Interviews/DVD Omega/Tetsuya Kakihara

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search


  • Traduction jp->fr par Archange.


  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission.


Traduction

Tetsuya Kakihara

Né un 24 décembre en Allemagne. Travaille pour 81 Produce. A reçu le prix du meilleur nouveau seiyuu masculin en 2007 lors de la première édition des "Seiyuu Awards". Ses rôles représentatifs sont dans des oeuvres telles que "Tengen Toppa Guren Lagann", "Fairy Tail", "Dog Days'", "Brave 10" et "Matsumoto Leiji : Ozma".


  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


1) Avez-vous changé quelque chose dans votre manière de jouer Ryūhō ?

Kakihara : Considérablement. Les documents explicatifs que l'on m'avait donné au début décrivaient Ryūhō ainsi : « Le fils du Saint légendaire Shiryū et de Shunrei. Il est de faible constitution physique mais est cependant un gentleman aimable avec tout le monde. Un beau et jeune garçon efféminé qui possède une maturité d'adulte ». Et à l'audition j'ai donc joué un jeune garçon fragile et sensible en me disant que ceci correspondrait à l'image de Ryūhō. Mais lorsque j'ai commencé à le jouer en studio, je me suis dit que je ne devais pas me laisser tromper par son apparence de garçon adorable. A la base bien sûr le personnage est du genre à avoir des quintes de toux, mais c'est cependant le fils de Shiryū, et il est donc quelqu'un de fort au plus profond son être. Et il doit aussi avoir un côté viril lorsqu'il enflamme son Cosmos en tant que Saint. De plus, il souhaite plus que n'importe qui devenir fort à cause de ce qui est arrivé à son père. Je me suis dit que puisque j'avais été choisi pour interpréter Ryūhō, il valait mieux que je tire profit de mon timbre de voix et que je le joue comme je le sentais. Et ce personnage est ainsi peu à peu devenu plus fort en m'éloignant peu à peu du garçon fragile pour incarner plutôt quelqu'un qui a une grande force enfouie en lui. Mon interprétation a complètement changé comparé à l'époque de l'audition.


2) Connaissiez-vous le Saint Seiya original ?

Kakihara : Je vivais en Allemagne dans mon enfance mais ai malgré tout pu lire et acquérir tous les volumes de Saint Seiya. A l'époque j'adorais tous les mangas et animes japonais, mais même en dépit de ça, je trouvais Saint Seiya particulièrement impressionnant. Cette vision du monde, les Cloths, le Cosmos, et tant de formidables personnages... Quand j'étais enfant, je considérais les Bronze Saints comme des personnages du même niveau scolaire que moi, tandis que les Silver Saints étaient des collégiens et que les Gold Saints étaient des étudiants d'université ou bien quelque chose d'inconnu. Et mon personnage favori là-dedans était Shiryū, toujours prêt à se sacrifier pour ses compagnons ou pour Athéna, et qui allait même jusqu'à s'occuper de soigner les cœurs de ses adversaires. Je trouve que ce sont des points très attirants. J'aimais aussi beaucoup Ikki, qui parlait peu et se contentait de faire comprendre les choses par son attitude, mais Shiryū reste cependant le numéro un pour moi. J'ai été très heureux lorsque j'ai appris que j'allais pouvoir interpréter le fils de Shiryū. C'est de plus le seul qui ait un lien de sang avec un des anciens personnages. Et c'est pourquoi je prends grand soin de ce rôle de Ryūhō. Ce sera une grande joie pour moi si les fans de Shiryū peuvent regarder et se dire "Kakihara a tout compris". Il y a aussi énormément de fans de Saint Seiya dans le métier, et quand je joue je le fais donc en pensant à tous ces gens.


3) Que ressentez-vous quand vous lancez le fameux "Rozan Shō Ryū Ha" de Shiryū ?

Kakihara : Beaucoup de gratitude. Parce que je n'ai pas souvent l'occasion d'utiliser le Rozan Shō Ryū Ha. Je m'y prends sans entraînement pour le lancer, je le fais juste comme je le sens. Car la manière de le lancer varie en fonction de l'adversaire. Parfois c'est parce que Ryūhō est en colère contre son adversaire, mais d'autres fois c'est pour aider son adversaire à changer psychologiquement. Et je n'ai donc jamais eu l'intention de m'entraîner à faire un Shō Ryū Ha. J'espère que Ryūhō finira un jour par retirer sa Cloth pour se battre torse nu comme son père (rires). Mais si les scénaristes font ça, Ryūhō aura tout pris à Shiryū (rires).


4) Comment est l'ambiance dans le studio ?

Kakihara : Il y a de très nombreux fans de Saint Seiya réunis, mais tout ça ne se résume pas qu'à de la bonne camaraderie, et tout le monde devient très sérieux lorsqu'il est temps de jouer. Chaque enregistrement est très plaisant. J'apprends beaucoup chaque semaine et constate à chaque fois qu'en dépit de l'âge, le souffle des vétérans ne diminue pas. Voir ce que ces seniors présents dans la profession depuis des décennies tout comme Tōru Furuya ressentent envers Saint Seiya m'apprend beaucoup. Tôru Furuya nous envoie très bien un sentiment de "Faisons tous de notre mieux ensemble !". Je n'arrive vraiment à ne penser que du bien de ce plateau. Mais si il faut vraiment me forcer à me plaindre de quelque chose, je dirais que ça se résume tout au plus au fait que Ryūhō n'apparaisse pas très souvent ces derniers temps (rires).


  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


5) Quel épisode ou personnage vous a laissé une forte impression ?

Kakihara : Bien entendu l'épisode 4, celui où Ryūhõ apparaît pour la première fois. Voir le Dragon gagner alors qu'il avait autrefois été vaincu par Pégase était tout simplement génial. Ryūhō et Kōga ont tous les deux grandi à cette occasion. Et puis c'est aussi l'épisode où je lance mon premier Rozan Shō Ryū Ha. En personnages secondaires, Genbu m'a laissé une forte impression dans l'épisode 19. Après tout, il est joué par Nobuyuki Hiyama, et c'était surprenant de ne pas l'entendre en train d'hurler (rires). Ce personnage m'intrigue aussi beaucoup, on ne sait pas quelles sont ses véritables intentions. Tout semble indiquer que lui et Ryūhō vont s'affronter. J'ai hâte de récupérer cette Gold Cloth et de devenir Gold Saint (rires).


6) Et pour terminer, quel est votre message à l'attention des fans ?

Kakihara : Depuis que j'ai commencé à interpréter ce rôle, je me suis mis à recevoir plus de lettres d'enfants qu'avant. Il y a aussi des seiyuus qui m'ont dit que leurs enfants regardaient la série. Je me suis dit que j'étais vraiment heureux d'avoir commencé à faire ce métier il y a 10 ans. Je pense qu'il y a assez peu de séries qui perdurent plus de deux décennies et se transmettent d'une génération à l'autre. Ces héritiers sont bien entendu les enfants mais également le staff.De plus, Saint Seiya a de très nombreux fans à l'étranger, et c'est donc un honneur pour moi de figurer dans une oeuvre de profil mondial telle que celle-ci. J'aimerais beaucoup participer à un événement à l'étranger.


Et j'espère que vous continuerez à nous soutenir.

Fin de traduction