StS Chapitre 040

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
StS Chapitre 040
Saint Seiya Manga
Numéro 040
Titre japonais 究極の凍気 ! 絶対零度
Titre romaji Kyūkyoku no tōki ! zettai reido
Titre français Le froid ultime ! Le Zéro Absolu
Nombre de pages 54
Liste
Ordre wiki 040
Précédent    Suivant
Récit par Hypnos
Chapitre


Chapitre prépublié en plusieurs parties.
# 095 Le Zéro Absolu ?
絶対零度・・・!?
zettai reido ... !?
1987/10/20 Weekly Shônen Jump 47 (11月2日)
# 096 Le Zéro Absolu frôlé ?
一瞬の絶対零度!?
isshun no zettai reido !?
1987/10/27 Weekly Shônen Jump 48 (11月9日)
# 097 Conclusion via le Zéro Absolu
絶対零度の決着
Zettai reido no kecchaku
1987/11/03 Weekly Shônen Jump 49 (11月16日)

Récit

Derrière la Maison du Verseau, Shun s’interroge sur le lien sacré qui semble unir Hyōga et Camus alors que Seiya le presse pour qu’ils se dirigent vers la Maison des Poissons.

Pendant que ses deux amis se remettent en route, le Saint du Cygne lance sa Diamond Dust sur le Gold Saint, inévitablement efficace. Le Gold Saint lui démontre l’étendue de sa puissance en le projetant à l’aide d’un froid bien supérieur, puis lui demande ce qu’est le Zéro Absolu. Hyōga se remémore son entraînement en Sibérie Orientale.

Plusieurs années plus tôt. Camus apprend à son jeune disciple que le zéro absolu est la température de -273,5 degrés Celsius à laquelle toute matière gèle et tout mouvement s’arrête. Illustrant son affirmation en expliquant le mouvement des atomes, il passe ensuite à la démonstration en gelant entièrement le caillou qu’il tient dans sa main.

Présent. Camus projette violemment Hyōga contre un mur et lui gèle le pied droit. Camus avoue que même lui ne peut parvenir à atteindre le zéro absolu, mais que lors d’un combat entre Saints des glaces, c’est celui qui s’en rapproche le plus qui obtient la victoire. Or son disciple ne pourra jamais produire un froid aussi puissant que le sien, sa défaite est donc assurée. Le Saint du verseau déclenche sa terrible Aurora Execution, envoyant une nouvelle fois le Bronze à terre. Mais contre toute attente, celui-ci se relève – proclamant qu’une même attaque ne peut fonctionner deux fois –, déterminé à vaincre son maître. Il lance son Kholodnyi Smerch, mais Camus contre-attaque, et prend une fois de plus l’avantage. Le Verseau félicite son adversaire d’avoir su esquiver sa plus terrible victoire, mais souhaite le soulager d’un combat dont l’issue est courue d’avance. Pour cela, il l’enferme dans un Freezing Coffin, que même plusieurs Gold Saints ne pourraient briser. Quant à utiliser une nouvelle fois la Cloth de la Balance, cela est impossible à cause de la disparition de Shiryū. Camus tourne les talons, mais Hyōga – concentrant son cosmos au maximum – parvient à se libérer de l’emprise de la glace, à l’effarement de son maître. En effet pour briser le cercueil de glace de l’intérieur, il faut produire une température inférieure à celui-ci, soit moins de -273,5 ° Celsius… le zéro absolu !

Une nouvelle fois, Hyōga se relève, sa détermination nullement entamée. Il promet d’au moins arriver à égaler le froid de son maître et lance une attaque que ce dernier contre aussitôt. Mais l’air froid se stabilise entre les deux opposants, prouvant l’équivalence de leurs puissances. Camus, surpris, complimente son disciple, mais précise que cela ne sera pas suffisant pour le vaincre, car sa Bronze Cloth – qui gèle en dessous de -150 ° va voler en éclat, alors qu’une Gold Cloth n’est détruite que lorsque qu’exposée au zéro absolu. Tout en expliquant ceci, le Verseau s’aperçoit que son adversaire a perdu connaissance.

