Saint Seiya

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
Rédigé par Archange, mis à jour par Cedde et hugo.
SS Logo.jpg
Auteur Masami Kurumada
聖闘士星矢
Saint Seiya
Editeur Shūeisha
Magazine Weekly Shōnen Jump
Publication 3 décembre 1985 - 6 novembre 1990
Chapitres 246
Magazine V-Jump
Publication 12 décembre 1990
Chapitres 1 (dernier chapitre)
Volumes 28 (Liste des volumes)
聖闘士星矢 EPISODE ZERO
Saint Seiya Episode Zero
Editeur Akita Shōten
Magazine Champion RED
Publication 16 Décembre 2017 - 19 Février 2018
Chapitres 3
聖闘士星矢 ORIGIN
Saint Seiya Origin
Editeur Akita Shōten
Magazine Champion RED
Publication 19 Décembre 2018 - 19 Janvier 2019
Chapitres 2
聖闘士星矢 DESTINY
Saint Seiya Destiny
Editeur Akita Shōten
Magazine Champion RED
Publication 19 Décembre 2019
Chapitres 1

Saint Seiya (聖闘士星矢 - Seinto Seiya) est un manga de Masami Kurumada prépublié dans l'hebdomadaire Weekly Shōnen Jump de l'éditeur Shūeisha entre décembre 1985 et novembre 1990, à l'exception de sa conclusion, parue quant à elle dans le mensuel V-Jump du même éditeur en décembre 1990. Les 247 chapitres ont été compilés en 28 tomes reliés, qui ont eu droit à diverses éditions au fil des années. En 2022, entre 35[1] et 50[2] millions d'exemplaires du manga circulent dans le monde.

Le succès de la série est tel qu'elle a été adaptée à plusieurs reprises sous différentes formes (anime, films, OAV, etc.) et a engendré une multitude d'œuvres et de produits dérivés.

Aujourd'hui encore, l'auteur enrichit son œuvre avec, depuis 2006, une suite intitulée Saint Seiya Next Dimension, et les mini-séries Saint Seiya Episode Zero, Saint Seiya Origin et Saint Seiya Destiny, parues entre 2017 et 2019.

Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.                                                       
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission.

Présentation

Athéna, la déesse de la sagesse et de la guerre, a pour rôle de protéger la terre des forces du mal. Pour mener à bien cette mission, elle est entourée de 88 Saints, chacun détenteur d'une Cloth et protégé par une constellation du ciel qui leur donne des pouvoirs sans limite. En 1986, Seiya, un jeune Japonais, obtient la Cloth de Pégase et rejoint son pays natal afin de retrouver sa sœur. Mais cette dernière ayant disparu, il accepte de participer aux Galaxian Wars, un tournoi opposant plusieurs Saints, et dont le vainqueur remportera la Gold Cloth. Pour Seiya, c'est surtout l'opportunité de retrouver sa sœur qui lui donne la volonté de participer à cette exhibition. Mais la Gold Cloth est convoitée par de mystérieux individus, et le tournoi n'est que la partie émergée d'une histoire qui a commencé il y a treize ans, lors de la naissance de celle qui est la réincarnation d'Athéna.

Résumé de l'histoire

En construction.

Personnages principaux

Seiya de Pégase

Les protagonistes de l'œuvre.
Garçon fonceur et courageux, Seiya a été séparé de sa sœur Seika au moment de partir en Grèce pour acquérir la Cloth de Pégase ; depuis, il recherche celle qui est sa seule famille. Toutefois, au cours des événements des Galaxian Wars, il se retrouvera à combattre les forces maléfiques qui se sont emparées du Sanctuaire, et à défendre la déesse Athéna elle-même.

Shiryū du Dragon

Sage et réfléchi, Shiryū a été entraîné en Chine par le Vieux Maître, auquel il loue une reconnaissance sans bornes. Suite à un combat contre Seiya lors des Galaxian Wars, une amitié naîtra entre les deux guerriers.

Hyōga du Cygne

Au premier abord, Hyōga semble froid et inflexible, mais il cache ses sentiments, notamment l'amour qu'il ressent encore pour sa mère, dont le corps réside sous la glace de Sibérie et qu'il va parfois visiter au péril de sa vie, pour lui déposer une gerbe de fleurs.

Shun d'Andromède

Garçon sensible et doux, Shun déteste la violence, mais il est prêt à utiliser la force lorsque la justice l'exige.

Ikki du Phénix

Grand frère de Shun, il est tout son contraire : violent et sans pitié. Il faut dire que son entraînement sur Death Queen Island l'a profondément changé, le poussant à se retourner contre ses anciens amis, et même contre son frère.

Saori Kido

Petite-fille du milliardaire Mitsumasa Kido, Saori est au départ une enfant gâtée et superficielle, jusqu'à ce qu'elle découvre sa véritable identité : la réincarnation de la déesse Athéna.


Production


Genèse

Après l'échec d'Otokozaka en 1985, Masami Kurumada souhaite réaliser un manga d'action inégalable, un futur hit. Il détaille la genèse de son œuvre culte dans le Cosmos Special[3] (voir plus bas). Extraits choisis :

Concept de base

Songer à faire une histoire au rythme de la mythologie grecque n'est arrivé qu'en cours de route, car quand j'ai commencé à imaginer Saint Seiya, l'idée d'origine était bien plus basique que maintenant. Je pensais faire une histoire sur un jeune karateka, un peu comme dans le film [Karate Kid]. Mais même si c'était du karaté, je me suis dit que ce serait cool que les personnages puissent lancer des étincelles explosives (rires). Et comme les corps subiraient forcément de sérieux dégâts face à une telle force de frappe s'ils étaient dépourvus d'armures, j'en suis venu à ajouter le concept de Cloths[4].

Le théâtre du manga se situait au fin fond d'une montagne japonaise, et le chef d'un camp d'entraînement de karaté ainsi qu'une jeune fille faisant office de manager auraient trouvé Seiya, tombé près de chez eux (rires). J'ai ensuite eu une réunion avec quelqu'un du département d'édition, mais celui-ci était peu convaincu par ce cadre. Je m'étais dit que le Japon ferait l'affaire en tant que lieu d'entraînement, mais au final cela semblait effectivement peu approprié. La Grèce était en revanche parfaite pour ce genre de choses. Mais pour être honnête, comme il y avait dans la profession une sorte de malédiction condamnant les mangas se déroulant à l'étranger à avoir peu de succès, je n'aimais guère cette idée (rires).

