Interviews/Pegasus Box/Tōru Furuya

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
  • Interview de Tōru Furuya, seiyuu de Seiya. Ceci a été publié en décembre 2002 dans la Pegasus Box, juste après la diffusion des deux premiers OAV du Hadès - Jūnikyū-hen.
  • "Kyojin no Hoshi" est un manga et un anime des années 70 traitant de baseball, et dont le personnage principal s'appelle Hyōma.


  • Traduction jp->fr par Archange.


  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission. Also, an english version is planned (and maybe a spanish one in a far future), so for the time being, why don't you join us on the English speaking boards?


Traduction

Tōru Furuya (années 2010)

1) Pour commencer, dites-nous de quelle façon vous avez été impliqué dans Saint Seiya.

Furuya : Au travers d'une audition, bien sûr. En fait, nous nous sommes retrouvés en une équipe de 10 personnes, avec chacun un rôle différent à interpréter. Il avait déjà été décidé que j'auditionnerai pour Seiya, et dans la même équipe, les rôles cibles de Suzuoki-san ainsi que ceux d'autres seiyuus avaient également déjà été décidés. À l'époque je suivais aussi la série dans le Jump, et me suis donc présenté habillé comme Seiya. J'ai pour principe de prendre l'apparence des personnages que je joue. C'est ainsi plus facile pour moi de me mettre dans leur peau, et c'est aussi un point qui intéresse les juges.


En vérité, j'étais surtout un fan de Shiryū (rire), et je suis allé à l'audition en me disant « Ah, mais en réalité c'est Shiryū que j'aimerais interpréter » (rires). Mais en entendant la prestation de Suzuoki-san pendant l'audition, j'ai admis qu'il était vraiment la personne la plus parfaite pour ce rôle (rires).


Hyōma

2) Y avait-il des choses qui vont ont particulièrement inquiété en interprétant votre rôle ?

Furuya : En fait, pas tant que ça, car j'avais alors toujours interprété le même genre de héros. Au contraire, je me disais plutôt « ça ira, interprété à la manière de Hyōma, non ? ». Les deux personnages ont beaucoup de points communs. Quelles que soient les difficultés que rencontre Seiya, il parvient toujours à s'enflammer et se surpasser, soutenu par l'amitié de Shiryū et des autres. Même si le thème de l'histoire est différent, il y a le même genre de scènes pleines de sentiments forts entre les deux œuvres. Après avoir été choisi pour ce rôle, j'ai demandé des documents pour m'aider à jouer ce rôle. Le producteur de TV Asahi était incroyablement passionné, et a réuni de nombreux documents provenant de l'équipe de production pour me les donner. Mais le producteur de la Toei Animation était également ainsi. En fait, tous les gens impliqués sur Saint Seiya semblaient faire intensément brûler leurs Cosmos, quelles que soient leurs positions.


3) Pourriez-vous nous dire quel est votre épisode favori dans la série TV ?

Furuya : Il s'agit du combat face à Aiolia, lorsque Shaina s'interpose au péril de sa vie. C'est ma scène favorite, et je trouve qu'elle nous met vraiment en valeur (rires). De plus, j'aime également beaucoup la prestation de Hideyuki Tanaka dans le rôle d'Aiolia. Et mon état d'esprit en jouant était donc « C'est un ver1itable duel entre lui et moi. Je ne peux pas perdre contre mon aîné. ». Et il adoptait en retour la même attitude envers moi. J'ai joué cet épisode en me disant que j'étais vraiment heureux de travailler dans l'animation, tout en croisant le fer sur scène. Le studio était en fait tel un Colisée, dans lequel de nombreux seiyuus confirmés passaient afin de jouer des personnages secondaires. À chaque fois, je jouais en me disant « je suis heureux de pouvoir l'affronter, et je vais lui voler le feu des projecteurs. ». Et c'est aussi parce que la qualité de l'oeuvre avait été tirée vers le haut. Tout le monde se disait que ce n'était plus un anime normal, et qu'ils étaient heureux de pouvoir y figurer.


4) On dirait que les duels entre seiyuus dont vous avez parlé sont aussi présents pendant l'arc des 12 Maisons du Sanctuaire, n'est-ce pas ?

Furuya : En effet, et il ne s'agissait pas que de mes scènes. Par exemple, je tendais l'oreille lors du duel entre Camus et Hyōga en me demandant quel genre de réplique Rokurō Naya allait bien pouvoir sortir. Pour tout dire, comme il y a peu d'oeuvres réunissant autant de seiyuus vétérans, c'est quelque chose que je veux montrer aux fans, mais aussi aux jeunes seiyuus. J'espère les entendre dire « Alors c'est ça des répliques dites avec passion ? ».


5) Quel personnage secondaire vous a laissé une forte impression ?

Furuya : Misty, interprété par Yū Mizushima. J'ai apprécié la sexualité qui s'en dégageait (rires). J'ai trouvé qu'il avait une certaine sensualité masculine.


6) Vous interprétez à nouveau Seiya dans la nouvelle série si attendue. Faites-nous part de vos impressions

Furuya : Seiya est un personnage agréable à interpréter. Il est un peu brut comme personnage, mais permet de s'enflammer et de s'exprimer sans retenue.


Je suis heureux que tant de jeunes garçons m'aient regardé interpréter Seiya. Et j'ai bien l'impression d'avoir réussi à leur transmettre le message que je voulais leur envoyer, celui de ne jamais abandonner et toujours se battre pour les choses auxquelles on croit, comme les Saints d'Athéna défendant l'amour et la justice.


Merci beaucoup.

(Propos recueillis en 2002 au Studio Tavac.)


Légende des images

1. Shiryū, dont Furuya est un fan, sauvant Seiya. Ce dessin exprime la forte amitié qui lie les personnages.

2. Aiolia, un des si puissants Gold Saints, venu affronter Seiya. C'est une des scènes favorites de Furuya.

3. Misty est un personnage qui a laissé une forte impression sur Furuya, en raison de la forte sensualité masculine qui en émane.

4. Seiya se relevant pendant un combat désespéré. C'est ce genre de force que Furuya veut montrer aux enfants d'aujourd'hui.


Fin de traduction