieu Des Enfers" (créant une confusion avec Hadès...). Il est autrement intitulé plus judicieusement "Le Temple de Lucifer", qui est d'ailleurs le titre choisi par l'adaptateur de la version française.
  • Le film n'a été doublé qu'en 1994. Tout comme pour les trois premiers, ni le directeur artistique ni l'adaptateur ne sont crédités sur quelque source officielle que ce soit mais Jean-Yves Jaudeau a confirmé qu'il avait signé l'adaptation de ce film et il est probable que Marc François était à la direction. En dépit de ce délai d'attente, une grande partie des personnages habituels ont retrouvé leurs voix françaises, malgré une nouvelle fois l'absence d'Henry Djanik, qui avait commencé à s'éloigner du monde du doublage à cette époque.
  • Serge Bourrier retrouve le personnage d'Ikki, qu'il avait notamment doublé dans l'épisode 72.
  • Laurence Crouzet n'ayant pas participé à ce doublage, les rôles de la mère de Hyōga et d'Éris sont repris par Virginie Ledieu.
  • Abel et Poséidon gardent leurs voix attitrées, malgré la faible participation vocale des personnages, uniquement des rires, et contrairement à la VO pour Abel.
  • Côté Gold Saints, Marc François retrouve le personnage d'Aiolia, dont il était alors la voix principale (l'ayant toutefois partagé avec bien d'autres comédiens), ainsi que celui de Shaka ,qu'il avait déjà doublé à trois reprises même si Éric Legrand était son interprète le plus régulier dans la série. Ce dernier quant à lui retrouve le personnage de Mū qu'il avait doublé à deux reprises. Milo et Aldébaran ont eux droit à de nouvelles voix pour leur courte apparition (se résumant à des onomatopées sur le plan vocal).
  • Bizarrement, pour certains cris des Gold Saints (notamment les tout premiers), leurs voix sont mixées de telle façon qu'elles sont méconnaissables (à croire qu'elles proviennent d'une autre version étrangère !). Cela n'a pas été pris en compte pour la liste ci-dessus.
  • Bien que globalement de bonne facture (en tout cas bien plus que celle, pitoyable, du précédent film...), l'adaptation française s'est permis plusieurs libertés par rapport à la VO, rajoutant par exemple une allusion à Hadès inexistante en japonais ou faisant dire à Lucifer que les trois dieux qu'il commande sont tout à fait capable de désobéir à ses ordres, alors qu'il dit bien évidemment l'inverse dans la version originale ! Plusieurs Anges voient également leur nom mal retranscrits (Beelzebub devient Beelzebuth, Eligor devient Eligol etc...).




Références

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
DVD Tenkai.jpg
Saint Seiya Films
Numéro 05
Titre japonais 聖闘士星矢 天界編 序奏〜overture〜
Titre romaji Saint Seiya Tenkai-hen Josō 〜overture〜
Titre français Saint Seiya - Tenkai-hen Josō : Overture
Durée 83 min
Date 2004/02/14
Format Cinéma
Liste
Ordre wiki 05
Précédent    .
Précisions sur la VF par Chernabog. Seiyuu, Synopsis, pamphlet : Archange. Récit, Production : Atavaka. Merci à megrez alberich pour les infos complémentaires sur la production.
Episode

Saori s’occupe de Seiya, resté catatonique depuis le combat qui l’a opposé à Hadès. Artémis, déesse de la Lune et sœur d’Athéna, intervient alors avec ses Anges afin de destituer Athéna du contrôle de la Terre, et la forcer à expier les crimes qu’elle a commis contre les dieux, dont elle fait pourtant partie. Seiya va repartir en guerre, tout en essayant de raviver le Cosmos qu’il a perdu.

Récit

Le Film débute avec Tōma quittant sa prison céleste, suite aux évènements de Tenkai Hen Overture - Introduction. La lune s’approche de lui tout doucement, comme pour signifier que c’est Artémis qui le délivre de son châtiment. Le titre du film s’affiche alors à l’écran.


Après une courte transition, on retrouve Seiya, seul dans un fauteuil roulant ; il est resté dans un état végétatif suite à son combat contre Hadès, au cours duquel il a été atteint par l’Invisible Sword. Il habite désormais une nouvelle demeure, entouré par ce qui semble être une immense forêt en campagne et un lac. De légères secousses traversent alors l’étendue d’eau…
Seiya dans un état végétatif


Le vent crée du mouvement aux travers des mèches de Seiya, dont le corps demeure toutefois immobile. On voit par la suite deux guerriers dotés de grandes ailes blanches traverser la brume. Derrière eux se trouve Tōma, qui prononce un simple « Meurs Seiya », avant de s’avancer.

"Meurs Seiya"


Après un court travelling montrant la scène vue du dessus, les Anges s’agitent et une pluie de javelots s’abat sur Seiya, qui reste impuissant. Il vacille vers le sol, son fauteuil se retrouve endommagé, du sang coule doucement le long des javelots. Ses assaillants arrivent près de lui et l’Ange à la chevelure mauve lui dit qu’il paiera de sa vie pour avoir osé défier les dieux.


L’Ange aux cheveux mauves

Seiya reste muet et inconscient, les javelots l’ont atteint à des endroits précis, suffisamment pour le blesser, mais sans atteindre ses organes vitaux. L’Ange aux cheveux blonds se demande alors comment il a pu éviter ces attaques, lui qui est censé être paralysé. Tōma a soudainement une intuition ; il s’approche de Seiya, se saisit d’un des javelots qui a effleuré sa cible et le lance le long des vitres de la demeure.


Une silhouette familière sort de la maison en prenant avec elle une serviette en cachemire, il s’agit d’Athéna, qui prenait soin de Seiya suite au combat contre Hadès. Tōma lui demande si c’est bien elle qui a protégé Seiya de leur assaut meurtrier, mais cette dernière fait mine de l’ignorer. Elle continue son chemin, les deux autres Anges tentent de s’interposer, mais elle se contente d’avancer vers Seiya sans même leur lancer un regard, tout en faisant disparaître les javelots sur son passage grâce à ses pouvoirs divins.

L’Ange aux cheveux blonds


Les javelots disparus, le fauteuil de Seiya se remet en place. Athéna lui recouvre les jambes avec la serviette qu’elle a apportée. Les Anges lui demandent poliment de s’éloigner ; Athéna prend enfin la parole et leur dit simplement qu’ils ne feront rien. Tōma rétorque qu’un simple humain ne mérite pas sa protection.


Athéna demande à Tōma qui leur a donné l’ordre, à lui et ses deux compagnons, de venir jusque là. Tōma répond que c’est sa sœur aînée Artémis qui a donné cet ordre car elle s’inquiète pour elle. Athéna se montre surprise, elle a du mal à le croire. Tōma lui dit que Seiya devra accepter sa punition pour s’être opposé aux dieux. Athéna se montre protectrice, et déclare qu’elle ne leur pardonnera pas le moindre mal fait à Seiya. Les deux Anges accompagnant Tōma se préparent alors à attaquer, mais interrompent leur attaque aussitôt.


Le ciel change de teinte

Un léger mouvement secoue de nouveau le lac, le ciel passe à une teinte jaunâtre, puis s’assombrit, il fait subitement nuit. Le vent secoue légèrement les arbres et une sphère blanche s’approche tout près de la terre. Athéna constate qu’il s’agit d’une pleine lune, et se dit qu’un seul être est capable de cela... Athéna remarque que cette Lune illumine plus que le Soleil, une telle Lune ne peut, selon elle, briller que pour une déesse.


Une femme descend du ciel, elle est dotée d’une chevelure blond platine qui recouvre une légère partie de ses yeux vert émeraude, et est vêtue d’une longue robe blanche. Il s’agit en réalité d’Artémis ; celle-ci dit à Athéna (qu’elle appelle « ma petite soeur ») qu’elle a failli à sa mission et qu’en conséquence elle n’est plus digne de diriger la Terre, elle qui a jeté l’opprobre sur les dieux. Elle lui demande en définitive de lui remettre la Terre.
Artémis


Artémis dit à Athéna qu’elle ne lui demandera pas de confesser ses erreurs. Tōma remarque que l’aura d’Athéna a soudainement changé, que son cosmos est plus dur mais aussi plus chaleureux que n’importe quel autre. La déesse de la Terre fait apparaître son sceptre d’une main et dit à sa sœur aînée qu’elle veut bien le lui confier. Artémis la blâme alors pour la nonchalance dont elle fait preuve et lui demande si la Terre a vraiment encore de la valeur à ses yeux.


Les deux déesses lévitent dans les cieux. Artémis avance vers sa sœur cadette, va pour se saisir du Sceptre, mais Athéna a une dernière requête avant de le lui remettre : elle demande à ce que les dieux ferment les yeux sur tous les péchés qu’ont pu commettre ses Saints par le passé, et se montre prête à subir le châtiment qui leur incombe à leur place. Elle souhaite qu’ils puissent dorénavant vivre une vie normale.

Athéna accepte de remettre son sceptre


Artémis lui demande si elle se rend compte de l’écart de valeur entre ce Sceptre et la vie de ces simples mortels. Elle lui explique que pour les dieux, la vie d’un humain ne dure pas plus longtemps qu’un clignement d’œil. Elle finit par accepter la requête d’Athéna, mais l’avertit qu’en cas de nouvelles rébellions envers les dieux, elle se montrera intransigeante. Athéna promet à Artémis que Seiya et ses compagnons n’auront plus à se battre, même en son nom, et lui remet son sceptre. Artémis lui ordonne ensuite de retourner au Sanctuaire et de faire revivre la déesse qui est en elle.


