Interviews/Pia/Kentarō Akiyama

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
  • Interview de Kentarō Akiyama, directeur artistique en chef de la saison 1 de Saint Seiya Ω. Publiée en mars 2012 dans le Saint Seiya Pia.


  • Traduction jp->fr par Archange.


  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission. Also, an english version is planned (and maybe a spanish one in a far future), so for the time being, why don't you join us on the English speaking boards?


Traduction

1) Avez-vous regardé la série TV de Saint Seiya à l'époque de sa diffusion ?

Akiyama : Je l'ai regardée. À la base, j'aime beaucoup les oeuvres de Masami Kurumada. J'étais au lycée à l'époque où Saint Seiya a été publié, et le Shōnen Jump était le magazine le plus populaire. Je garde ne particulier de très forts souvenirs de la diffusion TV du Jūnikyū-hen.


2) Et de quelle manière avez-vous commencé à travailler sur Saint Seiya ?

Akiyama : Un ami de l'époque de l'université a commencé à travailler à la Toei, puis c'est par son intermédiaire que j'ai aussi eu l'occasion de commencer à y travailler il y a 8 ans. Au début, j'étais sans position ni bureau fixe, et je travaillais sur les décors et éléments artistiques de plusieurs oeuvres différentes. J'ai commencé à travailler sur Saint Seiya à l'occasion du Meikai-hen Koshō, où j'ai été responsable de la direction artistique. Ensuite, j'ai aussi été en charge de la partie Elysion, toujours sur le même poste.


3) Expliquez-nous en quoi consiste le rôle de directeur artistique.

Akiyama : Le directeur artistique consolide la vision du réalisateur en imageboards et dossiers artistiques, puis les révise en compagnie du directeur, du réalisateur et des responsables des couleurs. Une fois que l'orientation artistique est décidée, il entre en contact avec des compagnies spécialisées dans la production de décors et leur explique le genre de décors qu'il souhaite obtenir. Dans le cas d'un anime TV, environ 300 plans de décors sont nécessaires pour un épisode, et le travail est réparti entre plusieurs compagnies spécialisées dans la production de décors. Mais comme les approches artistiques ou les façons de penser différent en fonction des compagnies, l'impression donnée par une scène peut beaucoup changer en fonction des choix des directeurs artistiques respectifs pour chaque épisode. Mon travail en tant que directeur artistique en chef est faire attention à ce que l'orientation artistique prise par chaque épisode reste dans la lignée de la direction globalement définie pour l'oeuvre afin que le tout reste uniforme.


4) Il est sans doute plus aisé de dessiner en se basant sur de véritables photos ?

Akiyama : En effet, je prends référence sur des photographies ou sur des documents d'architecture. Les documents de construction sont très faciles à utiliser vu que c'est du line art. Comme le nombre de cuts est important dans un anime TV, il est difficile de respecter le planning à moins de simplifier le rendu des décors. Je ne garde donc que les détails marquants de tel ou tel lieu, et simplifie le reste du rendu.
  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


5) Saint Seiya renvoie bien évidemment une image de paysages grecs.

Akiyama : Je trouve assez agréable de dessiner ces décors de ruines qui sont une des spécificités de Saint Seiya. De plus, je prends du plaisir à faire des recherches concernant les motifs à utiliser dans des livres ou sur internet. Les forums et autres monuments sont beaux, et mener cette étude n'est donc jamais fatiguant. Ça m'emplit tout simplement d'un désir d'aller faire un tour en Europe (rires). Cependant, même s'il est important de se référer à la véritable Grèce, la Grèce imaginaire et celle de l'univers de Saint Seiya sont également essentielles, et c'est pourquoi je prends comme base la réalité, puis y ajoute divers éléments rendant l'ensemble plus attirant.


6) De quelle manière vous y êtes-vous pris pour les concepts de décors dans Saint Seiya Omega ?

Akiyama : J'ai une forte préférence pour les dessins à la main et au pinceau. Comme les personnages sont de Yoshihiko Umakoshi, ceux-ci sont particulièrement dynamiques, et il y a en plus des attaques telle que le Ryūsei Ken. Je me suis donc dit qu'il fallait des décors plein d'énergie, emplis d'un sentiment de vitalité et avec une impression de vitesse. Un exemple simple pour comprendre ceci est la manière de dessiner le ciel. En dessinant avec un pinceau, il est très aisé de produire des effets de flou et de coups de brosse inachevés. Comme plusieurs compagnies spécialisées dans les décors sont employées pour la production des backgrounds de cette série, j'ai du mal à évaluer la proportion de décors à la main que je peux me permettre de créer, surtout en considérant le fait que dans la profession le travail numérique augmente tandis que le fait-main diminue.


