StS Omega - Episode 07

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
StS Omega - Episode 07
Omega ep 07 01.jpg
Kōga contre Sōma
Saint Seiya Ω
Numéro 07
Titre japonais 友の拳! 打て、ペガサス流星拳!
Titre romaji Tomo no kobushi ! Utte, Pegasus Ryūsei Ken !
Titre français Le poing d'un ami ! À l'assaut, Pegasus Ryûsei Ken !
Durée 22min 24s
Date 2012/05/13
Format TV
Notes Chaîne: TV Asahi
Liste
Ordre wiki 07
Précédent    Suivant
Stats par hugo et paragraphe sur la VF par Chernabog
Episode

Le Saint Fight se poursuit. Yuna remporte assez facilement la victoire contre son adversaire, Güney du Dauphin. Vient ensuite la rencontre tant attendue entre Kōga et Sōma, chacun étant déterminé à remporter la victoire.

Récit

A l'intérieur du Colisée de la Palestre, la foule en délire acclame les Saints victorieux. Geki annonce que le premier tour du Saint Fight est maintenant terminé. Seuls 8 qualifiés vont prendre part à la suite des combats. Parmi le public, Ichi enrage de voir que Kōga et Sōma aient réussi, lui-même ayant échoué à l'épreuve de qualification. Geki conseille ensuite aux jeunes Saints de se reposer convenablement en vue des rencontres du lendemain. Il espère encore voir de magnifiques combats. Quant au directeur, toute son attention est de nouveau focalisée sur Kōga. Sōma rappelle à son ami que lors du second tour, ils vont être amenés à s'affronter, malgré ses blessures.

Le lendemain, au réfectoire, les deux garçons se jettent goulument sur leur repas, au grand désespoir de Yuna qui affirme qu'un corps lourd les gênera pour bouger. Mais ils n'en ont que faire, leur rivalité les poussant même à se battre pour de la nourriture. Kōga manque de s'étouffer avec un morceau de viande et se jette aussitôt sur une boisson au goût amère, un thé médicinal chinois transmis dans la famille de Ryūhō. Comme c'est efficace contre la fatigue, la mère du jeune homme lui en prépare souvent pour son père, épuisé par les séances d'entraînement. Ryūhō se lève ensuite de table pour aller se reposer avant le combat du lendemain et encourage ses amis à donner le meilleur d'eux-mêmes, ce qui a pour effet de relancer de plus belle la querelle entre Kōga et Sōma. C'est alors qu'Eden passe près d'eux. Aussitôt interpellé par Kōga, il lui assure que l'issue de leur combat ne changera rien à sa progression vers la finale. Sōma tente de calmer son ami, hors de ses gonds, pensant qu'il va encore se faire battre, même si le Saint de Pégase insiste bien sur le fait qu'il avait juste été engourdi la dernière fois. Le Petit Lion lui conseille de ne pas provoquer de bagarre ici, il risquerait la disqualification et ce serait du coup une victoire par défaut pour lui-même. Eden s'éloigne ensuite sans dire un mot.

A la nuit tombée, Kōga et Sōma se retrouvent dans leur dortoir et peinent à s'endormir. Kōga ne peut s'empêcher d'en vouloir à Eden qui se croit supérieur à eux. Contrairement à lui, son compagnon préfère laisser tomber puisqu'ils seront de toute manière obligés d'affronter Eden à un moment ou à un autre. Par ailleurs, il est certain de remporter la victoire face à Kōga. Mais ce dernier ne l'entend pas de cette oreille même s'il comprend que son ami veuille gagner en mémoire de son père. Malgré tout, le souhait de Kōga est avant tout de voir Saori, il n'a donc pas le droit de perdre. Sōma l'invite ensuite à se laisser gagner par le sommeil au plus vite s'ils veulent faire de leur mieux lors des matches.