Titre du manga et nom du héros

Et le titre d'origine n'était pas "Saint Seiya". J'ai en fait songé à de nombreux titres, comme par exemple "Ginga no Rin". Mais je pense que le titre actuel est le meilleur. J'ai ensuite choisi le terme 聖戦士 seisenshi (soldat sacré), mais ce terme semblait finalement trop commun. J'ai alors changé en 聖闘士 seitōshi (combattant sacré), et y ai apposé la prononciation "Saint" (seinto) qui rappelle la sonorité du terme japonais. Et d'ailleurs, au début Seiya 星矢 (flèche étoilée) s'appelait en fait Seiya 聖矢 (flèche sacrée). Mais je me suis dit qu'un tel choix pour le nom du personnage principal serait un peu trop propret (rires). Et j'ai donc modifié le premier caractère.

Les amis du héros

Après avoir défini mon protagoniste, je me suis tout naturellement occupé des autres personnages. Comme Seiya est du genre nekketsu, il fallait un personnage droit et sérieux comme Shiryū. Hyōga est posé et classe, tandis que Shun remplit le rôle du garçon adorable et que Ikki est le loup solitaire. Je pense par ailleurs leur avoir trouvé des noms qui leur correspondent bien. Je me suis demandé si Jabu ne devrait pas être un peu plus impliqué dans l'histoire, mais en fin de compte c'est à la base un personnage avec la même personnalité que Seiya.

Les Cloths

En ce qui concerne l'armure portée par le héros, j'avais au début songé à diverses choses comme par exemple une kasaya (rires). Mais lorsque l'on a ajouté le background grec, tout cela a beaucoup changé. Au final, j'ai choisi l'idée de vêtements sacrés (聖なる衣, seinaru koromo, vêtement sacré) portés lors des âges mythologiques et ai construit le terme "Cloth" (聖衣), qui m'a semblé être le meilleur choix possible. C'est encore une occasion où je me suis torturé pour les noms. Ensuite est arrivé le moment de réfléchir très concrètement aux Cloths, et je me suis retrouvé tiraillé, ne sachant si je devais me rapprocher de la science-fiction ou de ce que l'on pouvait voir dans les animes. En fin de compte, mon responsable d'édition m'a suggéré l'idée d'une armure s'assemblant pour former un cheval, en me disant que ce serait certainement un bon concept (rires). Pour être tout à fait honnête, j'avais des doutes là-dessus et me demandais si ça n'allait pas être infaisable (rires). Et donc, au début je n'avais pas encore décidé que Seiya posséderait la Cloth de Pégase, ni ce qu'il ferait avec une fois acquise.

Retrouvez des détails supplémentaires dans d'autres interviews de Masami Kurumada :


Publication

1985 - 1986

Saint Seiya est annoncé dans le Weekly Shōnen Jump n° 52 de 1985, paru le 26 décembre 1985. La prépublication commence dans le double numéro suivant, le Weekly Shōnen Jump n° 1-2 de 1986, paru le 3 décembre 1985[5]. La série fait naturellement la couverture.

Le Weekly Shōnen Jump est un magazine très concurrentiel. À quelques exceptions près, la place d'une série dans le sommaire détermine sa popularité. Ce faisant, nous vous proposons de découvrir l'évolution du classement de Saint Seiya au fil des années. Les graphiques qui suivent sont issus du formidable site jajanken, qui répertorie le classement de chaque chapitre de chaque série du magazine depuis son lancement ![6].

Le graphique ci-dessus montre le classement des 50 chapitres parus dans les numéros du Jump datés de 1986 (datation du magazine). Sur l'axe horizontal, les numéros du Jump. Sur l'axe vertical, le classement des chapitres. Les points rouges représentent les chapitres qui bénéficient de la première place et de pages couleur. Les points orange représentent les chapitres qui bénéficient uniquement de pages couleur.

Saint Seiya termine sa première année de prépublication avec un rang moyen de 9,8, sur un total de 16 à 17 séries dans le magazine. Le manga est régulièrement en milieu ou en fin de classement. Autrement dit, ses débuts sont plutôt difficiles. Néanmoins, une amélioration est visible sur les derniers numéros, à partir du n° 49, paru le 1er novembre 1986 (date de sortie effective). La série fait deux fois la couverture du Jump : la première (n° 1-2) célèbre le début du manga ; la seconde (n° 45), celui de l'anime, en octobre.

En terme d'histoire, l'année 1986 correspond aux arcs Galaxian Wars, Black Saints et Silver Saints. Plus précisément, le chapitre 50 se termine sur le grand saut dans le vide de Seiya et Saori, poursuivis par Jamian et Shaina.

1987

Le graphique ci-dessus montre le classement des 50 chapitres parus dans les numéros du Jump datés de 1987 (datation du magazine). Sur l'axe horizontal, les numéros du Jump. Sur l'axe vertical, le classement des chapitres. Les points rouges représentent les chapitres qui bénéficient de la première place et de pages couleur. Les points orange représentent les chapitres qui bénéficient uniquement de pages couleur.

Saint Seiya termine sa deuxième année de prépublication avec un rang moyen de 3,7, sur un total de 17 à 18 séries dans le magazine. Le manga est régulièrement en sommet de classement. Autrement dit, le succès est enfin là, et il est important. Les pages couleur se multiplient et la série fait six fois la couverture du Jump (n° 7, 13, 20, 30, 40 et 45).

En terme d'histoire, l'année 1987 correspond à la fin de l'arc des Silver Saints et, évidemment, à l'arc des Gold Saints. Plus précisément, le chapitre 100 voit la poursuite du combat opposant Shun à Aphrodite.

1988

Le graphique ci-dessus montre le classement des 51 chapitres parus dans les numéros du Jump datés de 1988 (datation du magazine). Sur l'axe horizontal, les numéros du Jump. Sur l'axe vertical, le classement des chapitres. Les points rouges représentent les chapitres qui bénéficient de la première place et de pages couleur. Les points orange représentent les chapitres qui bénéficient uniquement de pages couleur.

Saint Seiya termine sa troisième année de prépublication avec un rang moyen de 4,2, sur un total de 18 à 19 séries dans le magazine. Le manga continue de tutoyer le sommet du classement, bien qu'on observe une chute aux alentours du n° 45. La série fait quatre fois la couverture du Jump (n° 18, 28, 43 et 51).

En terme d'histoire, l'année 1988 correspond à la fin de l'arc des Gold Saints et au chapitre Poséidon. Plus précisément, le chapitre 151 se termine sur la rencontre entre l'empereur des mers et la flèche d'or décochée par Seiya.

