Saint Seiya Omega - Original Soundtrack

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
Saint Seiya Omega - Original Soundtrack
SSOOST.jpg
Pochette du CD
Musiques de Saint Seiya Omega
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom original Saint Seiya Omega - Original Soundtrack
Nom japonais 聖闘士星矢Ω オリジナル・サウンドトラック
Numéro 1
Production
Editeur(s) Columbia Music Entertainment
Caractéristiques
Type de produit Audio/vidéo
Medium CD
ISBN COCX-37525
Durée ~ 62 minutes
Sortie
Prix 2940 yens
Liste
Ordre wiki 1
.    Suivant
First Press (CD Japan)
SSOOSTA.jpg
Autocollantl
.    .
Rédigé par SSK
Presque 5 mois après le début de la série sur TV Asahi, et après un premier Maxi Single du générique édité en Juillet, voici enfin venir la première bande-originale de Saint Seiya Omega, toujours chez Nippon Columbia. C'est Toshihiko Sahashi qui relève le lourd défi de succéder au mythique Seiji Yokoyama.

Description

Durant un peu plus de 60 minutes, cette bande-originale propose en tout 28 pistes, dont 27 purement musicales couvrant la quasi-totalité des compositions entendues dans la première partie de la série.

Détails

Contexte

Ironiquement, c'est l'ancien compositeur lui-même qui avait vendu la mèche, en Janvier dernier, au sujet d'une nouvelle série Saint Seiya en préparation sur laquelle un jeune compositeur prendrait sa relève[1]. Difficile (voire même inconcevable) pour les fans d'imaginer du Saint Seiya en animation, non seulement sans Araki Production, mais aussi sans les musiques de Seiji Yokoyama. Tout aussi délicat de spéculer sur un éventuel successeur. Dans tous les cas, Tōei Animation restant bien mystérieuse sur son identité, il faudra attendre fin Mars pour émettre une première hypothèse : Kenji Hiramatsu. Ce dernier ayant remixé le Pegasus Fantasy original à la sauce Omega, le raccourci avec les compositions musicales de la série est légitime. Et pourtant non, c'est l'introduction du premier épisode quelques jours plus tard qui révélera le nom tant attendu : Toshihiko Sahashi.

Toshihiko Sahashi, en quelques lignes

Né le 12 Novembre 1959, le compositeur pas si jeune que ça est au final un artiste accompli et reconnu au Japon. Diplômé de la Tokyo National University of Fine Arts and Music en 1986 (soit l'année où Saint Seiya est arrivé en animation, un signe ?), Toshihiko Sahashi a un grand nombre de travaux à son actif, que ce soit en animation sous tous ses formats (séries TV, OVAs, films, drama CDs), mais aussi films et séries live, ainsi que jeux-vidéo. Parmi ses travaux les plus connus : les trilogies animées Garô Densetsu (Fatal Fury) et Fullmetal Panic, les premières adaptations de Gunslinger Girls et Hunter X Hunter (ainsi que les OVAs qui suivirent), mais aussi et surtout Gundam Seed et sa suite, Destiny. On peut également ajouter quelques séries dérivées de tokusatsu populaires comme Ultraman ou Kamen Rider.

Succéder à une légende

Sans vouloir prendre position, il est évident que Toshihiko Sahashi ne souhaite pas trahir le formidable travail accompli par Seiji Yokoyama. Cela va des remix de Pegasus Fantasy (Triste Saint, et surtout Tel Pégase, dont le dynamisme n'est pas sans rappeler la piste Météores de Pégase de Yokoyama, qui mettait en valeur Seiya) à l'utilisation des choeurs chers à l'ancien compositeur pour sublimer la mise en scène (féminins sur Eternel Saint, Ce qui doit être protégé et surtout Alia, masculins sur Le retour de Mars), en passant par quelques clins d'oeil plus ou moins évocateurs tout au long des pistes (par exemple les débuts de Alia et de L'esprit combatif au service d'Athéna).

Packaging du CD

Le disque est logé dans un botier CD standard, accompagné de son traditionnel obi (ou spine card, carton recouvrant la tranche très prisé des collectionneurs), comme le veut ce format au Japon. La pochette, illustrée spécialement pour l'occasion, est un livret de 10 pages indiquant tracklist du CD, paroles du générique, staff musical ainsi que de la série, et proposant aussi et surtout une interview de Toshihiko Sahashi, étalée sur 5 pages.