Des années plus tôt. Camus ordonne à Hyōga de se relever et de reprendre l’entraînement, car il mourra s’il reste ainsi allongé dans la neige. Le motivant en lui rappelant qu’il désire plus que tout revoir sa mère, le maître voit son disciple se remettre sur ses pieds, et li explique que pour devenir un Saint à la force surhumaine, il lui faut endurer ces souffrances inimaginables. Le jeune garçon tombe à nouveau et son maître lui ordonne de nouveau de se relever.

Présent. Camus ordonne à Hyōga de reprendre ses esprits, sinon il risque d’être anéanti par la masse d’air froid qui va finir par s’abattre sur lui. Les compagnons du Saint du Cygne, sa mère et Saori l’encouragent tous et ce dernier reprend ses esprits au moment même où l’attaque se dirige vers lui. Sa Cloth se disperse en miettes, alors que – concentrant le froid entre ses mains – il le renvoie contre son maître qui est projeté à terre – perdant son diadème. Camus s’aperçoit avec stupeur que sa Cloth est gelée, et que Hyōga, bien qu’aux portes de la mort, l’a dépassé en parvenant à maîtriser le zéro absolu.

Mais le Gold Saint pointe du doigt le fait qu’aucunes des attaques de Hyōga ne fonctionnent sur lui, et que la victoire lui échappe ainsi toujours. Il s’apprête à l’achever avec sa propre technique, la plus puissante du signe du Verseau, l’Aurora Execution mais surprend stupéfait le Cygne prenant la même pose. Camus s’insurge, arguant que ce n’est pas en l’ayant subi à plusieurs reprises qu’il va pouvoir reproduire cette attaque qui est la sienne. Furieux, il déploie son ultime air froid, simultanément avec Hyōga. Les deux attaques se rencontrent entre les deux hommes, plongeant tout le temple dans un froid infernal.

Sur la route du douzième palais, Shun et Seiya ressentent l’explosion du cosmos de leur ami, et le saint d’Andromède aperçoit un flocon de neige, message d’adieu de la part de Hyōga. Il comprend péniblement ce que cela signifie et le Saint de Pégase lui dit ne pas se retourner car leur objectif est droit devant eux, la dernière maison à traverser avant d’atteindre le Palais du Pope. Les deux amis reprennent leur course et Shun demande à Seiya de ne pas s’y arrêter car il souhaite affronter seul le Saint des Poissons. Avant de pouvoir s’expliquer, les Bronze Saints sont soudainement attaqués.

Dans le temple du Verseau, Camus congratule Hyōga pour son exploit. Il a su maîtriser l’Aurora Execution et a désormais tout appris de lui. Privé de ses cinq sens, il est parvenu à maîtriser le zéro absolu et son cosmos s’est élevé au Septième Sens. Le Saint du Verseau souhaiterait aider son disciple à utiliser cette force pour défendre la cause en laquelle il croit, mais ne peut désormais plus rien faire. Il s’écroule et rend son dernier soupir. Hyōga pleure en se rappelant tout ce que son maître lui a appris, tout ce qui lui a permis de devenir lui-même. Plutôt que de s’interroger sur le bien et le mal, un homme doit toujours aller au bout de ses idées, sans dévier, et se battre pour elles. Le Cygne remercie le Gold Saint et lui dit adieu en tombant à son tour.

Seiya et Shun découvrent deux roses rouges à leurs pieds, lancées par le gardien de la Maison des Poissons. Shun explique que cet homme est le meurtrier de son maître et qu’il souhaite donc le venger. On dit de ce Saint – gardien du dernier temple du zodiaque – qu’il est le plus beau parmi tous les guerriers d’Athéna : Aphrodite des Poissons !



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2014-12-04 : notes (comparaison prépubli/relié, divers), Couverture Shônen Jump


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

StS Chapitre 040
# Début Fin Issue
062 StS Chapitre 040 StS Chapitre 040 Victoire de Hyōga. Hyōga Versus Camus




Références