1989

Le graphique ci-dessus montre le classement des 49 chapitres parus dans les numéros du Jump datés de 1989 (datation du magazine). Sur l'axe horizontal, les numéros du Jump. Sur l'axe vertical, le classement des chapitres. Les points rouges représentent les chapitres qui bénéficient de la première place et de pages couleur. Les points orange représentent les chapitres qui bénéficient uniquement de pages couleur.

Saint Seiya termine sa quatrième année de prépublication avec un rang moyen de 5,2, sur un total de 19 à 20 séries dans le magazine. Le manga reste dans le haut du classement, bien qu'il soit en perte de vitesse. Il n'atteint plus le top 5 à partir du n° 41, paru le 10 octobre 1989 (date de sortie effective). La série ne fait qu'une fois la couverture Jump (n° 29). À noter la fin de l'anime en avril.

En terme d'histoire, l'année 1989 correspond à la fin du chapitre Poséidon et au début du chapitre Hadès. Plus précisément, le chapitre 200 se termine sur l'arrivée de Kanon aux Enfers.

1990

Le graphique ci-dessus montre le classement des 46 chapitres parus dans les numéros du Jump datés de 1990 (datation du magazine). Sur l'axe horizontal, les numéros du Jump. Sur l'axe vertical, le classement des chapitres. Les points rouges représentent les chapitres qui bénéficient de la première place et de pages couleur. Les points orange représentent les chapitres qui bénéficient uniquement de pages couleur.

Saint Seiya termine sa cinquième et dernière année de prépublication avec un rang moyen de 12,6, sur un total de 19 à 20 séries dans le magazine. Le manga s'enfonce progressivement en fin de classement jusqu'à atteindre la dernière place. À partir du n° 16, il n'atteint plus le top 10. À partir du n° 34, il n'atteint plus le top 15, à une exception près. La série ne fait pas la couverture cette année-là. C'est donc logiquement que le couperet tombe. La série s'arrête dans le n° 49, paru le 6 novembre 1990. Masami Kurumada, pour sa part, affirme qu'il a demandé lui-même au département d'édition de le laisser boucler l'histoire en 10 chapitres, du fait de son épuisement[7].

Pourtant, le chapitre 246 se termine sur l'ultime passe d'armes entre Seiya et Hadès ! Alors, où se trouve la conclusion de la série ?

Un peu d'histoire. Le Weekly Shōnen Jump n'est pas le seul magazine de mangas (mangazasshi) de la Shūeisha. On en trouve d'autres, comme le Monthly Shōnen Jump. En 1983, ce dernier engendre un "hors-série" intitulé Hobby's Jump, qui publie des mangas et traite de jeux vidéo. L'aventure de ce mensuel s'arrête en 1988, au bout de seize numéros. En 1990, la Shūeisha lance son successeur spirituel : le V-Jump, présenté cette fois comme le "petit frère" du Weekly Shōnen Jump.

Mais quel rapport avec Saint Seiya ? Eh bien, afin d'assurer le succès de sa nouvelle publication, la Shūeisha fait appel à ses auteurs reconnus, notamment Akira Toriyama (qui réalisera Cashman) et... Masami Kurumada ! Le Weekly Shōnen Jump n° 48, paru le 30 octobre 1990, annonce ainsi que l'auteur dessinera 31 pages intitulées Saint Seiya Gold Cloth Gaiden (聖闘士星矢 黄金聖衣外伝 - Histoire annexe sur les Gold Cloths), sans plus de précisions[8]. Mais finalement, le 12 décembre 1990, c'est le chapitre final de Saint Seiya que découvrent les lecteurs du V-Jump.

Alors, que s'est-il passé ? Pourquoi ce changement ? Certains y voient une fin avec les honneurs pour le manga, d'autres considèrent au contraire qu'il s'agit d'une sortie en catimini. Il faut attendre 2003 pour avoir le fin mot de l'histoire. Voici un extrait de l'interview de Haruhiko Suzuki, éditeur du Jump, dans le Shueisha Visual Remix: Saint Seiya The Hades Chapter - Sanctuary[9] :

Hiver de l’année 1990, après la fin de la publication de la série de Saint Seiya dans le magazine Shōnen Jump, le dernier épisode a été publié dans le premier numéro supplémentaire V-Jump de la même année. C’est ainsi que s’est terminée, après 5 années, l’aventure de Saint Seiya. À l’époque, de nombreuses hypothèses ont été avancées par les fans concernant le fait que seul le dernier épisode avait été publié dans un autre magazine, mais en réalité les raisons sont très simples. À vrai dire, comme le combat de Hadès avait atteint un climax bien plus important que ce qu’on avait imaginé, on s’est rendu compte que le dernier épisode allait être trop long pour pouvoir le publier dans le magazine prévu initialement. C’est ainsi que le magazine V-Jump a été choisi pour la publication de ce dernier épisode. En effet, ce magazine allait être publié assez rapidement après la fin de la diffusion des chapitres dans le Weekly Shōnen Jump. De plus, dans ce numéro, on prévoyait justement de publier un one-shot de monsieur Kurumada et on avait ainsi gardé des pages à cet effet.

Dès lors, on se demande quelle était cette œuvre qui aurait dû être publiée dans ce numéro de V-Jump. Quand on a décidé de publier une œuvre de Monsieur Kurumada dans V-Jump, la fin de Seiya avait déjà été prévue mais il connaissait encore un grand succès auprès de ses fans. On avait donc prévu de publier en tant que one-shot, un gaiden de Seiya concernant les activités passées des Gold Saints.

Cependant, comme on s’est rendu compte assez rapidement que le dernier épisode allait être trop long pour la revue initiale à cause du climax du chapitre Hadès, on n’a jamais attribué de nom ni réalisé de setteis (modèles de personnages) pour ce gaiden. Cette œuvre est alors devenue une légende.

Bilan

Le graphique ci-dessus montre le classement des 246 chapitres parus dans les numéros du Jump. Sur l'axe horizontal, les numéros du Jump. Sur l'axe vertical, le classement des chapitres. Les points rouges représentent les chapitres qui bénéficient de la première place et de pages couleur. Les points orange représentent les chapitres qui bénéficient uniquement de pages couleur.

Le rang moyen de Saint Seiya sur toute la durée de sa prépublication est de 7,1. La première et la dernière années enregistrent les plus basses moyennes.