Hadès hante encore Seiya

Athéna, Artémis et ses trois serviteurs ont disparus, laissant Seiya seul. Plongé dans ses pensées, l’ancien Saint de Pégase est de nouveau hanté par son combat contre Hadès. Il se revoit en Gold Cloth de Pégase, en train de combattre l’âme du dieu des enfers, qui le transperce encore et lentement de son Invisible Sword. Seiya se réveille alors en poussant un long cri de douleur. Il se dit qu’il ne peut accepter le sort qui attend Saori.


Autre part, dans un espace faisant penser au néant, un Dieu et une Déesse dans l’ombre annoncent aux Gold Saints qu’ils ont tout perdu, qu’ils ne sont plus rien. Ils leur disent qu’ils ne leur pardonneront pas leurs péchés. Un des Gold Saints s’exprime alors en disant « Nous sommes les Saints d’Athéna », et leur fait comprendre que malgré tous les châtiments que les dieux pourraient leur infliger, ils ne flancheront jamais. On comprend ensuite qu’il s’agit de Shion, l’ancien grand pope et ancien Gold Saint du Bélier, qui parle au nom de tous les autres Gold Saints.


Shion parle au nom des autres Gold Saints

Le Dieu mystérieux dit alors à Shion que même si les Gold Saints représentent en effet l’élite des Saints d’Athéna, ils ne restent que de simples humains. Les deux dieux s’expriment alors en symbiose, ils annoncent aux Gold Saints qu’ils vont sceller leur âme, afin qu’ils servent d’exemple aux humains qui voudront tenter de défier les dieux. La déesse leur annonce que leur âme sera scellée pour l’éternité et le dieu leur dit qu’ils resteront piégés sur Terre, sans jamais connaître le repos.


On voit soudain Dōko sortir de l’ombre ; il rétorque aux dieux que, même scellées, leurs âmes continueront de servir Athéna, que mêmes piégées dans la souffrance éternelle, elles ne failliront jamais. Et à son tour, Shion ajoute que même si leurs âmes sont scellés à tout jamais, un jour viendra où d’autres Saints apparaîtront pour hériter de leur volonté. La déesse leur dit que même si de telles personnes venaient à apparaître, elles ne seraient pas de taille face aux dieux. Les deux dieux s’expriment de nouveau ensemble, ils annoncent aux Gold Saints qu’ils vont enfin comprendre ce pourquoi les dieux doivent être craints.


On revient alors vers Athéna : elle supplie Artémis d’épargner l’humanité. Cette dernière lui répond qu’il est déjà trop tard, que la sentence divine s’abattra sur la Terre quoi qu’il arrive et que l’humanité disparaîtra en un instant. Athéna se porte alors volontaire pour subir le courroux des dieux à la place des humains. Mais Artémis lui dit de ne pas donner de faux espoirs aux humains.


Marin venue à la rencontre de Seiya

On revoit Seiya qui s’est effondré par terre, après avoir voulu descendre des escaliers avec son fauteuil roulant. Il semble avoir quelque peu retrouvé son état de conscience. Marin apparaît soudainement, habillée en simple tenue d’entrainement. Elle le relève délicatement et lui demande si c’est bien lui.


Seiya demande ce qui lui est arrivé, puis il remarque soudainement qu’il ne sent plus la présence de Saori. Marin lui explique que depuis qu’il est inconscient, Athéna a pris soin de lui. Seiya lui demande alors ce qui est arrivé à Saori. Marin lui fait remarquer que même dans son état, il ne pense encore qu’à Athéna. Seiya dit qu’il sent que la Terre a changé et que c’est ce qui l’inquiète le plus : il a un mauvais pressentiment.

Seiya a repris conscience


Marin trouve alors par hasard au sol une mystérieuse clochette, qu’elle ramasse. Elle dit ensuite à Seiya qu’il a raison d’avoir un mauvais pressentiment. Seiya lui demande si elle est au courant de quelque chose. Marin répond qu’elle est justement venue pour le découvrir ; elle ajoute qu’il ferait bien de retourner au Sanctuaire, pour y retrouver Shaina et les autres Saints ; enfin elle lui dit de ne pas s’inquiéter, mais Seiya reste perplexe…


Shaina attendait Seiya

L’ancien Saint de Pégase se rend finalement au Sanctuaire. Une fois arrivé sur les lieux, il découvre un Sanctuaire méconnaissable et se demande ce qui a bien pu arriver. Shaina l’y attendait : elle lui dit qu’il s’agit désormais du Sanctuaire d’Artémis et que les moins-que-rien comme lui ne sont plus les bienvenus. Seiya demande plus de précisions sur ce qui s’est passé, ne sachant pas qui est Artémis, lui qui était inconscient quand la déesse lunaire s’est rendue auprès d’Athéna pour lui reprendre son sceptre. À ses yeux, il s’agit toujours du “Sanctuaire d’Athéna”. Shaina lui dit que c’est effectivement ainsi qu’il était appelé, mais que les choses ont changé depuis. Seiya insiste et répète qu’il s’agit du Sanctuaire d’Athéna. Il lui demande où est passé Saori, qu’il appelle d’abord Athéna, avant de se reprendre et de la rappeler par le prénom de son incarnation humaine.


Jabu prend Seiya par surprise

Shaina descend tout en légèreté de la plateforme sur laquelle elle se tenait, puis tombe brusquement sur une flaque d’eau se trouvant au sol. Elle dit ensuite à Seiya qu’en tant que déesse, Athéna a transmis son territoire à Artémis. Seiya ne veut pas y croire et fonce paniqué vers Shaina, mais il est intercepté soudainement par Jabu, qui lui flanque un violent coup de poing en plein milieu de l’abdomen. Seiya lui demande pourquoi elle fait cela, elle répond qu’il n’est désormais plus un Saint, et lui ordonne de quitter les lieux.


Ichi fait à son tour son apparition ; il dit se réjouir du fait que la première mission que lui ait donnée Artémis soit de tuer Seiya. Jabu dit alors à Seiya qu’il est prêt à l’épargner en guise d’amitié, s’il quitte le Sanctuaire immédiatement et sans jamais y revenir. Seiya ne comprend pas comment Jabu peut lui faire une telle requête, il lui dit qu’ils sont tous liés en tant que Saints d’Athéna. Shaina lui annonce qu’il n’y a plus de Saints d’Athéna par ici. Seiya lui rétorque qu’il est là, lui. Shaina lui demande alors qu’est-ce qui peut bien faire de lui un “Saint d’Athéna”.


Jabu plus athlétique que jamais

Ichi reproche à Seiya son entêtement, et se met à sortir ses griffes. Jabu lui demande une nouvelle fois de s’en aller, et fonce vers lui ; il fait preuve pour la première fois de ses talents d’athlète en lui décochant un coup de pied acrobatique retourné en pleine mâchoire et enchaîne directement avec un coup aérien. Seiya est déstabilisé ; Ichi en profite alors pour foncer vers lui à toute allure et le griffer violemment, ce qui déchire son débardeur rouge. Seiya se ressaisit, enfin décidé à riposter, il se tient prêt à envoyer un assez puissant Pegasus Ryūsei Ken, afin de calmer le Saint de l’Hydre qui prend peur d’un coup. Mais c’était peine perdue : il n’arrive plus à enflammer son cosmos comme avant.


Plus de peur que de mal

Devant l’impuissance de Seiya, Ichi se met à rire à pleins poumons. Jabu s’avance, Shaina le fixe de loin, Seiya se demande qu’est-ce qui a bien pu arriver à son cosmos. Shaina fonce alors vers lui sans retenue, tandis qu’il continue à se lamenter sur la perte de son cosmos. Shaina lui lance un coup de griffes au même endroit où Ichi l’avait atteint. Seiya impuissant face à la violence de ce coup, se retrouve à tournoyer sur lui-même, Shaina le griffe de nouveau et il se retrouve au sol. Elle lui explique alors que le cosmos est quelque chose que l’on enflamme avec son cœur.


Seiya tente de se relever avec difficulté. Shaina lui dit qu’il fait bien peine à voir, et ajoute que c’est à cause de ça qu’Athéna a abandonné ses Saints et ainsi rejeté la Terre. Seiya se relève malgré tout et lui dit qu’il est « Un Saint ! ». Shaina lui demande alors pourquoi est-ce que ce titre de Saint est si important à ses yeux, ajoutant qu’il n’est désormais plus d’aucune utilité à la Terre. Seiya ne voulant pas entendre cette vérité, s’apprête à envoyer un Pegasus Ryūsei Ken à bout pourtant sur Shaina, lui qui d’habitude se refuse à lever la main sur une femme... mais Shaina bloque facilement l’attaque d’une seule main.
Shaina est déchainée


Shaina s’avance vers lui et se déchaîne complètement, elle commence par lui asséner un violent coup de genoux dans l’estomac, puis un coup de pied à revers en plein visage, elle le prend ensuite par les griffes et le jette de toutes ses forces dans une flaque d’eau. À ce moment-là, même Jabu et Ichi se demandent si elle n’y est pas allée un peu fort, Ichi craignant ironiquement pour la vie de Seiya.

