The Lost Canvas - S2 - vol 04

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
The Lost Canvas - S2 - vol 04
OAV de Saint Seiya - The Lost Canvas
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom francais The Lost Canvas - S2 - vol 04
Caractéristiques
Type de produit Audio/vidéo
Note DVD / BluRay
Liste
Ordre wiki 10
Précédent    Suivant
en cours de rédaction






Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-10-01 : Titre japonais, Image infobox, editeur, distributeur, date, prix, ISBN, durée, traduction de la préface (archange), Prix, ISBN, Date de sortie précise, Intro, description, bonus, épisodes, version française + autres versions



Bonus

Traduction de l'interview de Shiori Teshirogi - partie 2, fin

  • Traduction JP->FR: Archange
Interview tlcs0204.jpg
Shiori Teshirogi (2009)

1) Dans la précédente interview, vous aviez dit « les personnages de Masami Kurumada étaient les versions complètes, parfaites. Les Saints de Lost Canvas, ceux de l'ère précédente étaient donc dépeints comme des versions non complètes de leurs homologues. ». El Cid a également été crée sur ce principe, n'est-ce pas ?

Teshirogi : Je pense qu'El Cid est le personnage au travers duquel on ressent le plus clairement cette volonté de les présenter comme incomplets. C'est pourquoi il cherche inlassablement à devenir plus fort, afin de devenir complet. Il n'appelle pas sa technique "Excalibur", il ne le peut pas. Il se tourmente avec ce principe aussi longtemps qu'il ne peut atteindre une puissance satisfaisante à ses propres yeux. Depuis qu'il est apparu dans le manga, je vois El Cid comme une personne qui en fait trop, sur le point de craquer. Je n'ai pas réussi à le faire clairement transparaître dans le manga, mais je pense que ce côté d'El Cid est plus explicite dans l'anime. D'un point de vue extérieur, il apparaît comme quelqu'un de très difficile d'approche, et Sisyphe se fait également beaucoup de soucis à cause de ce côté trop tranchant.


2) La relation entre El Cid et Sisyphe est bien plus développée dans l'anime que dans l'oeuvre originale

Teshirogi : Dans le manga je voulais en effet montrer leur relation, d'un côté le doux Sisyphe et de l'autre l'acéré El Cid, mais je n'ai pas eu l'occasion d'insérer cette histoire. Pour moi, il semblait très probable que les Saints du Sagittaire et du Capricorne se fréquentent vu que les maisons qu'ils protègent sont voisines (rires). Sisyphe est un aîné parmi les Gold Saints, et leur relation est celle d'un nouveau venu admirant un vétéran. Ce n'est pas une relation entre manager et employé, mais plutôt un rapport un peu plus profond, comme entre un dernière année et un première année (senpai-kouhai). Je pense par exemple que lorsque Sisyphe part en mission, il lui arrive d'emmener El Cid avec lui.


3) En plus de la relation avec Sisyphe, j'ai l'impression que l'épisode 20 permet de voir des facettes d'El Cid qui n'étaient pas présentes dans l'oeuvre originale.

Teshirogi : J'ai ajouté de nombreuses scènes afin de n'avoir aucun regret concernant El Cid. Je trouve que la version de l'anime est très satisfaisante, et cela me comble de joie, j'ai vraiment le sentiment que le personnage a été perfectionné. Cependant, j'aurais aimé que l'on puisse explorer un peu plus les rapports entre El Cid et Tenma. C'est aussi quelque chose que je souhaitais avec Manigoldo. Mais comme il est plus important de montrer le lien avec Sisyphe, je pense que ce que l'on a est satisfaisant.


Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission. Also, an english version is planned (and maybe a spanish one in a far future), so for the time being, why don't you join us on the English speaking boards?


4) Je suis content de voir que les subordonnés d'El Cid se sont vus attribuer des noms et constellations.

Teshirogi : Au sujet de ce trio, je les avais déjà créés en leur imaginant des constellations liées aux navires, comme la Boussole ou la Poupe. Mais concernant les noms, je n'avais songé qu'à "Tsubaki" à l’époque. Les noms des deux autres sont venus pour l'anime. Jusque là, tout ceci n'était resté que dans un coin de ma tête, et je suis contente d'avoir eu l'occasion de m'en servir. Yoshiyuki Suga, au scénario, a développé la scène que j'avais prévu avec Paquia et les trois autres. Il est fréquent que les scènes inédites que je fournis soient ainsi étendues.


5) Le combat contre les dieux des rêves prend toute son ampleur dans ce volume 4. Comment les trouvez-vous dans l'anime ?