Pour le graphique ci-dessus, j'ai découpé le manga comme suit :

  • Chapitres 1 à 17 (du début à l'arrivée d'Ikki) : Galaxian Wars. Rang moyen : 8,4.
  • Chapitres 18 à 38 (de l'arrivée d'Ikki à sa défaite finale) : Black Saints. Rang moyen : 11,8.
  • Chapitres 39 à 55 (de l'arrivée de Misty à Shiryū contre Algol) : Silver Saints. Rang moyen : 7,8.
  • Chapitres 56 à 112 (de l'arrivée d'Aiolia à la défaite de Saga) : Gold Saints. Rang moyen : 3,3.
  • Chapitre 113 à 157 : Poséidon. Rang moyen : 4,7.
  • Chapitre 158 à 193 : Hadès - Les Douze Maisons. Rang moyen : 4,8.
  • Chapitre 194 à 231 : Hadès - Les Enfers. Rang moyen : 10,1.
  • Chapitre 232 à 246 : Hadès - Elysion. Rang moyen : 17,5.

Sans surprise, sa popularité décolle lorsque les Gold Saints entrent en scène et se maintient jusqu'à la descente aux Enfers des protagonistes. La chute est brutale, et a priori peu liée à la fin de l'anime.

Volumes reliés

Article de référence: Liste des volumes de Saint Seiya


Édition originale (Tankōbon)

Tome 1 de la première édition de Saint Seiya.

La première édition en volume relié du manga compte 28 tomes, publiés sous le label Jump Comics de la Shūeisha entre 1986 et 1991.

Chaque tome est divisé en 4 à 5 chapitres, chacun de ces chapitres (110 au total) correspondant généralement à un assemblage de deux ou trois chapitres tels que prépubliés dans le Weekly Shōnen Jump. À noter que ce processus provoque la disparition de certaines pages "doublons", qui faisaient office de transition entre chapitres dans le magazine. Par ailleurs, il arrive que Masami Kurumada corrige des dessins et des dialogues.

Enfin, des schémas d'armures des protagonistes sont régulièrement insérés en fin de volume.

Cette édition est disponible dans plusieurs pays hors du Japon, dont la France.

Édition favorite (Aizōban)

La deuxième édition, baptisée "Aizōban" (愛蔵版), reprend le même contenu que la première, mais en 15 volumes. Elle est publiée sous le label Aizōban Comics de la Shūeisha entre 1995 et 1997.

Édition brochée (Bunkoban)

La troisième édition, baptisée "Bunkoban" (文庫版), compte elle aussi 15 volumes. Elle est publiée sous le label Shūeisha Bunko en 2001.

Bande-dessinée mensuelle extra-large (Gekkan Comic Tokumori)

La quatrième édition, baptisée "Gekkan Comic Tokumori" (月刊コミック特盛), compte 5 volumes publiés entre 2001 et 2002. Cette édition est particulière à plus d'un titre. En effet, il ne s'agit pas d'une réédition complète, mais d'un "best of" reprenant les meilleurs combats des cinq Bronze Saints, chaque volume étant consacré à un Bronze Saint en particulier.

  • Tome 1 (Seiya)
  1. Seiya vs Shaina
  2. Seiya vs Saga
  3. Seiya vs Baian
  4. Seiya vs Thanatos
  • Tome 2 (Shiryū)
  1. Shiryū vs Seiya
  2. Shiryū vs Black Dragon
  3. Shiryū vs Deathmask (round 2)
  4. Shiryū vs Shura
  • Tome 3 (Hyōga)
  1. Hyōga vs Ikki
  2. Hyōga vs Milo
  3. Hyōga vs Camus (round 2)
  4. Hyōga vs Isaak
  • Tome 4 (Shun)
  1. Shun vs Jabu
  2. Shun vs Aphrodite
  3. Shun vs Io
  4. Shun vs Sorrento
  • Tome 5 (Ikki)
  1. Ikki vs Guilty/Jango/Shaka (round 1)
  2. Ikki vs Seiya
  3. Ikki vs Shaka (round 2)
  4. Ikki vs Eaque

Par ailleurs, cette édition adopte un format semblable à celui du Weekly Shōnen Jump, contrairement aux éditions de poche traditionnelles. Enfin, on retrouve une section courrier des lecteurs, intitulée "Rassemblez-vous au Sanctuaire !" (聖域へ集まれ! - Sankuchuari e atsumare!), à partir du tome 2. Shion y répond notamment aux questions les plus pointues des lecteurs.

Shūeisha Jump Remix

La cinquième édition, baptisée "Shūeisha Jump Remix" (集英社ジャンプリミックス), compte 19 volumes, publiés sous le label Shūeisha Remix entre 2002 et 2004. Cette édition est exclusive aux Konbini (convenience-store ou supérettes) et adopte un format semblable à celui du Weekly Shōnen Jump. Chaque tome comporte des informations sur la production des OAV Hadès (partie Sanctuaire).

Édition complète (Kanzenban)

Tome 1 de l'édition complète de Saint Seiya.

La sixième édition, baptisée "Kanzenban" (完全版), repartit l'histoire en 22 volumes. Cette édition est publiée sous le label Jump Comics de la Shūeisha entre 2005 et 2006.

Cette version propose un plus grand format et du papier de meilleure qualité. Les pages qui étaient en couleurs dans la prépublication en magazine le sont également ici et les pages "doublons" de transition entre chapitres présentes en magazine mais écartées des précédentes éditions sont également reprises ici. Enfin, plusieurs des schémas d'armures de fin de volume ont été colorisés, mais en reprenant la palette de couleurs de l'anime.

Cette édition est disponible dans plusieurs pays hors du Japon, dont la France.

Final Edition

Tome 5 de Saint Seiya Final Edition.
Tome 13 de Saint Seiya Next Dimension.

La première édition du manga par Akita Shōten, l'éditeur de toutes les œuvres dérivées depuis le revival, est annoncée dans le mensuel Champion RED du 19 janvier 2019. Elle est prévue pour l'été de la même année et porte le nom d'Ultimate Edition. Mais le moment venu, rien. Le Champion RED du 19 décembre 2019 nous apprend que cette édition est finalement prévue pour l'été 2020, sous le nom de Final Edition. Mais le moment venu, rien. Finalement, les cinq premiers volumes sortent durant l'été 2021, sous le label Shōnen Champion Comics Extra. La prochaine "saison" est annoncée pour 2022.

