G Chapitre 004

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
G Chapitre 004
Saint Seiya - Episode G
Numéro 004
Titre japonais 光裁ツ者
Titre romaji Hikari tatsu mono
Titre français Celui qui fend la lumière
Nombre de pages 39
Date 2003/03/19
Magazine Champion RED 5月
Red champion 05 2003.jpg
Liste
Ordre wiki 004
Précédent    Suivant
Résumé par Cedde.
Chapitre


Récit

Le club des conspirateurs.
Dans des ruines frappées par la foudre, le Pope s'entretient avec un individu mystérieux vêtu de haillons. L'objet de leur conversation n'est autre qu'Aiolia, le frère d'Aiolos, qui déjoua autrefois le complot d'assassinat contre Athéna. Si l'inconnu peine à croire que le jeune homme représente une menace, son interlocuteur est persuadé du contraire ; arguant que son ascension au titre de Saint du Lion est le signe d'un mauvais augure, né d'une volonté divine. Dans le fracas des éclairs apparaît alors une silhouette éthérée gigantesque. Cette dernière refuse de reconnaître toute volonté divine hormis la sienne. L'individu en haillons confirme les propos de son roi mais décide malgré tout de tester le cœur du Lion d'or...

Grèce, deux semaines après l'affaire du géant de pierre.

Lithos est entrée au service d'Aiolia et accomplit pour lui diverses tâches au Sanctuaire. Pourtant, l'enfant peine encore à s'habituer à la topographie particulière des lieux, cachés du plus grand nombre. De retour d'une course, Lithos s'arrête en chemin pour assister à un combat dans l'arène. Elle rencontre alors Galan, un autre serviteur du Saint du Lion, qui lui demande de ne pas traîner. Malgré tout, l'enfant ne peut s'empêcher de questionner l'homme sur le Cosmos, source du fantastique pouvoir de destruction des Saints. Galan lui précise néanmoins que, même si leurs attaques sont surpuissantes, le corps de beaucoup de combattants ne peut supporter une telle puissance. Seuls ceux qui survivent à un terrible entraînement peuvent devenir des Saints. Galan avoue n'avoir pu le supporter et a ainsi perdu son bras droit.

Peu de temps après, tandis que la foudre déchire le ciel pourtant calme, le membre amputé de Galan commence à le faire souffrir. Des lettres de lumière apparaissent alors sur sa prothèse, formant le mot « arkhein »... Pendant ce temps, de retour à la Maison du Lion, Lithos rapporte la teinture que lui a demandé d'acheter Aiolia. L'enfant découvre alors avec stupeur que son maître n'est pas roux mais bel et bien blond. Le Saint lui explique qu'il se teint les cheveux pour éviter de ressembler à une personne que beaucoup tentent d'oublier... Quoi qu'il en soit, Aiolia demande à l'enfant de l'aider à se teindre les cheveux en le rejoignant dans les bains. Lithos se déshabille donc et, à sa grande stupéfaction, Aiolia remarque qu'il a affaire à... une fille ! En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le Saint la boute hors des bains. Galan arrive alors et se moque gentiment de son maître. Il en profite également pour lui rappeler que les apparences sont parfois trompeuses. Il faut donc regarder les gens avec son cœur plutôt qu'avec ses yeux pour discerner le véritable éclat de leur Cosmos.

Encore plus rapide que la lumière.

Pendant ce temps, l'inconnu en haillons s'entretient avec la silhouette gigantesque. Il lui apprend ainsi qu'il a enfin retrouvé son artefact légendaire. Ce dernier a été enfermé au Sanctuaire, scellé dans le socle de la statue d'Athéna. C'est en effet là que se trouve l'ultime arme divine : le Megas Drepanon. En attendant de pouvoir le récupérer, l'individu active le sort qu'il a placé sur le malheureux Galan. Ce dernier attaque alors son maître, qui ne peut que constater le sombre éclat de son Cosmos. Aiolia remarque le mot inscrit sur la prothèse de son serviteur et comprend ainsi qu'il est manipulé par une puissance supérieure. Malgré tout, il se refuse à frapper son ami. Dérangé par tout ce boucan, Shaka de la Vierge s'invite alors et offre à son voisin la « solution » à son problème : tuer Galan. Le Saint du Lion préfère envoyer paître l'indésiré et choisit d'en appeler au Cosmos de son ami. Ce dernier parvient finalement à faire apparaître au grand jour la malédiction de lumière qui le manipule. Aiolia concentre alors son Cosmos dans son poing et, d'un coup surpassant la vitesse de la lumière, pulvérise l'envoûtement en même temps que la prothèse.

Galan reprend ainsi ses esprits, bien qu'il ne se souvienne pas de ce qui s'est passé. Le Saint lui explique simplement que la Maison est tellement délabrée que le toit s'est en partie effondré et qu'il a été blessé par une chute de pierres. Chute qui, au passage, a détruit la prothèse du serviteur. D'un autre endroit, le manipulateur s'avoue impressionné par le Lion. Il choisit donc de le reconnaître comme funeste. Bientôt, il sera confronté au pouvoir d'une famille divine...



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2013-07-20 : /


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

G Chapitre 004
# Début Fin Issue
003 G Chapitre 004 G Chapitre 004 Galan délivré Aiolia Versus Galan




Références