Teshirogi : Comme les dieux des rêves sont tous des personnages que j'ai créé avec énormément de plaisir (rires), je les aime tous. D'abord il y a Phantasos, qui est un personnage que j'ai eu beaucoup de plaisir à dessiner dans le manga. J'aime beaucoup le résultat de l'anime, avec la scène de combat contre El Cid rallongée, ou encore le changement de ton de peau lorsque Phantasos passe de sa version féminine à sa version masculine. Ensuite il y a Ikelos. C'est un personnage au sujet duquel j'ai exprimé un souhait concernant le choix du seiyuu. D'habitude, je ne donne pas vraiment de conditions concernant le casting, car je ne connais pas trop les seiyuus populaires de ces dernières années. Ce serait rude de ma part de donner mon avis sans savoir, alors je pense qu'il est préférable de laisser des personnes plus expertes s'en charger. Mais il n'y a que pour Ikelos que je me suis permise d'indiquer ce que je voulais. « J'aimerais bien une voix semblable à celle de Ryūsei Nakao ». Il se trouve que de nombreux personnages que j'apprécie dans les animes sont interprétés par Nakao-san, et je me suis donc demandée s'il ne serait pas un bon choix pour jouer le bestial Ikelos. Et ensuite, j'ai été surprise de voir que c'était bel et bien le vrai Nakao qui avait été choisi (rires).


6) Ca relève du détail, mais certaines des techniques employées par les dieux des rêves ont reçu un nom dans l'anime

Teshirogi : On a d'abord le Grim Fantasia de Phantasos. Je voulais effectivement inclure une scène opposant Phantasos à Yato et Yuzuriha dans le manga, et c'est le nom que j'avais déja choisi à l'époque. Et donc cette fois lorsque l'on m'a demandé « Est-ce la technique de Phantasos a un nom ? », je me suis empressée de répondre « oui, oui elle en a un ! » (rires). Même si ce nom n'était pas dans le manga, j'ai pu enfin le mettre dans l'anime. Le Morpheum Coma est également un nom qui était absent du manga mais a été ensuite ajouté dans l'anime. "Coma" est un mot extrait du titre d'une certaine chanson. Il s'agit d'une chanson assez étrange qui m'évoquait la technique de Morpheus. Je songeais aussi à faire un nom de technique contenant le mot "Phobia" pour Ikelos... mais au final je n'ai rien trouvé (rires).


7) Maintenant, sur un autre sujet, est-ce que vous regardez l'anime avec vos assistantes pendant que vous travaillez ?

Teshirogi : Le plus souvent, quand je regarde en travaillant, je laisse défiler la vidéo sur mon ordinateur et j'utilise des écouteurs. Mais on ne regarde pas vraiment toutes en même temps. Par contre une fois par semaine on se réunit chez moi et je sers un repas que j'ai préparé. On partage alors nos impressions sur l'anime. Celle qui s'occupe des décors nous rapporte par exemple ses impressions comme « Ah ! les décors dessinés par XXXX-san sont animés ! ». Et puis celles qui aiment un seiyuu particulier rapportent leurs « XXXX-san !! » « wai wai ». On s'amuse bien (rires).


8) Quelles sont vos impressions concernant le jeu des seiyuus ?

Teshirogi : Au début, l'interprétation de Tetsuya Kakihara m'a donné une impression plus adulte que ce que j'imaginais, mais ses cris d'attaque me donnent des frissons, et j'aime donc beaucoup le résultat. À cause de ça, le Tenma des OAVs est plus cool que celui du manga (rires). Comme la majorité des scènes des volumes 3 et 4 mettent en valeur les Gold Saints, je me sens un peu désolée envers lui de ne pas lui avoir donné plus de scènes à interpréter... (rires). Lorsque l'Alone de Hiro Shimono devient Hadès, son interprétation change, et je suis vraiment touchée de le voir marquer ainsi cette différence. La voix du Dōko de Kenta Miyake est également très cool.


9) En tenant compte du jeu des seiyuus et de tout le reste, y a-t-il des personnages qui sont pour vous devenus plus intéressants via l'anime ?

Teshirogi : El Cid sans aucun doute. J'ai pu y inclure ce que j'aurais voulu dessiner dans le manga, et je pense que le résultat final en fait un personnage très cool. Quand je l'ai vu trancher Phantasos je n'ai pu m'empêcher de lâcher un « trop cool ! kyah kyah ! », et j'avais vraiment l'air réjouie (rires). Et donc, j'aime particulièrement l'affrontement entre El Cid et Phantasos présent dans ce volume 4. Je trouve que l'anime a sublimé cette partie au travers de puissantes scènes de combat. Phantasos est également très joli (rires).


10) Et pour terminer, pourriez-vous nous parler un peu du volume 5 et de la suite ?

Teshirogi : Il y aura de nouveau des scènes supplémentaires que je n'avais pas pu mettre dans le manga. Je ne peux pas trop vous gâcher la surprise, mais comme il y aura de l'action concernant Sage et Hakurei, les gens qui aiment ces 2 vieillards vont attendre ça avec impatience. Moi aussi (rires).


Image 1: « Il est dit dans la mythologie qu'Oneiros est le frère d'Hypnos, ce qui le rend donc quelque peu différent des 3 autres dieux. C'est pourquoi il est le seul à avoir les cheveux d'une couleur différente. »


Image 2: « Comme la position de Morpheus est proche de celle d'Oneiros, j'avais songé à introduire une rivalité entre eux (rires) »

Shiori Teshirogi


Fin de traduction

  • Note de traduction: le commentaire sur "Oneiros frère d'Hypnos dans la mythologie" semble quelque peu erroné, car il n'existe pas, "Oneroi" est le terme désignant le trio Morpheus-Phantasos-Ikelos.



Références