Les tomes de la Final Edition sont pensés pour rappeler ceux de Saint Seiya Next Dimension. Les couvertures ont des maquettes identiques (cf. les aperçus sur la droite) et les chapitres du manga original sont désormais des "Parts", tout comme dans Next Dimension (à ce sujet, si le découpage des chapitres est globalement le même que jusqu'à présent, quelques-uns ont été scindés en deux, donnant ainsi lieu à une numérotation différente). Autre point concernant les couvertures : il s'agit d'illustrations inédites de Masami Kurumada (là où les précédentes rééditions reprenaient toutes du matériel préexistant).

Cette édition propose elle aussi son lot de singularités : certaines des pages "doublons" de transition présentes en magazine sont reprises et Masami Kurumada a effectué de nombreuses retouches sur les dessins et les textes. Concernant les premiers, on trouvera notamment l'ajout de détails manquants et des ajustements anatomiques/de designs d'armures. Concernant les seconds, ils sont assez substantiels. Liste non-exhaustive, à titre d'exemples :

  • Lorsque Saori narre à Aiolia la tentative d'assassinat dont elle a réchappé 13 ans avant le début de l'histoire principale, l'arme employée par son agresseur est à présent spécifiquement nommée Épée de Chrysos, terme initialement introduit dans Next Dimension.
  • Le message d'avertissement que Camus trace dans la glace sibérienne à l'attention de Hyōga peu avant la bataille des 12 Maisons est à présent écrit en français (nationalité du personnage) et non plus en anglais (Sanctuary devient ainsi Ne t'approche pas du Sanctuaire. ♒︎)
  • La discussion entre Seiya et Miho peu avant cette même bataille ne contient plus de référence à la jeunesse insouciante ne pensant qu'à s'amuser de façon superficielle, et se restreint à la thématique de la destinée.

Enfin, cette édition intègre/prévoit d'intégrer également dans son contenu les mini-séries Saint Seiya Episode Zero, Saint Seiya Origin et Saint Seiya Destiny (voir plus bas). Episode Zero, renommé Episode.0 ouvre ainsi le premier tome.

Cette édition est disponible dans plusieurs pays hors du Japon, mais pas en France.

Artbook et databooks


Saint Seiya Cosmo Special

Article de référence: Saint Seiya Cosmo Special
La couverture du Cosmo Special.

Le Saint Seiya Cosmo Special (聖闘士星矢 COSMO SPECIAL - Seinto Seiya Kosumo Supesharu) est un databook sorti le 10 août 1988. Au moment de sa sortie, la prépublication du manga en était au combat entre Shun et Io, ce qui fait que cet ouvrage ne contient pas d'informations postérieures à ce moment. Le Cosmo special contient notamment le fameux et controversé "Hypermythe" qui est présenté comme une genèse du monde de Saint Seiya.

Saint Seiya Encyclopedia

Article de référence: Saint Seiya Encyclopedia
La couverture du Taizen ("Encyclopédie" en japonais).

La Saint Seiya Encyclopedia (聖闘士星矢 大全 - Seinto Seiya Taizen) est un databook écrit par le Project Seiya et paru le 1er août 2001. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une encyclopédie consacrée au manga original. On y retrouve entre autres le résumé de l'histoire, les fiches des personnages, des interviews (Masami Kurumada, Tōru Furuya, Dorothée (sic !), etc.) et un glossaire.

Saint Seiya Masami Kurumada Illustrations - Sora

La couverture du Sora ("Ciel" en japonais).

Le Saint Seiya Masami Kurumada Illustrations - Sora (聖闘士星矢 車田正美 ILLUSTRATIONS 宙 - Seinto Seiya Kurumada Masami Illustrations Sora) est un artbook paru le 27 février 2004, à l'occasion de la sortie du film Tenkai-hen josō: Overture. Il est le pendant "manga" de l'artbook "anime" Hikari, sorti peu après. Comme son nom l'indique, il s'agit essentiellement d'un recueil des illustrations réalisées par Masami Kurumada pour son œuvre. Mais on y trouve aussi une interview de l'auteur ainsi que le chapitre spécial qui fait office d'introduction au cinquième film.

Saint Seiya 30th Anniversary Artbook - Sanctuary-

La couverture du Sanctuary.

Le Saint Seiya 30th Anniversary Artbook - Sanctuary - (聖闘士星矢30周年記念画集 聖域-SANCTUARY - Seinto Seiya 30 Shūnenkinen Gashū Seiiki -SANCTUARY-) est un artbook paru le 21 octobre 2016, à l'occasion des 30 ans du manga, comme son nom l'indique. Il s'agit d'un recueil d'illustrations plus complet que le précédent, Sora, qui contient quelques sections supplémentaires telles qu'une sélection des meilleures répliques.

Suite et compléments


Saint Seiya Next Dimension

Article de référence: Saint Seiya Next Dimension
Tome 1 de Saint Seiya Next Dimension.

Depuis le 19 avril 2006, Masami Kurumada dessine Saint Seiya Next Dimension - Le mythe d'Hadès (聖闘士星矢 NEXT DIMENSION 冥王神話 - Seinto Seiya Nekusuto Dimenshon Meiō Shinwa) dans l'hebdomadaire Shūkan Shōnen Champion de l'éditeur Akita Shōten. Le manga, qui a la particularité d'être entièrement en couleur, a débuté comme une préquelle avant de s'affirmer comme la suite de l'œuvre originale. Il compte actuellement 13 tomes.

Dans cette série, Saori et les Bronze Saints voyagent dans le passé, à l'époque de la précédente Guerre Sainte, afin de sauver Seiya de la malédiction de l'Invisible Sword d'Hadès. Leur destin se mêle à celui des protagonistes du conflit, notamment Tenma, le précédent Saint de Pégase et ami d'Hadès.

Saint Seiya Episode Zero, Origin et Destiny

Tome 1 de Saint Seiya Final Edition.

Les mangas Saint Seiya Episode Zero, Saint Seiya Origin et Saint Seiya Destiny et sont des mini-séries écrites et dessinées par Masami Kurumada. Elles ont chacune été prépubliées - à un an d'intervalle - dans le mensuel Champion RED d'Akita Shōten, entre le 19 décembre 2017 et le 19 décembre 2019. Il s'agit de préquelles et interquels au manga original Saint Seiya. Ces trois mini-séries seront intégrées dans la réédition "finale" du manga original : Saint Seiya Final Edition (voir plus haut).