Ensuite, il y a la Palestre, une école pour Saints qui est une toile de fond importante de la série. Le réalisateur avait une idée très précise de ce qu'il voulait à ce sujet, et l'on m'a donc dit de me baser sur le Mont Saint-Michel. Bien évidemment, je ne l'ai pas redessiné tel quel, mais ai fait en sorte de le rendre visuellement plus attirant et adapté à la progression de l'histoire. Et comme c'est une école complètement isolée de la moindre ville, j'ai aussi ajouté des lieux permettant aux étudiants d'y vivre. Du coup, la taille de l'école est devenue plus importante que celle du Mont Saint Michel.


7) Est-ce que les couleurs choisies pour les décors ou leur complexité dépendent du character design des personnages ?

Akiyama : En effet. Il faut concevoir le design en adéquation avec les personnages. Par exemple, utiliser des décors trop réalistes semblerait très incongru dans Doraemon (rires), bien que de tels décors existent peut-être dans les films de cette franchise. La règle générale est de choisir le style de design en fonction de la taille des yeux des personnages.

Pour prendre un autre exemple, Jin-Roh (200) est un anime qui utilise des personnages avec un design réaliste et qui ont donc de petits yeux, et dans ce genre de cas, il était préférable d'utiliser des décors photo-réalistes, avec lesquels les personnages se marient sans difficultés. Au contraire, lorsque les personnages ont de grands yeux et un ratio corps-tête plus bas, il vaut mieux utiliser des décors simplifiés avec quelques courbes.

Comme dans Saint Seiya Omega les personnages ont de grands yeux pleins de tonus, je me suis dit que des décors trop réalistes ne se marieraient guère avec eux. J'ai donc utilisé des décors dans un style moins détaillé, et plein de vigueur, comme je l'ai mentionné un peu auparavant.


  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


8) Avez-vous fait attention à la cohérence de la vision de l'univers TV lorsque vous étiez chargé des décors ?

Akiyama : Pendant la réalisation de l'Elysion-hen, le réalisateur en chef Tomoharu Katsumata m'a indiqué de « faire en sorte de mettre en valeur le ciel bleu et les piliers blancs ». J'ai donc choisi pour le ciel un ton de bleu assez dense au lieu du bleu normal, et ai appliqué sur les bords des piliers des ombres grises avec une légère teinte bleue afin de faire mieux ressortir le blanc. Pour Omega, le choix contraste avec celui d'Elysion et j'ai ainsi utilisé plus de couleurs, avec des tons rouges et jaunes sur les colonnes.


Comme le blanc renvoie une forte impression de sacré et de divin, je garde cette couleur pour la seconde moitié de l'histoire, quand l'action se déroulera dans des lieux sacrés (rires). Il y a toutes sortes de choses prévues, mais comme la route va encore être longue d'ici-là, on ne sait jamais comment les choses vont tourner. Ma préoccupation du moment est de trouver de quelle manière m'y prendre pour créer un sentiment d'unité dans ces décors. Je veux prendre du plaisir à produire ces décors, en définissant d'abord le framework général correspondant à l'image de l'oeuvre, puis en tirant ne plus parti des spécificités de chaque sous-traitant spécialisé dans la production de décors.


9) Pourriez-vous nous dire quels sont les principes que vous suivez et quelles sont vos aspirations lorsque vous concevez des décors ?

Akiyama : J'ai pour principe de dessiner mes décors au pinceau. Comme l'imagerie numérique permet de faire aisément des corrections, je m'en sers par exemple pour produire le plan de référence des couleurs et gagne ainsi beaucoup de temps, mais j'utilise en revanche le pinceau pour la production des décors finaux qui seront utilisés dans l'anime. Je pense que l'irrégularité du pinceau fournit une quantité d'informations à l'image qui lui permet d'avoir un avantage par rapport aux images numériques, et je prends personnellement plus de plaisir à dessiner au pinceau. L'imagerie numérique permet d'obtenir une mise en couleur propre, mais l'uniformité du remplissage et des modèles donne à cette technique son aspect froid très particulier.


Ceci peut être intéressant si telle est l'intention du réalisateur. Comme j'ai autrefois travaillé sur des décors utilisant de la 3D, je veux aussi utiliser de manière effective les décors digitaux, mais je ne veux pas que ce soit trop proéminent dans le monde de Saint Seiya Omega, qui dépeint l'amitié et l'importance des compagnons. A mon avis, des décors avec un aspect froid dans une histoire pleine de chaleur donnerait un air peu naturel à l'ensemble. Je pense que dans ce cas-là, des décors à la main, quand bien même il seraient peu talentueux, sont préférables.


10) Et pour terminer, quel est votre message à l'attention des fans de Saint Seiya ?

Akiyama : Le travail sur les décors est toujours en cours mais je trouve que le scénario est intéressant et que le character design est très prometteur. Je suis heureux de pouvoir participer à cette oeuvre. Comme beaucoup de jeunes gens travaillant sur Saint Seiya Omega, je pense que cette oeuvre renferme un grand potentiel. Elle hérite des points attirants de l'ancienne oeuvre et de son style, et j'espère que vous serez impatients de découvrir ce nouvel anime de Saint Seiya ! En ce qui me concerne, j'en suis tout excité !


Fin de traduction