Jabu et Ichi ont peur pour Seiya


Seiya est complètement terrassé ; Shaina lui dit à nouveau qu’il fait peine à voir, elle lui demande d’oublier Athéna et de rentrer chez lui sagement. Seiya s’y refuse toujours et Shaina prépare alors un Thunder Claw. Seiya est impuissant et ne peut riposter. En réalité Shaina ne le vise pas lui, mais la plateforme sur laquelle il se trouve. Suite à cela, Seiya tombe et se retrouve dans une sorte de grotte aquatique située en dessous du nouveau Sanctuaire, où il retrouve sa Cloth de Pégase. Entre temps Athéna traverse un couloir, elle est sur le point de commencer son sacrifice pour la survie de l’humanité.


Athéna débute son rite sacrificiel

De son côté, Seiya reprend conscience, il est de nouveau face à sa Cloth de Pégase, baignée dans une flaque d’eau. Il essaye de la saisir, mais subit un refus de la part de son corps. Finalement, il reprend son calme, la Cloth entre en résonance et l’eau autour de lui s’éclaircit. Athéna est déjà arrivée sur le lieu de son sacrifice, un long bain immense d’un blanc immaculé. Elle se blâme pour tout ce qui est arrivé et rejette la faute sur elle-même et son égoïsme. Elle sait pertinemment qu’elle ne peut éviter le pire, mais se dit qu’elle peut au moins retarder l’échéance autant qu’il est possible. Elle se taille alors les veines du poignet et laisse couler son sang le long de son bras à petites gouttes.


Voici Shun

Une chaîne trébuche : on retrouve Shun d’Andromède. Il se demande lui-même comment tout cela a pu arriver, tandis qu’on aperçoit au loin un paysage étrange, une longue terre grise jonchée de petits lacs et partiellement recouverte de brume. Sa chaîne nébulaire se met soudainement à s’agiter : il s’agit de Theseus, l’Ange aux cheveux blonds qui était venu ôter la vie de Seiya. Shun est déstabilisé, Theseus se joue de la chaîne nébulaire, il se balade dessus comme s’il s’agissait d’une simple corde. Shun lui demande alors qui il est ; Theseus lui répond simplement « Un Ange ». Shun veut savoir pourquoi la protection d’Athéna ne recouvre plus la Terre : Theseus lui annonce que la Terre est désormais entre les mains d’Artémis.


Theseus sera l’adversaire de Shun

Tout en continuant à marcher en parfait équilibre sur la chaîne nébulaire, Theseus dit à Shun qu’il a reçu l’ordre de tuer tous les Saints d’Athéna. Il décoche une première attaque à base de faisceaux lumineux dans l’abdomen de Shun, ce qui fait perdre au Saint d’Andromède l’équilibre de sa chaîne. Ce dernier tente une riposte contre l’Ange avec ses pieds et arrive finalement à remonter à la surface. Theseus le rattrape aussitôt grâce à la vitesse de ses ailes.


Shun lui demande où est Athéna et Theseus lui répond que les Saints qui se sont opposés aux dieux et ont attisé leur colère devront mourir en conséquence. Shun lui demande s'il compte s’en prendre à Athéna également, mais Theseus lui signale qu’Athéna fait déjà face à la mort en ce moment même. Shun veut savoir ce que Theseus a fait à Athéna : ce dernier lui explique qu’elle a décidé de se sacrifier de son plein gré pour protéger l’humanité, en versant son propre sang.


Les Gold Saints gravés dans la roche

Le combat fait rage à nouveau : le Saint d’Andromède est totalement dépassé par la vitesse de l’Ange et se retrouve encastré contre un mur, puis balancé devant une mystérieuse statue aux multiples corps et visages. Il relève la tête et observe : ses visages lui sont familiers, ce sont ceux des Gold Saints ; il comprend alors que ce n’est pas qu’une simple statue. Il prend peur et tombe dans la flaque d’eau au sol.


Et voici Ikki

Theseus aligne les astres, s’apprêtant à porter une attaque fatale envers le Saint d’Andromède, mais c’est alors qu’un oiseau de flamme apparaît et intercepte l’attaque. Il s’agit d’Ikki, venu à la rescousse de son jeune frère. Shun tente de lui expliquer la situation, mais Ikki lui dit de se taire aussitôt. C’est alors que Theseus prend la parole, expliquant à Ikki qu’Athéna a abandonné la Terre et qu’elle va donner sa propre vie pour retarder la fin de l’humanité. Il lui demande ensuite, pourquoi il continue de s’opposer aux dieux, en sachant que sa cause est perdue d’avance. Ikki rétorque que même s’il n’y a plus d’Athéna, il reste un Saint d’Athéna, et ce n’est pas sa Cloth ou l’existence d’Athéna qui fait de lui un Saint d’Athéna, ce sont les nombreuses blessures qu’il a accumulées à chaque combat qui ont gravé ce titre dans sa chair. Il finit en disant à Theseus que son devoir de Saint est à présent de le vaincre.


Le Saint du Phoenix s’enflamme, mais lui aussi est pris de vitesse par Theseus. Shun tente de venir en aide à son frère aîné, mais il est repoussé immédiatement. Ikki repasse à l’offensive aussitôt, Theseus le bloque et lui projette une attaque lumineuse en plein estomac. Ikki tente une attaque de flamme avec son doigt, que l’Ange évite sans aucun mal. Il finit par projeter Ikki contre la statue des Gold Saints. Theseus remarque tout de même l’incroyable esprit combatif dont fait preuve Ikki et commence à mieux comprendre la raison pour laquelle les dieux ont ordonné la mort des Saints.


Shun prend la défense d’Ikki

Shun se relève et s’avance vers Theseus. Ce dernier lui dit qu’il va détruire les Saints d’Athéna, car de tels êtres ne peuvent vivre dans un monde dominé par les dieux. Shun se tient droit devant Ikki, qu’il est déterminé à protéger. Ikki ne s’oppose pas à la décision de Shun mais lui dit qu’il va combattre à ses côtés, non plus comme un grand frère, mais en tant que Saint et frère d’arme. Theseus contre-attaque aussitôt, et terrasse aisément les deux frères qui se retrouvent allongés côte à côte sur la surface d’eau au sol.


Des gouttes de sang tombent soudainement dans l’eau : il s’agit des larmes des Gold Saints scellés dans la roche, qui assistent à la scène impuissants. Ikki reprend conscience, et demande à son jeune frère s’il ressent la même chose que lui ; Shun lui répond qu’il ressent dans l’eau une chaleur lui rappelant celle du cosmos d’Athéna, qui pénètre son cœur. Ikki sent également que l’aura des Golds Saints les soutient ; Shun sent lui aussi cette chaleur grandir en lui.


Ikki ressent une aura chaleureuse

Ikki se remémore qu’au cours de leurs innombrables combats, ils ont toujours affronté des adversaires aux cosmos supérieurs aux leurs, et se demande alors comment ont-ils pu arriver aussi loin. Shun et lui en concluent que c’est parce qu’ils sont préparés à mourir, et qu’en conséquence ils ne renonceront jamais. Les deux frères se tiennent alors côte à côte, en face de Theseus.


Les deux frères se tenant côtes à côtes

L’Ange prend un air crispé et leur demande s’ils pensent réellement pouvoir s’opposer aux dieux. Shun l’attaque aussitôt d’un Nebula Chain par les airs, il enchaîne ensuite par un Nebula Storm que Theseus évite in extremis. Ce dernier essaie après cela d’attaquer furtivement Shun par derrière, mais Ikki s’interpose soudainement avec un Hō Yoku Tenshō ; l’Ange est alors pris de cours et se prend l’attaque de plein fouet.


Après cette lutte acharnée, les deux Saints se retrouvent de nouveau allongés sur la surface aquatique au sol. Shion, à travers la statue dans laquelle sont scellés les Gold Saints, se dit qu’il ne s’est pas trompé en leur confiant Athéna, eux qui ont hérité de sa volonté. Il en conclut en définitive que le destin des Gold Saints est de disparaître de ce monde. Mais avant cela, il souhaite que les Bronze Saints leur fassent honneur, en montrant au monde entier la preuve qu’ils ont existé, en cette Terre et en cette ère ; la preuve qu’il y eut de valeureux guerriers, qui n’ont pas hésité à défier les dieux.


Le chant du cygne du dragon

On retrouve ensuite Seiya, qui est de nouveau équipé de sa Cloth de Pégase. La surface sur laquelle il marche se gèle et il aperçoit alors Hyōga au loin. On voit ensuite Shiryū immergé dans l’eau, la marque du Dragon sur son dos s’éteignant peu à peu, tandis que la surface aquatique qui l’entoure se gèle complètement. Hyōga est également gelé, pris par sa propre attaque. Leur adversaire est dévoilé : il s’agit d’Odysseus, l’Ange aux cheveux mauves qui avait attenté à la vie de Seiya, avec Tōma et Theseus. Il brise la glace dans laquelle est enfermé Hyōga et le Bronze Saint s’effondre aussitôt. Seiya tente de le rattraper, mais Hyōga le supplie de ne pas intervenir.