  • Saint Seiya Episode Zero (聖闘士星矢 EPISODE ZERO - Seinto Seiya Episōdo Zero).
Trois chapitres prépubliés entre le 19 décembre 2017 et le 19 février 2018. L'histoire se concentre sur le Gold Saint Aiolos du Sagittaire et sa fameuse fuite du Sanctuaire avec Athéna, 13 ans avant l'histoire principale. Ces trois chapitres ouvrent le premier tome de la Final Edition sous le nom Episode.0. La série fait office de prologue au chapitre du Sanctuaire, intitulé ici Episode.Athena.
  • Saint Seiya Origin (聖闘士星矢 ORIGIN - Seinto Seiya Orijin) et Saint Seiya Destiny (聖闘士星矢 DESTINY - Seinto Seiya Desutinī).
Respectivement deux chapitres, prépubliés entre le 19 décembre 2018 et le 19 janvier 2019, et un chapitre, prépublié le 19 décembre 2019. L'histoire se consacre aux jumeaux Saga et Kanon, depuis leur naissance jusqu'aux prémisses du chapitre Hadès du manga original. Ces trois chapitres introduisent Kèr, la sœur de Thanatos et Hypnos.


Adaptations


Saint Seiya (anime, films, OAV)

Article de référence: Saint Seiya (anime, films, OAV)
Affiche promotionnelle de l'arc Asgard (inédit en manga).
Affiche promotionnelle de l'arc Hadès, chapitre des Douze Maisons.

La première adaptation animée, produite par Tōei Animation, compte 114 épisodes diffusés entre le 11 Octobre 1986 et le 1er Avril 1989. Elle adapte les 18 premiers tomes du manga, c'est-à-dire les chapitres du Sanctuaire et Poséidon, en y intégrant de nombreux changements et rajouts plus ou moins pertinents et cohérents. Le chapitre Hadès reste alors inadapté, du fait du succès déclinant de l'anime. On peut diviser la série comme suit :

Parallèlement, quatre films proposant des histoires originales et hors continuité sont produits :

En 2002, le chapitre Hadès a finalement droit à son adaptation animée sous forme d'OAV. Le dernier arc du manga est divisé en quatre parties, produites à des dates différentes :

  • Saint Seiya - Hadès, l'empereur des Ténèbres - Chapitre des Douze Maisons (聖闘士星矢冥王ハーデス冥界編前章 - Seinto Seiya Meiō Hādesu Jūnikyū-hen) : 13 épisodes, diffusés du 9 Novembre 2002 au 12 Avril 2003.
  • Saint Seiya - Hadès, l'empereur des Ténèbres - Chapitre du monde des morts, première partie (聖闘士星矢冥王ハーデス冥界編前章 - Seinto Seiya Meiō Hādesu Meikai-hen Zenshō) : 6 épisodes, diffusés du 17 Décembre 2005 au 18 Février 2006.
  • Saint Seiya - Hadès, l'empereur des Ténèbres - Chapitre du monde des morts, seconde partie (聖闘士星矢冥王ハーデス冥界編後章 - Seinto Seiya Meiō Hādesu Meikai-hen Kōshō) : 6 épisodes, diffusés du 15 Décembre 2006 au 6 Février 2007.
  • Saint Seiya - Hadès, l'empereur des Ténèbres - Chapitre Elysion (聖闘士星矢冥王ハーデスエリシオン編 - Seinto Seiya Meiō Hādesu Erishion-hen) : 6 épisodes, diffusés du 7 Mars 2008 au 1er Août 2008.

Un cinquième film est produit en 2004 pour profiter du succès de la première partie des OAV. Contrairement aux films précédents, son histoire s'inscrit dans la continuité de l'anime et du manga. Il s'agit en effet, comme son nom l'indique, de l'introduction au chapitre du Monde Céleste, qui fait suite à Hadès. Cependant, sa réception mitigée marque la fin du projet.

Au total, ce sont donc 145 épisodes qui adaptent l'intégralité du manga. À noter que l'anime a engendré sa propre continuité, comme le prouve l'existence des deux œuvres présentées ci-dessous.

Saint Seiya Omega

Article de référence: Saint Seiya Omega
Première affiche promotionnelle de la série.

Saint Seiya Ω (聖闘士星矢Ω (セイントセイヤオメガ) - Seinto Seiya Omega) est la suite originale de l'adaptation animée de Saint Seiya. Cet anime, toujours produit par Tōei Animation, est divisé en deux saisons, pour un total de 97 épisodes, diffusés entre le 1er avril 2012 et le 30 mars 2014. La série a été conçue pour célébrer les 25 ans de l'anime.

Plus de 13 ans après la fin de la série animée originelle, une nouvelle génération de Saints menée par Kōga de Pégase doit protéger la Terre des divinités Mars (saison 1), Pallas et Saturne (saison 2).

Saint Seiya Soul of Gold

Article de référence: Saint Seiya Soul of Gold
Première affiche promotionnelle de la série.

Saint Seiya Soul of Gold (聖闘士星矢 黄金魂 -soul of gold- (セイントセイヤ ソウル オブ ゴールド) - Seinto Seiya Sōru Obu Gōrudo) est une série de 13 ONA (Original Net Animation ou Web Anime au Japon) produits par le studio Bridge pour Tōei Animation dans le cadre des 40 ans de carrière de Masami Kurumada. Elle a été diffusée du 11 avril 2015 au 26 septembre 2015.

Il s'agit d'une histoire originale qui se déroule après le sacrifice des Gold Saints devant le Mur des Lamentations. Contre toute attente, ceux-ci se réveillent à Asgard, bien vivants. Pour découvrir le secret de leur résurrection, Aiolia et ses compagnons devront affronter la menace qui plane sur le royaume des glaces.

Cette série introduit pour la première fois les God Cloths des Gold Saints, reprises par la suite dans divers médias.

Saint Seiya Legend of Sanctuary

Article de référence: Saint Seiya Legend of Sanctuary
Premier poster promotionnel du film.

Saint Seiya Legend of Sanctuary (聖闘士星矢 LEGEND of SANCTUARY - Saint Seiya Legend of Sanctuary) est un film en 3DCG réalisé par Keiichi Satō et produit par Tōei Animation, sorti le 21 juin 2014. Cette œuvre a été conçue pour célébrer les 25 ans de l'anime mais aussi les 40 ans de carrière de Masami Kurumada. Il s'agit d'une adaptation originale et indépendante de la bataille du Sanctuaire.

Saint Seiya: Knights of the Zodiac

Article de référence: Saint Seiya: Knights of the Zodiac
Affiche promotionnelle de la saison 2.