Néanmoins, Kōga n'arrive pas à dormir et part donc s'entraîner à l'extérieur de la Palestre. Il garde en tête les objectifs que ce sont fixés ses amis : Ryūhō souhaite augmenter le plus possible son Cosmos pour guérir son père, Sōma veut par-dessus tout devenir un puissant Saint et vaincre les Martiens pour que le sien puisse reposer en paix. Il en vient ainsi à penser à son propre père qu'il n'a jamais connu. A défaut, il a tout de même des personnes à qui il tient plus que tout et qui font office en quelque sorte de lien paternel : Tatsumi et Shaina, de par son caractère strict et terrifiant. Le nom d'une autre personne lui vient ensuite en tête : Seiya. A ce moment-là, il est rejoint par Geki. Son professeur pense qu'il risque l'épuisement et devrait plutôt conserver ses forces. Savoir gérer sa fatigue est également d'une importance cruciale. Mais pour Kōga, ce n'est qu'un petit échauffement. Puis il en revient à Seiya, sachant que Geki le connaissait assez bien, et lui demande quel genre de personne il était. Cela le tracasse vu qu'après tout, Seiya était l'ancien porteur de la Cloth de Pégase et du coup, son nom ressort souvent dans les conversations. Geki lui avoue avoir déjà affronté Seiya par le passé. Lors des Galaxian Wars, le Saint de Pégase n'avait pas failli face à son attaque et s'était relevé encore et toujours. De plus, il a sauvé Athéna du danger à de nombreuses reprises à l'aide de son arcane fétiche, le Pegasus Ryūsei Ken. Seiya est quelqu'un qui n'abandonne jamais et garde toujours espoir. Geki est convaincu qu'à l'heure actuelle, son ancien compagnon d'armes doit être en train de se battre quelque part. Puis il laisse Kōga tout en lui conseillant d'aller se coucher pour récupérer des forces. Mais le garçon, une fois n'est pas coutume, n'en fait qu'à sa tête et décide de continuer à s'entraîner.

Par la suite, un bruit assourdissant parvient jusqu'à lui. Le bruit d'un rocher fendu en deux par Sōma qui a eu la même idée que lui.

De son côté, Yuna se concentre, affutant tous ses sens. Toutefois, levant ses yeux vers le ciel étoilé, elle a comme un mauvais pressentiment...

Le lendemain, une pluie torrentielle s'abat sur l'école. Dans les vestiaires, Kōga et les autres attendent leur tour. Le jeune homme remarque la mine assombrie de Yuna mais celle-ci fait mine que tout va bien. Il en vient alors à la questionner sur les raisons qui la poussent à vouloir remporter le Saint Fight. La jeune fille n'a pas le temps de répondre qu'elle est déjà appelée à se préparer pour son prochain combat. Elle lui dit alors tout simplement qu'elle souhaite devenir un puissant Saint et ne veut surtout plus rien perdre. Après avoir prononcé ces paroles, elle se dirige vers le Colisée et revêt sa Cloth. Geki annonce ensuite la première rencontre : Yuna de l'Aigle contre Güney du Dauphin. Ce dernier, arrogant et sûr de lui, se jette sur la jeune fille. Mais elle le balaye d'un coup de pied bien placé. Güney se reprend néanmoins et assure qu'il va maintenant dévoiler sa vraie puissance. Son élément est l'Eau, la pluie est donc pour lui une bénédiction. Il s'en sert ainsi pour envoyer des trombes d'eau à son adversaire. Celle-ci ne se laisse pas démonter pour autant mais finit par se retrouver dans une position très délicate après avoir été touchée à plusieurs reprises. Güney s'apprête à en finir : il concentre toute son attaque en une énorme vague baptisée Delphinus Bomb. Alors qu'elle jure une fois de plus qu'elle deviendra un puissant Saint, Yuna prend l'attaque de plein fouet. Le Dauphin savoure déjà sa victoire mais déchante très vite lorsque sa technique est pulvérisée par le Vent du Saint de l'Aigle dont la farouche détermination se lit sur le visage. Entourée de son élément, Yuna se jette sur son adversaire qui tente encore une fois de la vaincre avec des trombes d'eau. Elle utilise dès lors la Divine Tornado, écrasant littéralement Güney. Sa victoire est totale tandis que la pluie a cessé et a cédé la place aux rayons du soleil. Ses amis la félicitent ensuite au passage.