Hyōga piégé par sa propre attaque

Seiya remarque que Shiryū est également abattu au sol. Il demande à Odysseus quelle était sa raison pour s’en prendre à ses camarades, ce dernier lui répond simplement « car ce sont des Saints d’Athéna ». Seiya lui dit qu’il est lui aussi un Saint d’Athéna ; Odysseus lui répond qu’il connaîtra donc le même sort qu’eux. Odysseus s’élève ensuite dans les airs et lance une boule d’énergie violette en direction de Seiya, que celui-ci reçoit de plein fouet sans pouvoir l’esquiver. L’Ange lui assène après cela un coup de genou en plein visage et Seiya atterrit brusquement au loin. Odysseus lui annonce qu’Athéna va donner tout son sang et que les Saints, qui ont voulu défier les dieux, disparaîtront avec elle.


l’attaque personnelle d’Odysseus

Seiya refuse d’accepter ce qu’il vient d’entendre ; Odysseus lui répète alors qu’Athéna est en train de se sacrifier en donnant tout son sang. Seiya ne veut toujours pas s’y résoudre, mais Odysseus lui dit qu’il ne pourra rien y faire, Athéna mourra quoi qu’il arrive. Seiya crie au mensonge, Odysseus lui affirme qu’Athéna a décidé de se sacrifier de son propre chef. Seiya lui dit qu’il arrêtera cela quoi qu’il lui en coûte et se prépare alors à lancer un Pegasus Ryūsei Ken.


Odysseus est surpris : un humain normal aurait selon lui déjà abandonné dans un pareil moment. Seiya arrive enfin à enflammer son cosmos et décoche son attaque favorite, mais Odysseus l’arrête aisément. Hyōga, allongé au sol, lui demande de fuir d’un ton très inquiet, Odysseus rassemble ensuite les météores qu’il avait bloqués pour former une comète, qu’il renvoie tout droit en direction de Seiya. Le Saint de Pégase est victime de sa propre attaque qu’il reçoit de plein fouet.


La Cloth de Pégase en miettes

La Cloth de Pégase est complètement endommagée, mais Seiya se refuse à abandonner ici même, pas avant d’avoir pu sauver Athéna. Odysseus ne comprend toujours pas pourquoi le Saint de Pégase continue de se battre, alors qu’Athéna a confié la Terre à Artémis et qu’il n’a en conséquence plus de déesse à servir. Seiya tente ensuite un deuxième Pegasus Ryūsei Ken, qu’Odysseus lui renvoie de nouveau, mais cette fois ci Seiya ne flanche pas et revient à la charge. En voyant sa détermination, l’Ange se demande si c’est cela « un humain ». Seiya lui répète qu’il ne baissera pas les bras, tant qu’Athéna sera en vie. Il décoche ensuite un troisième Pegasus Ryūsei Ken.


Odysseus a le pouvoir de renvoyer toutes les attaques

Témoin de la ténacité exceptionnelle de Seiya, Odysseus se demande si les Saints ont en eux quelque chose que les dieux n’ont plus. Odysseus lui renvoie une troisième fois son attaque sous forme de comète, Seiya supplie son cosmos de s’enflammer, la comète se congèle et éclate avant d’atteindre Seiya. On comprend alors que c’est Hyōga qui a sauvé son frère d’arme, il se tient de nouveau prêt à combattre et lance un Diamond Dust, mais Odysseus l’arrête encore une fois. Soudain, Shiryū jaillit de l’eau et déclenche son Rozan Shō Ryū Ha.


Un dernier Shō Ryū Ha

Avec son pouvoir de riposte, Odysseus gèle le Rozan Shō Ryū Ha de Shiryū en se servant du Diamond Dust de Hyōga. Les deux Saints se retrouvent pris dans l’attaque, Odysseus brise la glace et ils trébuchent lentement. Seiya se remémore d’un air mélancolique à quel point leur corps se sont retrouvés meurtris, bataille après bataille. Il avance difficilement vers Odysseus et tente d’intensifier son cosmos une nouvelle fois, en espérant accomplir un miracle comme au cours de ses précédents combats. Odysseus lui dit que l’humanité devra disparaître, pour renaître à nouveau, et qu’il en sera de même pour Athéna.


Hyōga supplie Seiya de continuer sa route

Shiryū et Hyōga se relèvent, ils sont cette fois-ci déterminés à risquer leur vie afin d’accomplir un nouveau miracle. Seiya continue donc son chemin en laissant ses camarades finir le combat, il part rejoindre Athéna, qui continue de se vider de son sang. Shiryū et Hyōga sont de nouveau à terre ; il semble qu’Odysseus les a battus, mais ce dernier se rend très vite compte que c’est lui, l’Ange au service des dieux, qui a été vaincu par de simples humains. Il reçoit alors soudainement une myriade d’attaques et explose. Shiryū et Hyōga demandent à Seiya, qui est déjà parti, de continuer d’avancer sans s’arrêter, jusqu’à atteindre Athéna.


Seiya s’est effondré dans le sable

On retrouve Seiya qui traverse une mer de sable, mais s’effondre brusquement ; il s’aperçoit que son cosmos le quitte peu à peu. Il se blâme alors d’être impuissant, lui sur qui tous les espoirs de ses camarades reposent. On entend après cela une voix lui demandant pourquoi est-ce qu’il persiste à s’opposer aux dieux. Il s’agit de Tōma, venu à sa rencontre. Il lui dit qu’il s’appelle “Ikaros”, et est l’un des Anges au service de la déesse Artémis. Seiya lui demande qu’est-ce qu’Artémis a fait à Athéna, Tōma lui répond qu’Athéna n’est désormais plus une déesse et qu’il n’a plus aucune raison de se battre. Seiya refuse cette vérité : il reste, quoi qu’il arrive, un Saint d’Athéna.


Tōma ne comprend toujours pas pourquoi Seiya persiste alors qu’Athéna se sacrifie de son plein gré et ne l’attend nullement. Seiya lui dit qu’il continuera de croire en Saori, qu’elle soit une déesse ou non. Tōma lui demande alors si c’est cette croyance qui l’a poussé à vaincre des dieux. Seiya répond par l’affirmative, en lui disant qu’il combattra autant de dieux qu’il le faudra pour protéger Athéna.

Tōma venant à la rencontre de Seiya


Tōma lui raconte qu’il a voulu se rapprocher des dieux dont le pouvoir est absolu et se reprend ensuite, en lui disant que c’est parce qu’il a voulu devenir un dieu qu’il est devenu aussi fort. Il demande ensuite à Seiya comment il s’y est pris pour vaincre des dieux. Ce dernier lui répond qu’il n’en sait rien et qu’il se bat uniquement pour protéger Athéna. Mais Tōma doute toujours de Seiya, il ne ressent aucune puissance chez lui capable de vaincre un dieu. Il dit à Seiya, qu’il ne le laissera pas défier les dieux avec un cosmos aussi faible.


Tōma passe à l’offensive, il attaque Seiya d’un coup de poing foudroyant en plein ventre, la puissance de l’attaque crée une tempête de sable. Seiya riposte avec un Pegasus Ryūsei Ken, cependant inefficace sur Tōma, qui demande alors au Saint de Pégase si c’est bien là toute l’étendue de sa puissance. Il se dit être déçu, lui qui a tant attendu ce combat contre le déicide Seiya.


Une clochette au son familier

Le combat fait rage à nouveau, Tōma malmène Seiya avec de multiples attaques foudroyantes. Seiya s’effondre complètement dans la mer de sable et son adversaire matérialise une lance de foudre, se préparant à l’achever définitivement, mais il est interrompu par l’apparition furtive de Marin. Tōma lui demande qui elle, est et elle lui montre alors la clochette qu’elle avait ramassée chez Seiya, en lui demandant s’il sait à qui elle appartient.


Il répond dans un premier temps de manière évasive à la question, mais Marin affirme qu’il sait très bien à qui cet objet appartient. Tōma l’appelle simplement « femme » d’un air hautain, et lui dit que son cosmos est une insulte à ses yeux, puis fonce vers elle pour lui asséner un coup de poing dans le ventre, en criant « Je ne suis pas un humain ! ».


Marin persiste, malgré tout ce qu’il peut dire : le son de la cloche lui est bien familier. Elle lui avoue alors qu’elle n’a jamais cessé de le rechercher, si bien que ses sentiments pour lui n’ont jamais disparu. Tōma lui rétorque froidement que c’est parce que les humains ont de tels sentiments qu’ils sont si faibles, et que désormais cela est derrière lui. Marin lui dit qu’effectivement, les humains doivent supporter le chagrin et la douleur de ne plus revoir des êtres qui leur sont proches, mais lui demande si ce n’est pas justement cela qui les rend plus forts. Elle prend en exemple Seiya, qui a surmonté de nombreuses épreuves, dans l’espoir de retrouver sa soeur.

Le jeune Tōma s’est promis de protéger sa soeur


Tōma lui répète qu’elle perd son temps à chercher le propriétaire de cette clochette et qu’il n’existe plus. Il lui explique que, dans sa grande solitude, il est devenu quelqu’un que rien ne pourrait ébranler, et qu’en conséquence il n’a plus besoin ni de sentiments humains, ni d’une sœur de sang. Il lui dit ensuite que l’humanité doit être détruite, conformément aux souhaits d’Artémis. Il s’apprête à achever Marin avec une de ses attaques de foudre, mais Seiya le contre en lui envoyant un Pegasus Suisei Ken au visage. Seiya le défend de lever la main sur Marin, Tōma lui répond alors d’un air méprisant « tu protèges cette femme ? », ce à quoi il répond par l’affirmative, bien que Marin lui demande de ne pas se soucier d’elle.


Seiya sort enfin la tête de l’eau

Tōma fonce ensuite vers Seiya et le torture avec une longue attaque foudroyante qui grossit jusqu’à se transformer en explosion. L’attaque est tellement puissante que Seiya se retrouve projeté sur des kilomètres avant de tomber d’un ravin. Marin lui dit que Seiya va retrouver Athéna, et qu’à ce moment-là il ne sera plus en mesure de le vaincre, puis s’en va. De son côté, Seiya est tombé dans une rivière, dont il sort la tête à moitié...


