G Assassin Chapitre 019

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
G Assassin Chapitre 019
Saint Seiya - Episode G
Numéro 019
Titre japonais 明日の勇者
Titre romaji ashita no yūsha
Titre français Braves de demain
Nombre de pages 17
Date 2015/03/03
Magazine Champion Cross
Liste
Ordre wiki 1019
Précédent    Suivant
Stats par hugo. Résumé par Cedde.
Chapitre


Récit

Sigurd soupire, Shiryū déborde de Cosmos. Visiblement, le combat va s'éterniser, ce qui lui déplaît au plus haut point. Aussi, il aimerait que son adversaire lui fasse le plaisir de mourir. Le Gladiateur en appelle donc une nouvelle fois à ses lames et les transforme cette fois en griffes de dragon. Le Saint les évite une première fois mais voilà qu'elles le pourchassent. Malgré tous ses efforts, il est touché.

Sigurd savoure son succès. C'est alors qu'il remarque une entaille sur sa main. Shiryū a réussi à le trancher alors qu'il était poursuivi par le Holy Sword Embodiment. Le Gladiateur réalise que son adversaire se bat d'une manière qui ne nécessite pas la vue. Après avoir lacéré les lames ennemies, Shiryū lui explique qu'il devient aveugle dès qu'il se pousse à bout ; c'est là la conséquence d'une vieille blessure.

Sigurd ne comprend pas comment le Saint peut se relever, alors qu'il est couvert de blessures. Cet exploit est dû aux voix de ses amis - Shun, Hyōga, Ikki et Seiya - qu'il entend parfaitement, bien qu'ils ne soient pas présents. Au nom de leur rêve commun, celui de bâtir le lendemain en faisant fi de tous les obstacles, Shiryū décoche son Rozan Shō Ryū Ha contre le Gladiateur.



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Notes

  • Le chapitre a été prépublié intégralement en couleurs.
  • Le titre du chapitre est un clin d’œil au plus célèbre opening de la série TV, Pegasus Fantasy.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références