Saint Seiya: Knights of the Zodiac (aussi appelé Knights of the Zodiac: Saint Seiya ou simplement Saint Seiya) est une série d'animation originale Netflix produite par Tōei Animation. Cette adaptation, pensée pour un jeune public international[10], se distingue par son animation en 3DCG et son recours à des scénaristes américains.

La première saison est divisée en deux parties diffusées respectivement le 19 juillet 2019 et le 23 janvier 2020. Elle adapte les premiers arcs de l'œuvre (Galaxian Wars, Black Saints, Silver Saints) en y introduisant des éléments inédits.

La saison 2, sous-titrée Battle for Sanctuary, marque le retrait de Netflix du projet au profit de Crunchyroll, la plateforme de Sony, qui distribue également l'adaptation en prise de vues réelles. La diffusion en Chine est quant à elle assurée par iQIYI[11]. Cette nouvelle fournée adapte l'arc des Gold Saints. La diffusion débute le 31 juillet 2022.

Knights of the Zodiac (live action movie)

Affiche teaser du film.

Knights of the Zodiac est un film en prise de vues réelles réalisé par Tomasz Baginski et produit par Tōei Animation. Cette adaptation, pensée pour un nouveau public, est prévue pour 2023.

Comédies musicales

Article de référence: Saint Seiya Bandai Musical - SMAP
Article de référence: Saint Seiya Super Musical 2011
CD des chansons de la seconde comédie musicale.

Saint Seiya a été adapté deux fois en comédie musicale :

  • La première, jouée par le groupe SMAP, retrace le chapitre Poséidon, avec un résumé de la partie Sanctuaire au début du spectacle. Les représentions ont lieu du 15 août au 1er septembre 1991.
  • La seconde, jouée par de nouveaux acteurs, retrace le film Eris. Les représentations ont lieu du 28 au 31 juillet et du 22 au 25 décembre 2011.


Œuvres dérivées


Saint Seiya Gigantomachia

Article de référence: Saint Seiya Gigantomachia
Tome 1 de Saint Seiya Gigantomachia.

Saint Seiya Gigantomachia (聖闘士星矢 GIGANTOMACHIA - Seinto Seiya Gigantomakia) est un roman co-écrit par Masami Kurumada et le romancier Tatsuya Hamazaki. Les deux tomes sont parus respectivement le 23 août 2002 et le 16 décembre 2002 dans la collection Jump Books de l'éditeur Shûeisha.

Ce récit relate l'affrontement opposant les Saints aux Géants menés par le dieu Typhon. Chronologiquement, l'histoire se déroule peu après le chapitre Poséidon. Tout comme l'arc Asgard de l'anime, cette histoire se concentre surtout sur les efforts des Bronze Saints et de quelques nouveaux personnages. Les Gold Saints n'y font par conséquent aucune apparition, bien que certains soient mentionnés dans le récit. L'auteur s'appuie sur de nombreux éléments de l'Hypermythe, et le Cosmo Special, livre dont cette genèse est tirée, est cité dans la bibliographie de Gigantomachia.

Voici la traduction du roman réalisée par Archange à partir des volumes japonais :

Merci de ne pas la recopier sur votre site.

Saint Seiya Episode.G

Article de référence: Saint Seiya Episode.G
Tome 1 de Saint Seiya Episode.G.

La saga Saint Seiya Episode.G est une collection de trois mangas écrits et dessinés par Megumu Okada. Elle narre les aventures de différentes générations de Gold Saints à l'époque contemporaine.

  • Saint Seiya Episode.G (聖闘士星矢EPISODE.G - Seinto Seiya Episōdo Jī).
Premier chapitre de la saga, première préquelle de Saint Seiya. Le manga, prépublié dans le mensuel Champion RED de l'éditeur Akita Shōten entre le 19 décembre 2002 et le 19 juin 2013, compte 21 tomes[12]. Dans cette série, les Gold Saints menés par Aiolia du Lion combattent les Titans du roi Cronos.
  • Saint Seiya Episode.G Assassin (聖闘士星矢EPISODE.Gアサシン - Seinto Seiya Episōdo Jī Asashin).
Deuxième chapitre de la saga, suite d'Episode.G et de Saint Seiya. Le manga, prépublié dans le trimestriel Champion RED Ichigo puis sur le site Manga Cross entre le 5 avril 2014 et le 27 août 2019, compte 16 tomes. Dans cette série, Shura du Capricorne voyage dans le futur pour participer à la Guerre des Épées Sacrées.
  • Saint Seiya Episode.G Requiem (聖闘士星矢EPISODE.Gレクイエム - Seinto Seiya Episōdo Jī Rekuiemu).
Dernier chapitre de la saga, suite d'Assassin et de Saint Seiya. Le manga, prépublié sur le site Manga Cross depuis le 28 janvier 2020, compte actuellement 4 tomes. Dans cette série, Seiya doit sauver Saori des dieux primordiaux.


Saint Seiya The Lost Canvas

Article de référence: Saint Seiya - The Lost Canvas
Tome 1 de Saint Seiya The Lost Canvas.

La saga Saint Seiya The Lost Canvas est une collection de trois mangas écrits et dessinés par Shiori Teshirogi. Il s'agit d'une vision alternative de la précédente Guerre Sainte contre Hadès, le sujet étant déjà abordé par Saint Seiya Next Dimension.

  • Saint Seiya The Lost Canvas - Le mythe d'Hadès (聖闘士星矢 THE LOST CANVAS 冥王神話 - Seinto Seiya Za Rosuto Kyanbasu Meiō Shinwa).
Le récit principal autour duquel gravitent les suivants, préquelle de Saint Seiya. Le manga, prépublié dans l'hebdomadaire Shūkan Shōnen Champion de l'éditeur Akita Shōten entre le 24 août 2006 et le 6 avril 2011, compte 25 tomes. Dans cette série, Tenma de Pégase participe à la Guerre Sainte qui oppose ses meilleurs amis : Alone, réincarnation d'Hadès, et Sasha, sœur d'Alone et réincarnation d'Athéna. La première partie du récit a été adaptée par TMS Entertainment en deux saisons de 13 OAV chacune, entre 2009 et 2011.
  • Saint Seiya The Lost Canvas - Le mythe d'Hadès - Anecdotes[13] (聖闘士星矢 THE LOST CANVAS 冥王神話 外伝 - Seinto Seiya Za Rosuto Kyanbasu Meiō Shinwa Gaiden).
Ensemble d'histoires annexes qui gravitent autour du récit principal. Le manga, prépublié dans le Shūkan Shōnen Champion puis dans le mensuel Bessatsu Shōnen Champion entre le 19 mai 2011 et le 8 juin 2016, compte 16 tomes. Chaque volume est consacré aux aventures passées d'un Gold Saint, à quelques exceptions près.
  • Saint Seiya The Lost Canvas - Le mythe d'Hadès - Extra Edition[14] (聖闘士星矢THE LOST CANVAS冥王神話 番外編 - Seinto Seiya Za Rosuto Kyanbasu Meiō Shinwa Bangaihen).
Ensemble d'histoires annexes qui gravitent autour du récit principal. Ce recueil unique rassemble les histoires courtes dessinées par Shiori Teshirogi entre 2013 et 2021 dans le mensuel Champion RED. Les chapitres réalisés depuis 2022 ne profitent pas encore d'une sortie en tome relié.