En proie au doute suite à son altercation avec Marin, Tōma se rend à la prison céleste dont il était prisonnier. Il se revoit alors enfant, protégeant sa grande soeur. Marin, de son côté, se remémore à un souvenir similaire. Tōma constate amèrement que les vagues du temps ont emporté ses souvenirs et son humanité. Artémis apparaît alors à lui soudainement : elle lui demande s’il regrette le monde des humains. Tōma lui signale que ces “humains” ont vaincus deux Anges, et lui demande si ces Bronze Saints ont quelque chose que lui et les deux autres Anges n’avaient pas.


Tōma doute de lui-même

Artémis le rassure en lui disant que lui est différent des deux autres. Tōma lui demande en quoi est-ce qu’il est différent. Elle se penche vers lui, le caresse tendrement des cheveux jusqu’aux cuisses et lui répond que lui est sous sa protection, qu’il est l’être qu’elle a choisi, le seul, l’unique humain qu’elle a choisi. Elle lui dit ensuite qu’elle attend beaucoup de lui. Tōma lui assure que tout sera fini dès qu’il aura vaincu Seiya de Pégase, le déicide. Artémis acquiesce et lui dit qu’Athéna sera témoin de cela. Elle s’en va alors en marchant sur le ciel.


Artémis venue rassurer Tōma

On retrouve Seiya, qui continue sa route vers Athéna, mais la malédiction d’Hadès, encore en lui, empêche subitement son corps d’avancer. De son côté, Tōma se dit qu’Artémis doit prendre du plaisir à observer des humains accomplir des miracles, qu’Athéna doit manipuler ses Saints de la même façon et qu’il en est sûrement de même pour lui. Il se rassure ensuite en se rappelant qu’il a choisi de servir Artémis de sa propre volonté. Il voudrait vaincre cet homme qui a vaincu des dieux. Celui-là même qui apparaît devant lui, dans un piteux état, luttant contre son corps pour avancer. Au moment où il l’aura vaincu, il deviendra alors lui-même un dieu.


« Devoir affronter des dieux ou l’univers tout entier », Seiya s’avance vers Tōma et lui dit qu’il s’en moque totalement, il ajoute que pour Athéna, il ne cessera de consumer sa vie. Tōma veut voir de ses propres yeux si Seiya est véritablement capable de surpasser un dieu. Seiya lui répond que la seule chose qui lui importe est de rejoindre Athéna. Il décoche alors une pluie de météores, Tōma l’esquive sans mal, mais reçoit pourtant une comète glissée furtivement. Il contre-attaque alors avec ses fameux pouvoirs de foudre. Il remarque ensuite que Seiya est de nouveau capable d’enflammer son cosmos. Ce dernier lui dit que pour rejoindre Athéna, il ne cessera de faire brûler son cosmos et que s’il lui bloque la route, il en sera la première victime.
Seiya tentant une contre-attaque


Tōma demande alors à Seiya de lui montrer de quel genre de miracles les humains sont capables. Il lui porte ensuite un premier coup foudroyant qui le plaque contre un mur et un deuxième qui le fait s’envoler. Il revient à la charge en lui assénant une attaque de foudre près du ventre, puis lui donne deux coups de pied à revers en pleine mâchoire, l’attrape au visage avec sa main droite et le foudroie. Seiya est à terre, quasiment paralysé. Tōma lui demande alors si c’est vraiment là tout le cosmos qu’il est capable d’enflammer pour Athéna. En colère, il lui ordonne d’intensifier son cosmos jusqu’à son paroxysme.


Seiya se relève, il lui dit qu’il le vaincra peu importe le niveau de son cosmos, mais son adversaire lui répond qu’il ne pourra pas faire grand chose dans son état. Tōma l’attaque de plus belle avec un coup de genou au torse, mais Seiya se maintient. Son assaillant l’attrape alors au cou et le foudroie à nouveau. Il dit après cela qu’il va l’envoyer rejoindre Athéna pour contempler son dernier souffle de vie. Il concentre alors de l’énergie dans sa main droite pour créer une boule rose qui consume Seiya et l’envoie jusqu’à Athéna.


Athéna semble au premier abord contente de revoir Seiya

Seiya a atterri sur les marches d’escalier conduisant au bain. Il est profondément attristé en voyant ce qu’est en train de faire Saori et la somme d’arrêter, mais elle est encore trop loin pour l’entendre. Il continue alors d’avancer vers Saori, qui le remarque enfin. Il la rassure en lui disant que tout va aller pour le mieux. Saori s’avance vers lui à son tour, elle le serre contre sa poitrine et le plaint d’avoir encore dû endurer tant de souffrances. Seiya lui affirme que ses blessures ne sont rien face à la joie qu’il a de la revoir, mais Saori lui dit qu’elle n’est plus la déesse de la Terre et espérait qu’il vive à présent une vie normale.


Une mauvaise nouvelle

Seiya persiste et lui dit que peu importe ce qui pourrait arriver, il ne vit que pour son bien, même si cela implique d’affronter les dieux ou la Terre entière. Saori tend discrètement sa main droite derrière elle et serre le poing. Elle remercie finalement Seiya et lui dit qu’elle était persuadée qu’il arriverait jusque là. Elle passe alors à côté de lui et annonce de manière à la fois douce et froide qu’elle le tuera de ses propres mains.


Seiya n’arrive pas à croire à ce qu’il vient d’entendre. Elle quitte alors le bain sans se retourner et affirme à nouveau qu’elle le tuera. Elle monte ensuite les escaliers et demande à Artémis de lui rendre son Sceptre, afin de prendre la vie de Seiya. La déesse de la lune lui demande si elle a enfin réveillé la déesse qui était en elle, et lui dit qu’elle pourra revenir parmi les dieux après en avoir fini avec Seiya.


Seiya est prêt à accepter son sort

Son sceptre de nouveau en main, Athéna s’avance vers Seiya, prête à le transpercer. Ce dernier accepte son sort favorablement et lui redit qu’après tout, il ne vit que pour elle. Athéna enfonce alors son sceptre dans le torse de Seiya, qui tombe lentement en arrière. De son côté, Shun sent que le cosmos de Seiya a disparu ; Ikki lui dit de l’oublier et de se rendre auprès d’Athéna au plus vite. Ailleurs, Hyōga est également troublé par la disparition du cosmos de Seiya ; Shiryū lui dit que c’est justement pour cette raison qu’il faut se rendre auprès d’Athéna le plus rapidement possible.


Shaina s’inquiète pour Seiya

Au Sanctuaire, Shaina a elle aussi senti un vacillement dans le cosmos de Seiya. Ichi s’approche d’elle inquiet et lui demande ce qui est arrivé. Voyant que Seiya n’est toujours pas revenu, Jabu en conclut qu’il a dû tout simplement abandonner. Shaina lui répond qu’il a sûrement raison et qu’elle aurait dû le forcer à renoncer, puis elle s’en va en prétextant qu’elle n’a plus rien à faire. Les deux Bronze Saints courent après elle et la supplient de les attendre. Shaina se demande alors si pour les dieux les humains ne sont que de simples pions.


Athéna se lamente sur le triste destin des humains

On revoit alors Athéna transportant Seiya dans ses bras, comme s’il était plus léger qu’une plume. Elle se lamente ensuite sur le sort des humains, qui ont commis de nombreuses fautes et seront sûrement un jour voués à disparaître, mais qui continuent à vivre et à aimer, malgré leurs blessures, leurs souffrances. Selon elle, cela les rend encore plus merveilleux que des êtres parfaits comme les dieux. Elle pose ensuite Seiya et le retient dans ses bras. Même si ce n’est que pour un seul instant, elle veut croire en l’humanité. Artémis apparaît devant elle furtivement. Tout en sanglotant, Athéna dit à Seiya qu’elle est désolée. Ses larmes atterrissent alors sur le visage inerte de Seiya. Pour l’avoir rappelée une fois de plus sur le champ de bataille, elle lui demande pardon. Seiya reprend conscience et lui tient la main, il la rassure en lui disant qu’il ne combat que pour elle, puis se relève.


« Est-ce là ta réponse Athéna ? »

Artémis est outrée, elle constate que ce qu’a percé le sceptre d’Athéna, n’était pas le corps de Seiya, mais la malédiction d’Hadès. Elle demande alors calmement à sa soeur cadette, si c’est là sa réponse. Athéna lui répond qu’elle a réellement souhaité que Seiya vive une vie normale, mais que cela était une erreur de sa part. Elle ajoute ensuite que Seiya ne combat pas pour elle en tant que déesse, mais qu’il désire vivre comme un homme et avoir le choix. Seiya approuve ce qu’elle vient de dire, il lui dit ensuite qu’il ne combat que pour son bien-être et l’appelle de nouveau par son prénom humain, Saori. Artémis s’approche vers elle, attristée, elle lui demande pourquoi est-ce qu’elle ne revient pas auprès des dieux.


Seiya sent son cosmos se raviver

Athéna lui répond que son coeur est lié à l’humanité. Sa sœur aînée lui dit que dans ce cas, elle mourra aux côtés de cette humanité. Tōma s’approche ensuite, mais Seiya le contre à toute vitesse ; il sent son cosmos lui revenir. Tōma lui dit qu’un humain ne pourra jamais vaincre un dieu et se relance à l’assaut. Le combat est serré, les deux guerriers font preuve d’une grande agilité et d’une résistance exceptionnelle. Artémis demande à Athéna si elle a conscience de la tristesse qui l’envahit à l’idée de devoir punir sa propre soeur. Athéna assume le fait d’être désormais une traîtresse envers les dieux et lui dit qu’elle n’aura d’autres choix que de la combattre.


