Interviews/DVD Omega/Tatsuhisa Suzuki

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search


  • Traduction jp->fr par Archange.


  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission.


Traduction

Tatsuhisa Suzuki

Né un le 11 novembre 1983 dans la préfecture d'Aichi. Travaille pour I'm Enterprise. Ses rôles représentatifs sont dans des oeuvres telles que "Kuroko no Basuke", "Maōyū Maō Yūsha", "Sora no Otoshimono", "Tono to Issho", "Baka to Test to Shōkanjū", "Sket Dance", "Blood-C" ou "Tonari no Kaibutsu-kun". Il fait également des voix dans des programmes de héros tels que "Tokumei Sentai Go-Busters" ou "Kamen Rider Dragon Knight".


  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


1) De quelle manière jouez-vous le rôle d'Haruto ?

Suzuki : Au début on m'a dit qu'en gros, c'était un personnage cool et détaché. Mais en regardant jouer mes collègues du cast principal qui avaient pu figurer avant moi dans l'anime, je me suis dit que ça ne marcherait pas si Haruto se contentait d'être un type froid et détaché, que les moments où il embrase son Cosmos ne seraient pas crédibles. Et j'ai donc fait en sorte de le jouer comme spécifié, mais en ajoutant ce qu'il faut pour malgré tout exprimer une certaine ardeur. Je me réfère un peu à Hyōga à Ikki de l'oeuvre originale lorsque je le joue, car ce sont tous les deux des personnages classes et détachés mais néanmoins bouillonnants.


2) Haruto renvoie une forte image de loup solitaire.

Suzuki : En effet. Il arrive qu'on le voit avec ses compagnons à la fin d'un épisode, et qu'à l'épisode suivant il ait subitement disparu. Un concept novateur de personnage, pas vrai (rires) ? Qui plus est, l'explication quant à ses disparitions s'est résumée à une seule scène. Sôma lance « il disparaît toujours sans qu'on s'en rende compte » et Yuna lui répond « c'est un loup solitaire », et on en reste à cette réponse. Ah, même moi j'ai envie de faire un sermon à Haruto genre « Hé toi ! Tu connais le travail d'équipe ? La coopération ça te dit quelque chose ? » (rires).


3) Est-ce que vous trouvez que l'état d'esprit d'Haruto a changé depuis l'épisode 22 ?

Suzuki : Il donnait au début l'impression de ne considérer ses compagnons que comme de simples inconnus, pas vrai ? Par exemple, il n'appelait pas Kōga ou Sōma par leurs prénoms mais utilisait plutôt « Saint de Pégase » ou « Saint du Petit Lion ». Mais cet Haruto a réfléchi sur sa vie dans l'épisode 19 en voyant Ryūhō avec ses parents, et a alors compris qu'il fuyait son passé. Il a ensuite pour la première fois fait face à son trauma dans l'épisode 22 et s'est spontanément résolu à vivre avec ses compagnons. Et je pense que c'est à partir de là qu'il est devenu capable de bâtir une relation de confiance avec les compagnons qu'il cherchait jusqu'alors à tenir à distance.


4) Parlez-nous de vos souvenirs concernant le Saint Seiya d'origine.

Suzuki : J'ai vu pour la première fois Saint Seiya quand j'étais enfant, une fois où mes parents m'ont emmené voir un des films au cinéma. Le souvenir de Seiya en Cloth du Sagittaire prêt à décocher sa flèche est encore très vif dans ma mémoire. Je n'ai pas vu la série TV, mais je me suis cependant mis au manga après la fin de la diffusion TV. J'ai lu jusqu'au chapitre Hadès dans de vieux Jump qui étaient disponibles dans une bibliothèque pour enfants. Les schémas de séparation de Cloths présents à la fin des volumes reliés ont fait bondir mon coeur. J'ai réfléchi à plein de Cloths avec un ami après avoir été influencé par ces schémas. Entre autres la Cuillère, la Fourchette, la Voiture, et même une ceinture pour se transformer en Kamen Rider. Des Cloths sans aucun rapport avec les constellations (rires).


Ce qui m'a beaucoup marqué dans le manga original est le Huitième Sens. « C'est pas vrai ! Un sens au-delà du Septième ? » (rires). Une autre chose qui ma beaucoup marqué est lorsque Seiya endosse la Cloth du Sagittaire et que ses compagnons servent de boucliers humains pour bloquer la flèche. C'était vraiment choquant pour moi. L'enfant que j'étais avait du mal à comprendre l'idée de verser du sang et souffrir autant au nom de l'amitié. Mais j'ai compris en relisant le manga une fois adulte. Ce que l'on ressent en lisant cette oeuvre change selon l'âge auquel on la lit, et à chaque fois on comprend quelque chose en plus.


  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


5) Quel épisode ou personnage vous a laissé une forte impression ?

Suzuki : Même si Haruto possède de très nombreuses techniques variées en tant que Saint ninja, son absence de technique spéciale bien à lui me donnait l'impression qu'il n'était qu'un simple touche à tout sans véritable expertise. Et j'ai donc été heureux lorsqu'il a sorti le Hakurōken Tenshin Musō dans l'épisode 22. Parce que c'était une technique bien à lui, qui ne débutait par par un « Fuji-ryû Ninpô » (Technique de ninja de l'école Fuji) contrairement à ses autres arcanes. Bien sûr, j'étais quand même heureux d'avoir reçu le rôle de ce personnage qui est comme un grand magasin à techniques ambulant, mais je souhaitais avoir une ou deux véritables techniques mortelles. Et donc lorsque je l'ai criée, j'ai insisté pour pousser la chose jusqu'à crier « uoooh » après avoir hurlé « Tenshin Musô ! ».


Au niveau des personnages, j'adore les Gold Saints. Ce qui attise mon intérêt chez ces personnages n'est pas juste leur force, mais aussi le fait qu'ils suivent chacun leurs propres principes. Ils sont différents des guerriers obéissant aux ordres de quelqu'un d'autre tels que les Silver Saints ou Martiens, et les voir forcer leur propre route sans se soucier de savoir si les autres les comprennent ou non est très cool. Je suis personnellement du genre à me laisser tirer par les règles et le sens commun, et ces Gold Saints avec tant d'individualité assumée me servent d'exemple pour m'améliorer.


Comme je suis Scorpion, j'ai très hâte de voir le Gold Saint qui aura ce signe. Sinon j'ai aussi très envie d'éclater Tokisada à cause de ce qui s'est passé avec Yoshitomi. Mais avoir Shō Hayami comme adversaire semble très difficile. J'espère réussir à lui renvoyer la réplique.


6) Et pour terminer, quel est votre message à l'attention des fans ?

Suzuki : Lorsque les gens embrasent leurs âmes afin d'accomplir quelque chose, l'âge devient quelque chose de complètement insignifiant face à une telle ardeur. Et Saint Seiya Omega le rappelle à travers un mot tel que le "Cosmos". Le script que nous découvrons chaque semaine émet un Cosmos qui dit « Créons une nouvelle oeuvre qui s'inspire de l'ancien Saint Seiya ». Et nous autres seiyuus faisons de notre mieux pour déployer un Cosmos rivalisant avec celui-ci.


Revoyez encore et encore ces épisodes après leur première diffusions, et prenez-y du plaisir. C'est ma plus grande joie en tant que comédien travaillant sur cette série.

Fin de traduction