Pistes

  1. Éternel Saint ~ 4:03 (永遠の聖闘士 / Eien no Saint)
  2. Pegasus Fantasy ver.Ω (format TV) ~ 1:40 (ペガサス幻想 ver.Ω(TVサイズ))
  3. Les jeunes héritiers du Cosmos ~ 1:45 (小宇宙を継ぐ少年たち / Cosmo wo tsugu shōnentachi)
  4. Ce qui doit être protégé ~ 2:01 (守るべきもの / Mamorubeki mono)
  5. Saint Fight ~ 3:06 (聖闘士ファイト / Saint Fight)
  6. Les jours idylliques ~ 1:42 (楽園の日々 / Rakuen no hibi)
  7. Sombre présage ~ 1:40 (不安な予感 / Fuan na yokan)
  8. Le retour de Mars ~ 3:16 (復活のマルス / Fukkatsu no Mars)
  9. Détermination au combat ~ 2:01 (立ち向かう決意 / Tachimukau ketsui)
  10. Les Cloths des constellations ~ 2:07 (星座の聖衣 / Seiza no Cloth)
  11. Triste Saint ~ 2:10 (哀しき聖闘士 / Kanashiki Saint)
  12. Réminiscence d'un jour passé ~ 1:49 (過ぎし日の思い出 / Sugoshi hi no omoide)
  13. En route vers l'espoir ~ 1:46 (希望への旅立ち / Kibō e no tabidachi)
  14. Mystérieuse rencontre ~ 1:49 (神秘的な出会い / Shinpiteki na deai)
  15. Alia ~ 1:59 (アリア / aria)
  16. Souvenir d'un instant ~ 1:48 (時のかたみ / Toki no katami)
  17. Tension, puis confrontation ~ 2:05 (緊迫、そして対峙 / Kinpaku, soshite taiji)
  18. Redoutable challenger ~ 2:14 (不敵な挑戦者 / futeki na chōsensha)
  19. Dangereuse poursuite ~ 1:41 (危機を呼ぶ追撃 / Kiki wo yobu tsuigeki)
  20. Le Saint solitaire ~ 2:05 (孤独な聖闘士 / Kodoku na Saint)
  21. Le pouvoir des Ténèbres ~ 1:57 (闇の力 / Yami no chikara)
  22. L'assaut des Martiens ~ 2:21 (マーシアン急襲 / Martian kyūshū)
  23. Prélude à l'effondrement ~ 1:48 (崩壊の序曲 / Hōkai no jokyoku)
  24. L'espoir englouti par les Ténèbres ~ 2:12 (闇にのまれる希望 / Yami ni nomareru kibō)
  25. L'esprit combatif au service d’Athéna ~ 3:02 (女神に誓いし闘志 / Megami ni chikaishi tōshi)
  26. Tel Pégase ~ 2:31 (ペガサスのように / Pegasus no you ni)
  27. Guidé par sa brillante constellation ~ 2:00 (輝く星座の下で / Kagayaku seiza no shite de)
  28. La légende des Saints ~ 1:47 (聖闘士伝説 / Saint densetsu)



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Galerie



Notes

  • On se rappelle qu'à l'époque, le générique Pegasus Fantasy, dans sa version courte, était parsemé d'effets sonores. Ces derniers furent conservés sur les CD proposant la chanson au format TV. Dans le cas de Pegasus Fantasy ver.Ω, des effets sonores similaires font leur apparition à partir de l'épisode 3 TV (et dès le premier sur support vidéo), mais ils ne sont pas présents sur la version courte proposée ici.
  • A titre de comparaison, la première OST de Saint Seiya fut éditée le 21 Janvier 1987, alors que seulement 13 épisodes avaient été diffusés. Celle-ci proposait 10 pistes musicales pour une durée totale de 45 minutes.


Bonus

  • First press (CD Japan) : autocollant (supplément externe au CD)


Liens externes

Références

  1. Indiscrétion relayée par MegaGG sur son blog