Tōma commence à prendre du plaisir au combat

Artémis fait soudainement s’assombrir le ciel. Athéna lui dit qu’elle a maintenant trouvé quelque chose de plus merveilleux que le pouvoir des dieux, et Artémis lui demande si cela peut seulement exister. De leur côté, les deux guerriers continuent de s’affronter. Tōma foudroie Seiya à distance, ce dernier continue d’avancer à travers l’attaque, la foudre explose alors sur lui, mais il résiste et se tient debout avec le sourire.


Athéna demande à Artémis si elle s’est déjà demandé pourquoi les dieux possédaient des pouvoirs fantastiques et la vie éternelle. Selon elle, c’est pour servir l’humanité. Artémis ne l’entend pas de cette oreille, elle lui dit qu’un dieu reste un dieu et que les humains ne sont que de pâles copies de ces derniers. Elle matérialise ensuite un arc et une flèche en or, qu’elle fait viser en direction d’Athéna. Cette dernière l’encourage à décocher sa flèche, pour ainsi enfin comprendre ce que ressentent les êtres humains. Artémis lui demande si elle ne craint pas la mort et le fait de disparaître à jamais. Athéna répond à sa soeur qu’elle n’a aucune raison d’avoir peur, que ce qui fait la beauté des humains est justement la façon dont ils partagent leurs sentiments et leurs vies.


Tōma sauvé in extremis par Marin

De son côté, Seiya prépare un nouveau Pegasus Ryūsei Ken, tandis que Tōma s’élève vers les airs, entouré d’une aura foudroyante, puis redescend en formant une boule de foudre rose à travers ses mains. Cela crée une explosion, que le Bronze Saint reçoit entièrement. Le choc de l’attaque renvoie également Tōma qui se retrouve plaqué contre un pilier et s’apprête à atterrir dans une fosse, mais survient alors de nulle part Marin, qui le sauve de sa chute mortelle.


Artémis sur le point de décocher sa flèche d’or

À l’atterrissage, le son de la clochette de Marin retentit. Tōma lui dit qu’il déteste ce son. Il poursuit ensuite, en lui disant qu’il a tenté de se rapprocher des dieux en rejetant son coeur humain, mais que le simple son de cette clochette lui fait réapparaître ses souvenirs, le visage de sa grande sœur, lui qui pensait avoir tout abandonné. Marin lui dit qu’au moment même où elle a aperçu sa clochette, elle était sûre de le retrouver. Tōma se confesse alors, il lui dit qu’en s’élevant parmi les dieux, il espérait pouvoir la protéger pour toujours. Marin se blâme à son tour, pour ne pas être partie à sa recherche depuis tant d’années, et imagine la solitude qu’il a dû ressentir. Tōma se relève d’un coup et avance vers Artémis. Après avoir longuement observé le Saint de Pégase et Athéna, il comprend enfin que l’unique manière d’intensifier son cosmos jusqu'à son paroxysme est d’avoir quelqu’un en qui croire.


Tōma s’est pris la flèche dorée d’Artémis

Artémis dit à Athéna qu’un coeur capable d’aimer un humain est inutile aux dieux. Cette dernière lui répond que c’est justement son coeur humain qui les différencie, que c’est cela qui la protège et la rend plus forte. Artémis décoche alors sa flèche dorée, Seiya au loin tente de s’interposer, mais est déséquilibré en marchant et trébuche. Artémis renie Athéna en tant que déesse et lui ordonne de disparaître. Sa flèche part à toute vitesse, et du sang jaillit au dessus d’Athéna. Marin assiste à la scène, impuissante : c’est en réalité son jeune frère qui a reçu la flèche.


Marin assistant impuissante à la mort de son frère

Athéna lui demande pourquoi il a fait ça. Il lui répond que son corps s’est déplacé instinctivement, et se demande si c’est cela avoir un coeur humain. Il supplie ensuite Artémis de ne pas tuer Athéna, de ne pas souiller ses mains avec du sang. Il s’effondre ensuite. Marin le rattrape et lui demande de s’arrêter. Seiya est furieux, il se demande quel genre de monde essaient de créer les dieux, que sont les dieux, quel est leur but et il envoie aussitôt une comète en direction d’Artémis, mais son attaque se volatilise et le ciel adopte soudainement une teinte rougeâtre.


Artémis craignant l’attaque de Seiya

« Tu te demandes que sont les dieux ? » lui dit une mystérieuse voix masculine, qu’Athéna et Artémis semblent reconnaître. Sa longue silhouette apparaît, il dit à Seiya que cette question n’est pas à la portée des humains, qu’ils ne sont en fait même pas en droit de se la poser. Il se retourne ensuite vers Artémis, en lui disant qu’il la pensait plus intelligente, puis il s’adresse à Athéna et lui demande de lui montrer son visage. Il la fait disparaître, puis réapparaître devant lui. Tout en la tenant brutalement par le cou, il vante sa beauté. Il se dit ironiquement que c’est bien dommage qu’un si beau visage doive disparaître.


Voici Apollon

Le dieu appelle alors Athéna « petite soeur » et lui dit qu’un dieu qui a grandi parmi les humains ne vaut pas mieux qu’eux. Il tente alors de lui brûler le visage, mais est dérangé par un Pegasus Ryūsei Ken de Seiya. Le dieu disparaît furtivement et Athéna retombe, il réapparaît juste après et qualifie ce qui vient d’arriver de blasphème. Seiya s’avance vers lui en concentrant un Pegasus Suisei Ken dans sa main, il dit au dieu que contre Poséidon ou même Hadès, Saori a toujours cru en eux. Mais Athéna le supplie de renoncer, elle lui révèle le nom du dieu qu’il a en face de lui, Apollon, et lui dit qu’ils ne sont pas de taille. Seiya lui dit que s’il y a bien une chose que Marin ne lui a jamais enseignée, c’est l’abandon.


Explosion cosmique

Seiya concentre un Pegasus Suisei Ken d’une aura dorée face à Apollon. Le dieu est outré par ce qu’il entend et lui demande comment il peut oser s’opposer à un être immortel comme lui. Il lui rappelle que l’immortalité est ce qui fait des dieux les êtres les nobles et les plus puissants qui soient. Il lui ordonne ensuite de disparaître et crée une explosion cosmique qui balaie tout en un instant. Seiya retient l’explosion et lui dit qu’en faisant exploser leur cosmos, les humains sont capables d’égaler les dieux.


Le Saint de Pégase ne peut cependant pas contenir toute l’explosion d’Apollon, qui finit par déchirer les cieux. Il se retrouve alors nu face à Apollon. Il lui demande en quoi est-ce que les dieux sont si supérieurs aux humains, et pourquoi les humains sont à ce point insignifiants à leurs yeux, demande à nouveau à quoi servent les dieux, s’ils ne sont pas là pour protéger l’humanité. Il finit en lui disant qu’il n’a pas besoin de tels dieux, dénués d’empathie pour les êtres humains. Apollon lui répond que l’humanité ne pourra jamais renier ses propres dieux. Athéna prend à ce moment la parole, elle se tient nue derrière Seiya et appelle Apollon « grand frère », elle le prévient alors que s’il ne remet pas en question sa façon de penser, elle sera son adversaire.

« L’humanité ne saurait renier ses propres dieux »


Seiya s’interpose et lui dit qu’il n’en a pas fini. Il poursuit en disant que même si l’humanité est insignifiante et vouée à disparaître, un seul coup porté au dieu lui suffira comme preuve que l’humanité a existé en ce monde. Il crie alors de toute son âme « Jusqu’à l’incandescence, brûle mon cosmos ! ».
Seiya n’en a pas fini


Seiya et Athéna se tiennent nues tels Adam et Eve face à Apollon et tournent autour de lui. Seiya se met à briller et s’élève dans les airs. Apollon se tient en position de défense, prêt à le faire disparaître et lui dit « Meurs, humain ». Seiya s’est transcendé, il redescend en direction du dieu et prépare une ultime attaque.


Plusieurs textes s’affichent alors à l’écran sur fond noir : « Après que les hommes se sont opposés aux dieux, est-ce que les dieux pourront les pardonner ? », « Quelles punitions vont-ils leur infliger ?”

Rêve idyllique


On assiste ensuite à une scène onirique, avec Seiya rencontrant Athéna comme s’il la voyait pour la première fois. Il ressent malgré lui un profond sentiment de nostalgie en la voyant. Athéna lui dit qu’il n’a pas à s’en faire, qu’il n’y a personne d’autre qu’elle qui vive ici. Elle espère qu’il trouvera la personne qu’il cherche. Le générique de fin démarre…

Apollon blessé


À la fin du générique, on revoit Seiya vêtu d’une nouvelle Cloth, qui continue de s’élancer vers Apollon. Il arrive finalement à son but en blessant Apollon au visage, puis s’envole une nouvelle fois et la Tenkai Cloth le quitte aussitôt. Fin.



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : Récit complet, Image infobox, notes, staff

Notes

  • Le titre "Saint Seiya - Tenkai-hen Josō : Overture" est redondant, car Josō signifie "introduction" (à moins qu’il faille lire "Overture" comme un sur-titre de Josō, à la manière des furigana, ces petits caractères japonais placés au-dessus des idéogrammes pour en indiquer la lecture).