Saint Seiya Saintia Shō

Article de référence: Saint Seiya - Saintia Shō
Tome 1 de Saint Seiya Saintia Shō.

La saga Saint Seiya Saintia Shō est une collection de deux mangas écrits et dessinés par Chimaki Kuori. Elle narre les aventures des Saintias, qui se déroulent en parallèle de celles de Seiya et ses amis.

  • Saint Seiya Saintia Shō (聖闘士星矢 セインティア翔 - Seinto Seiya Saintia Shō).
Le récit principal, interquel de Saint Seiya. Le manga, prépublié dans le mensuel Champion RED de l'éditeur Akita Shōten entre le 19 juillet 2013 et le 19 janvier 2022, compte 16 tomes. Dans cette série, Shōko du Petit Cheval et ses amies doivent sauver Athéna de la déesse Éris, qui s'est réincarnée dans le corps de Kyōko, la sœur de Shōko. La première partie du récit a été plus ou moins adaptée par le studio Gonzo pour Tōei Animation en une série de 10 ONA (Original Net Animation ou Web Anime), entre le 10 décembre 2018 et le 18 février 2019.
  • Saint Seiya Saintia Shō - Memories (聖闘士星矢 セインティア翔 memories - Seinto Seiya Saintia Shō Memories).
Ensemble d'histoires laissées de côté dans le récit principal. Le manga est prépublié dans le Champion RED depuis le 19 juillet 2022.


Saint Seiya Golden Age

Article de référence: Saint Seiya - Golden Age
Couverture de Saint Seiya Golden Age.

Saint Seiya Golden Age (聖闘士星矢 ゴルデンエイジ - Seinto Seiya Goruden Eiji) est une œuvre créée dans le cadre de la célébration des 30 ans de Saint Seiya et fournie dans le numéro du mensuel Champion RED paru le 18 juin 2016. Il s'agit d'un roman illustré qui comporte une vingtaine de pages de manga (combats de Hyōga et Shiryū).

Il s'agit d'un travail collaboratif impliquant la totalité des auteurs travaillant sur les œuvres dérivées de la licence : Megumu Okada (scénario, écriture et cinq illustrations), Shiori Teshirogi (manga), Chimaki Kuori (couverture, trois illustrations) et Yun Kōga (une illustration).

  • Le 21 juin 2016, en lieu et place de l'habituel chapitre de Saint Seiya Episode.G Assassin, le site de manga online Champion Cross publie un extrait de 13 pages de Saint Seiya Golden Age (combats de Hyōga et Shiryū) agrémenté pour l'occasion de textes et illustrations inédites de Megumu Okada (cette partie de l'histoire étant narrée graphiquement par Shiori Teshirogi dans le récit d'origine).

Cette histoire se déroule juste après la bataille contre Poséidon et narre la lutte d'Athéna et des cinq Bronze Saints contre la déesse Astrée et ses guerriers.

Saint Seiya Another Story of Hades - Dark Wing

Article de référence: Saint Seiya - Meiō Iden Dark Wing
Tome 01 de Saint Seiya Another Story of Hades - Dark Wing.

Saint Seiya Another Story of Hades - Dark Wing (聖闘士星矢 冥王異伝 ダークウィング - Seinto Seiya Meiō Iden Dāku Wingu) est un manga écrit par Kenji Saitō et dessiné par Ueda Shinshu. Il est prépublié dans le mensuel Champion RED depuis le 19 décembre 2020. Cette œuvre se réclame du genre Isekai (réincarnation dans un autre monde), particulièrement populaire ces dernières années. Ce faisant, elle se déroule dans un univers totalement différent où évoluent des personnages inédits.

Dans cette série, le lycéen Shōichirō se réincarne en Spectre de la Wyverne au service d'Hadès après son décès dans un naufrage. Contraint de participer à la Guerre Sainte contre Athéna, il retrouvera des visages familiers dans chaque camp.

Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque : Time Odyssey

Tome 01 de Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque : Time Odyssey.

Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque : Time Odyssey est une série de bande dessinée française en cinq tomes réalisée par Jérome Alquié et Arnaud Dollen. Le premier album est prévu pour le 30 septembre 2022. Il s'agit de la première œuvre dérivée officielle qui ne soit pas d'origine japonaise.

Dans cette série, Seiya et ses amis s'opposent aux manigances temporelles du dieu Chronos.

Produits dérivés


Liens externes


Références

  1. Saint Seiya: Knights of the Zodiac
  2. Animate Times
  3. Cosmo Special/Masami Kurumada
  4. Dans cette interview de 1987, il précise que les Cloths apportent une touche "fashion", une "saveur supplémentaire". Dans cette autre interview, il déclare que les Cloths sont inspirée des illustrations de "SEXY ROBOT" par Hajime Sorayama.
  5. Les années ne correspondent pas car il existe un décalage entre la date de sortie officielle, affichée sur la couverture du magazine, et la date de sortie effective en librairie. Par exemple, la date de sortie présente sur le Weekly Shōnen Jump n° 1-2 est le 1er janvier (1986), mais le magazine est paru le 3 décembre 1985 !
  6. Pour les analyses de graphiques qui suivent, je (Cedde) me suis grandement inspiré de l'article Saint Seiya : La fin du manga du Sanctuaire de Prométhée, qui m'a fait découvrir jajanken. Un grand merci à lui !
  7. Interviews/Men_Walker/Masami_Kurumada (2000).
  8. Saint Seiya : La fin du manga.
  9. Interviews/(SHUEISHA_VISUAL_REMIX/Behind_The_Scenes) (2003).
  10. https://natalie.mu/comic/news/311402
  11. This summer, two international streaming giants...
  12. En comptant Saint Seiya Episode.G Gaiden Aiolos-Hen.
  13. Chronicles en France.
  14. Recueil d'histoires en France.