  • Un manga de quelques pages a été réalisé par Masami Kurumada pour promouvoir le film : le Tenkai Hen Overture - Introduction (oui, une introduction d’ouverture...).


  • Le titre du film “Tenkai-hen Josō” a été dévoilé pour la première fois par Tōru Furuya dans son émission radio “Tooru’s Boathouse” en octobre 2003.


  • Le 19 novembre 2003, la Toei ouvre un site officiel avec un résumé détaillé et une affiche promotionnelle du film dévoilant l’apparence d’Apollon.


  • Le premier Trailer du film a été diffusé sur le site officiel de Toei Animation le 20 novembre 2003. Ce dernier mélangeait en réalité des scènes du futur film avec des scènes reprises des OAVs Hadès du Jūnikyū-hen et remontées avec des bandes noires pour le cinéma. Le trailer mettait énormément en avant les Golds Saints comme argument marketing, alors qu’ils sont physiquement absents du film.


  • On pouvait voir dans le premier trailer Apollon masqué dans l’ombre. Le narrateur de la bande-annonce parlait d’un affrontement face aux Douze Dieux de l’Olympe, qui n’aura pas eu lieu dans le film.


  • La God Cloth de Pégase, qu’on aperçoit dans le cauchemar de Seiya, diffère quelque peu de celle que l’on verra quatre ans plus tard dans les OAVs d’Elysion. On remarque que Seiya porte son pantalon rouge habituel et la modélisation plus rigide de l’armure fait penser aux armures que l’on voit dans B’t X, autre manga de Masami Kurumada.


Tenkai god cloth concept 2.5.png
Tenkai god cloth concept 2.png


  • La relation entre Artémis et Tōma est assez ambiguë : la déesse le considère comme un être spécial et se montre particulièrement tactile avec lui, selon le degré de lecture on peut considérer que Artémis l’aime comme un amant ou le voit juste comme un bon soldat.
Artemis icarus relation.png


  • Le Tenkai marque le chant du cygne d’Hirotaka Suzuoki, décédé deux ans après la sortie du film. De plus, il campe ici un Shiryū qui apparaît affaibli, le premier plan où on le voit, montre la marque du Dragon iconique à son dos s’effacer peu à peu. Dans les premières versions du script, Shiryū devait d’ailleurs utiliser le Rozan Hyaku Ryū Ha face à Odysseus, ce qui aurait été l’unique occasion d’entendre Hirotaka Suzuoki prononcer cette attaque.


  • Des personnages du nom d’Icarus, Theseus, Odysseus et Apollon se trouvent également dans le manga “Ring ni Kakero” de Masami Kurumada”.


Production

Génèse du projet et premières ébauches du scénario

  • Le Tenkai devait être à la base le dernier arc du manga d’origine, mais après l’arrêt subit du manga à la fin de l’arc Hadès, il est resté à l’état de songe.


  • Après le revival de la licence et suite au succès des OAVs Hadès du Jūnikyū-hen, la Toei souhaite mettre en chantier un nouveau film. Masami Kurumada propose alors d’adapter le Tenkai-hen en tant que suite officielle, au lieu d’un nouveau Gaiden (histoire parallèle).


  • Il est à la base prévu que le Tenkai-hen Josō ne soit que le premier volet d’une longue tétralogie, suivi par le “Tenkai-hen Honshō” (Monde céleste - chapitre principal), le “Tentei-hen” (chapitre de l’empereur céleste), pour finir sur le “Jikū Chronos-hen” (Chronos, chapitre de l’espace-temps).


  • Le 24 janvier 2003, Masami Kurumada a pour la première fois présenté, lors d’un staff meeting officiel, ce qui servirait de ligne directrice à l’histoire. Michiko Yokote, qui avait déjà officié en tant que coordinatrice du scénario principal sur les OAVs d’Hadès, se charge de rassembler les points essentiels du scénario de Masami Kurumada pour l’écriture d’un premier script.


  • De son côté, la Toei veut capitaliser sur la romance entre Seiya et Saori, afin d’en faire un film pour la Saint Valentin.


  • Pour ce que l’on sait, cette première version du script diffère quelque peu de la version finale du film, sortie en salle le 14 février 2004. Seika devait être présente aux côtés de Seiya et il devait y avoir 5 anges, soit un adversaire pour chaque Bronze Five.


  • Dans une seconde version du script, Saori lisait à Seiya une lettre que lui avait envoyée Shun. Dans cette lettre, il expliquait quelle était leur vie de tous les jours après la bataille contre Hadès.


  • Pendant la création du scénario, les Gold Saints pétrifiés se trouvaient dans un pilier situé aux Cieux, ou bien encore dans un mur. Au final, ils ont reçu un rôle permettant aux Saints de renverser la situation, un peu à l’image du rôle qu’ils tenaient dans le manga.


  • Une fois les lignes directrices de l’histoire posées, la production a pu commencer, avec en premier lieu l’élaboration du storyboard, des éléments graphiques clés et du design des personnages. Mais Michiko Yokote a quitté le projet, officiellement pour problèmes de santé, officieusement on dit que c’est la difficulté à satisfaire les nombreuses requêtes contradictoires, d’un côté de Toei Animation, et de l’autre de Masami Kurumada, qui l’a poussée à s’en aller.



  • La scène montrant les Gold Saints en train d’être scellés est un ajout de Yamauchi.


Staff

On retrouve une fois de plus le staff habituel depuis la série de 1986, avec Shigeyasu Yamauchi à la réalisation et au storyboard, Shingo Araki et Michi Himeno au character design et à la direction de l’animation, qui ont réalisé une grande partie des layouts (dessins préparatoires), Kunio Tsujita à la colorisation, ainsi que Seiji Yokoyama qui fait son grand retour avec de nouvelles compositions orchestrales.


Pour le reste, on retrouve le staff des 13 premiers OAVs d’Hadès, avec Morio Hatano en assistant à la réalisation, Michiko Yokote au scénario (pour les premières versions du script), Kyōko Chino, Keiichi Ichikawa et Hiroya Iijima d’Araki Prod aux layouts et en assistants à la direction de l’animation.


Réalisation technique et partition musicale

Le Tenkai a bénéficié d’un budget bien plus élevé que celui des OAVs d’Hadès, et donc tout naturellement d’une réalisation technique à la hausse, et ce malgré une production dite “chaotique”.


Un travail minutieux a été réalisé sur les lumières et la colorimétrie, qui est au cœur de l’ambiance du film. Ambiance qui est appuyée par les musiques de Seiji Yokoyama, cette fois-ci plus graves, s’inscrivant dans la lignée du quatrième film.


Les nouvelles compositions de Seiji Yokoyama pour le Tenkai seront très largement reprises sur le reste des OAVs d’Hadès, comme par exemple “Kyuukyoku no Shou’uchuu”, thème introductif d’Apollon, dont le dernier couplet accompagne le sacrifice des Gold Saints face au Mur des Lamentations, ou encore “Yurushite”, nommée ainsi en référence à la scène où Saori demande pardon à Seiya, (許して, Yurushite), utilisé dans Elysion au moment au Seiya tombe dans les bras d’Athéna après s’être pris l’épée d’Hadès en plein cœur.


Le générique de fin intitulé Never est chanté par Nobuo Yamada, l’interprète de “Pegasus Fantasy”, qui fait son grand retour sur Saint Seiya près de 18 ans plus tard.


Thème d’Artémis

Yurushite

Kyuukyoku no Shou'uchuu


Cast

Nous retrouverons pour la dernière fois le cast principal d’origine au complet dans une production animée, à savoir Tōru Furuya en Seiya, Ryō Horikawa en Shun, Hideyuki Hori en Ikki, Kōichi Hashimoto en Hyōga, Hirotaka Suzuoki en Shiryū, Keiko Han en Saori/Athéna, Mami Koyama en Shaina et Yuriko Yamamoto retrouve également Marin qui était absente du Jūnikyū-hen d’Hadès. On les réentendra cependant, une dernière fois dans le jeu PS2 Saint Seiya Sanctuary Jūnikyū hen, sorti au Japon en avril 2005, soit quelques temps avant le lancement des OAVs du Meikai Hen.


Jabu et Ichi retrouvent quant à eux leur seiyuu des OAVs Hadès, Hideo Ishikawa et Masaya Onosaka. Dōko et Shion, qui sont les seuls Gold Saints à s’exprimer dans ce film, sont doublés sans surprise par Ken’yū Horiuchi et Nobuo Tobita.


Hikaru Midorikawa, qui doublera plus tard Koga dans Saint Seiya Omega, est ici l’interprète de Tōma. En ce qui concerne les deux autres Anges, Theseus est doublé par Toshiyuki Morikawa, qui prêtera plus tard sa voix à Aiolos dans le film Saint Seiya - Legend of Sanctuary, et Odysseus est doublé par Hiroki Takahashi, connu pour ses rôles d’Hisoka dans “Hunter x Hunter (1999)” ou encore de Ryu dans la série de jeux de combat “Street Fighter” depuis le 4ème opus.


Pour les dieux, nous avons Yurika Hino en Artémis et Kazuhiro Yamaji en Apollon, qui sont deux seiyuus spécialisés dans le doublage japonais de films étrangers. Les dieux non nommés qui châtient les Gold Saints, sont doublés par les catcheurs Yūji Nagata et Rumi Kazama dont la voix a été modifiée en post-production.


Enfin, Tōma enfant est interprété par Fumiko Inoue, qui avait déjà doublé Hyōga enfant dans les OAVs Hadès du Jūnikyū-hen, et reprendra le rôle de Marin à partir des OAVs du Meikai-hen…


Un accueil mitigé ?

Malgré un certain succès d’estime auprès des fans occidentaux, le film peine à trouver son public sur le sol japonais (seul territoire où il était commercialisé jusqu’à récemment). Les fans nippons trouvent le film trop contemplatif et nébuleux dans sa narration, au point d’en être ennuyant et embarrassant par moments.


Masami Kurumada, qui découvre le film à sa sortie en même temps que le public, est également déçu. Il déplore le manque de rythme du film et le fait que de nombreuses requêtes qu’il avait soumises à la production du film n’aient pas été retenues.


Suite à cela, Shigeyasu Yamauchi, alors réalisateur attitré de la licence, se retrouve mis à l’écart. Il continuera de travailler un temps pour Toei Animation, sur les séries animées “Ashita no Nadja”, “Pretty Cure”, “Beet the Vandel Buster” et “Xenosaga”, mais quitte le studio aux alentours de 2006 pour devenir réalisateur freelance.


La rumeur prétend que ce serait Kurumada en personne qui aurait exigé son renvoi, mais cela est peu probable. Le mangaka disait ne pas pouvoir imaginer de suite à Saint Seiya sans Yamauchi et il était même prévu que ce dernier prenne en charge l’adaptation de son manga “Ring ni Kakero”. Cependant, le réalisateur était effectivement dans le collimateur de la Toei Animation, qui supportait mal ses nombreuses exigences (c’est notamment lui qui avait lutté pour le retour du cast principal original en 2002). Pieds et poings liés suite à l’échec du Tenkai, il aurait donc pris la décision de quitter le studio.


Dans une interview accordée au magazine Animeland en 2018, Yamauchi affirme que le film est parfaitement conforme à sa vision et qu’il a décidé de quitter le studio uniquement car il estimait en avoir fait le tour. Mais comme il était prévu qu’il réalise la suite des OAVs d’Hadès, ainsi qu’une possible suite du Tenkai en série TV (d’après les commentaires audio du DVD) et l’adaptation du manga “Ring ni Kakero” de Masami Kurumada (dont il avait déjà réalisé le pilote), cela est donc à prendre avec de grosses pincettes.


L’échec du film va entraîner le retrait de Bandai, qui était alors le principal sponsor de la licence (qui continuera malgré tout à exploiter la licence à travers de nombreux produits dérivés) et Masami Kurumada va demander une plus grande fidélité à son récit pour le reste des OAVs. La mise en scène minimaliste des OAVs du Meikai et d’Elysion, calquant quasiment le manga à la case près, découle cependant d’un budget qui se révèle être très insuffisant.


Galerie


Pamphlet

Diagramme

  • Trad jp->fr: Archange

Liens externes


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004
# Début Fin Issue
E01 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Défaite de Seiya Seiya Versus Ichi, Jabu
E02 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Défaite de Seiya Seiya Versus Shaina
E03 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Victoire de Theseus Shun Versus Theseus
E04 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Défaite de Theseus Ikki, Shun Versus Theseus
E05 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Victoire d’Odysseus Hyōga, Shiryū Versus Odysseus
E06 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Victoire d’Odysseus Seiya Versus Odysseus
E07 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Défaite d’Odysseus Hyōga, Shiryū Versus Odysseus
E08 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Victoire de Tōma Seiya Versus Tōma (film)
E09 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Victoire de Tōma Marin Versus Tōma (film)
E10 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Victoire de Tōma Seiya Versus Tōma (film)
E11 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Victoire de Seiya Seiya Versus Tōma (film)
E12 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Interrompu Seiya Versus Artémis (film)
E13 Saint Seiya The Movie Blu-ray box 1987~2004 Film 5 - Tenkai Hen Overture Victoire d’Apollon Seiya Versus Apollon (film)


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Shigeyasu Yamauchi
Storyboard : Shigeyasu Yamauchi
Directeur(s) de l'animation : Shingo Araki, Michi Himeno
Scénario : Masami Kurumada, Michiko Yokote, Akatsuki Yamatoya
Directeur(s) artistique : Yukiko Iijima

Réalisation, scénario, chara design

Intervalliste(s)
Yōsuke Asama
Mihoko Tomita
Kyōko Satō
Etsuko Shinohara
Yūki Ōta
Yukitoshi Yamaguchi
Fumito Kondō
Tomotaka Shibayama
Yūko Shiota
Mihoko Yamazaki
Takami Ōshima
Yūya Kishi
Yasumi Tanaka
Yoshitomo Miura
Katsunori Kaneko
Tatsuyuki Hasegawa
Katsuhito Ogawa
Naoko Yamaoka
Hisashi Mawatari
Décors
Yoshiyuki Shikano
Jun'ichi Higashi
Mitsuharu Miyamae
Coordination couleurs
Kunio Tsujita
Effets spéciaux
Tadashi Ōta
Production CG
Takeshi Himi
Prise d'image digitale
Takeshi Fukuda
Tomokazu Shiratori
Enregistrement audio
Kimitoshi Kawasaki
Assistant à l'enregistrement audio
Satoru Matsuda
Sélection musicale
Yasuno Satō
Studio d'enregistrement
TAVAC
Effets sonores
Yasuyuki Konno
Assistant du réalisateur
Morio Hatano
Assistant(s) du directeur d'animation
Kyōko Chino
Keiichi Ichikawa
Hiroya Iijima
Kazue Kinoshita
Conseiller(s)
Jun Katsumata
Enregistrement
Mamiko Ogawa
Production
Kazumi Tsuru (Assistant)
Hiroshi Takahashi (Toei Animation)
Hideki Yamashita (Shueisha)
Yusuke Okada (Toei Animation)
Jun Takeuchi (Bandai)
Kazumi Kawashiro (Bandai Visual)

Seiyuu / Comédiens de doublages




International

France Flag icon france-small.gif


Version française produite par : Toei Animation

  • Supervision artistique : Toei Animation Europe
  • Direction de production : Pierre Belletante
  • Chargés de production : Vanesse Gauthier et Charles Lamoureux

Studio : VSI Paris-CHINKEL S.A.

  • Chargée de production : Manon Perreau
  • Auteur : Didier Duclos
  • Direction artistique : Charles Lamoureux
  • Prise de son et mixage : Maël Dupon et Jean-Christophe Sabatier


Notes

  • Le titre utilisé est : "Chapitre du Monde Céleste : Ouverture".
  • Le film dut attendre 13 ans avant de connaître une diffusion en France ! La faute à divers soucis, les principaux étant un conflit sur de droits d’auteurs et la frilosité de la Toei à exploiter le film à l’étranger. Il a finalement été doublé durant l’été 2016 avant d’être diffusé sur la chaîne Mangas le 26 janvier 2017. Il est ensuite sorti en DVD mais reste encore inédit au format Blu-ray dans les territoires francophones.
  • Sans surprise, Seiya et Saori retrouvent chacun leur voix française emblématique, ce qui est aussi le cas pour Shaina, alors que Laurence Crouzet avait été remplacée sur Saint Seiya Omega. Shun et Ikki retrouvent les voix des dernières OAV du chapitre Hadès tandis que Shiryû est à nouveau doublé par Benjamin Pascal comme dans la majorité des épisodes d’Omega. En revanche, les autres personnages réguliers de la franchise (Hyōga en tête) disposent de nouvelles voix. Enfin, notons aussi que Virginie Ledieu retrouve le rôle de Marin alors que celle-ci était doublée par une autre comédienne (Valérie Nosrée) dans les OAV d’Hadès.
  • On retrouve une nouvelle fois Didier Duclos à l’adaptation, comme c’est généralement le cas sur les doublages de la franchise durant les années 2010. Charles Lamoureux est également un nom régulier sur les VF de cette période mais c’est la première fois qu’il est à la direction artistique.
  • Comme souvent, certains noms sont francisés : Theseus devient Thésée et Odysseus devient Ulysse.




Références



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !



Notes

  • Comme espérée, la qualité d'image est exemplaire, en particulier celle du Tenkai Hen. Les DVD frappaient déjà très forts, même sur une télé HD, mais les Blu-ray enfoncent définitivement le clou. En revanche, qui dit gain de qualité dit aussi accentuation des défauts de finition, qui deviennent donc plus visibles, comme par exemple les personnages "peu soignés" au second plan.


  • Le disque bonus a surpris de nombreux fans, de part la présence de 3 acteurs "écartés" du Seiyaverse après l'échec du Tenkai Hen : Tōru Furuya (seiyû de Seiya), Keiko Han (seiyû de Saori) et surtout le metteur en scène et réalisateur Shigeyasu Yamauchi. Depuis, Tōru Furuya a repris son rôle dans Saint Seiya Omega.


Bonus

Blu-ray

  • Pour les 4 premiers films, tous les bonus présents sur la DVD Box 2004 sont repris, à savoir bande-annonce (HD) et génériques sans crédits (SD).
  • Pour le Tenkai Hen, seules 2 bandes-annonces sont présentes.

DVD

  • Special interview & talk 2011 : Tōru Furuya (seiyû de Seiya), Keiko Han (seiyû de Saori) et Shigeyasu Yamauchi (directeur technique des films 2, 3 et 5).
  • 25th special promotion clip : Saint Seiya Pachinko, Saint Seiya Senki (PS3)

Livret

Affiche, résumé, personnages et staff technique de chacun des films.


Références