Et finalement, le moment est venu pour Kōga et Sōma de se retrouver face à face. Tous deux vont devoir donner le meilleur d'eux-mêmes et, après avoir endossé leurs Cloths, ils se dirigent vers l'arène. Le match commence. Tous deux se lancent alors dans un combat au corps-à-corps. Pourtant, aucun n'arrive à prendre l'avantage sur l'autre. Ils décident donc d'en finir au prochain assaut. A la surprise de Kōga, Sōma fait appel à son élément, le Feu. Il fait jaillir des flammèches du bout de ses doigts qu'il envoie comme une attaque. Le Saint de Pégase évite non sans mal mais se fait cueillir par le dernier jet. Profitant de cet instant précis, Sōma lance le Flame Desperado. Kōga est projeté au loin. Seulement, il se décidé également à passer aux choses sérieuses et réplique avec le Pegasus Senkō Ken. Le Saint du Petit Lion, touché de part en part, n'en revient pas que Kōga, qui ignorait tout des éléments il y a peu, ait pu l'atteindre avec. Tous deux ne tarissent pas d'éloges sur l'arcane de leur adversaire respectif. Ils récidivent donc encore une fois mais aucune attaque n'arrive à bout l'une de l'autre. Kōga commence à comprendre le principe de l'évolution lors d'un affrontement et le fait de se stimuler mutuellement. Très vite, ils sont repoussés par leurs pouvoirs sous les yeux de Ryūhō et de Yuna. Mais aussi d'Eden qui observe le duel sans en perdre une miette. Les Saints de Pégase et du Petit Lion, ressentant toute l'âpreté du combat, sont à bout de souffle. Cependant, Sōma est sûr d'une chose : bien que Kōga soit désormais capable d'utiliser la Lumière, il n'est pas encore suffisamment habitué à manipuler les éléments, contrairement à lui qui en a la maîtrise. Il enflamme soudainement son Cosmos. Et renouvelant sa promesse à son défunt père, il envoie une puissante rafale de feu, Lionet Burning Fire. Kōga essaye vainement de parer l'attaque à mains nues. Il se retrouve paralysé, incapable de faire le moindre mouvement dans ce tourbillon de flammes. Alors que tout semble perdu, les paroles de Geki lui reviennent en tête : peu importe le danger, Seiya s'est toujours relevé pour protéger Athéna grâce au Pegasus Ryūsei Ken. Kōga se souvient qu'il avait utilisée cette technique pour la première fois contre Mars. Devant une foule stupéfaite, le Saint de Pégase se relève alors. Il n'a pas l'intention de perdre ici, il doit gagner par-dessus tout s'il veut pouvoir rencontrer Athéna. Et cette fois-ci, il sera en mesure de la protéger, comme Seiya jadis. Toutefois, Sōma ne va pas se laisser faire et se sert une nouvelle fois du Lionet Burning Fire. Kōga, quant à lui, intensifie son Cosmos et parvient à exécuter le Pegasus Ryūsei Ken. Les deux techniques s'entrechoquent violemment. Geki, impressionné, croit voir l'espace d'une seconde l'image de Seiya se superposer à celle de Kōga. Pégase arrive finalement à prendre l'avantage sur Sōma qui reçoit le Ryûsei Ken de plein fouet. Et il est ainsi déclaré vainqueur. A terre, le Petit Lion enrage d'avoir vu la victoire lui échapper mais reprend très vite un air apaisé. Ses amis se précipitent à ses côtés, Kōga et Sōma se félicitant tous deux pour leur arcane ultime. Puis Pégase relève son ami de terre et lui sert de soutien. Sōma le pousse alors à remporter à tout prix le tournoi. Puis ils se dirigent bras dessus bras dessous vers les vestiaires, sous le regard du directeur, auprès duquel un messager fait son apparition. Quelqu'un serait sur le point d'arriver à la Palestre, et cette personne ne serait autre...qu'Athéna an personne !

Dans le ciel clair et limpide, des chevaux galopent dans les airs, attelés à un carrosse arborant le symbole de Niké, la déesse de la victoire. Un carrosse dans lequel se tient une jeune femme dissimulée derrière un voile...



Help form status3.png
Incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : récit complet (review archange), notes

Notes

  • Cet épisode a réalisé un taux d'audience de 2,4 %.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

StS Omega - Episode 07
# Début Fin Issue
008 StS Omega - Episode 07 StS Omega - Episode 07 Victoire de Yuna Yuna Versus Güney
009 StS Omega - Episode 07 StS Omega - Episode 07 Victoire de Kōga Kōga Versus Sōma


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Hideki Hiroshima
Storyboard : Naotoshi Shida
Directeur(s) de l'animation : Akira Takahashi
Scénario : Isao Murayama
Directeur(s) artistique : Yoshiyuki Shikani

Réalisation, scénario, chara design

Plans clé
Osamu Ishikawa
Akira Kano
Yasuko Fukumoto
Katsunori Enomoto
Akira Takahashi
Kazuhiro Oota
Yoshiaki Wada
Yoshinori Fujii
Lee hyun ju
Joung young mi
Shangai Dove
Studio Fantasia
Triple A
Intervalliste(s)
Nonoka Tanaka
Tarō Kawashima
Haruna Akechi
Mariko Kai
Vérification des dessins des intervallistes
Hiroko Onodera
箭内匡人 (transcription incertaine)
Kimihiro Suga
Décors
Mukuo Studio
Katsunori Ishida
Shintarō Inoue
Takahito Nakane
Yoshiyuki Shikani
Couleurs digitales
Ryōhei Matsuda
Tarō Kitagawa
Studio Dove
Ark Creation
Coordination couleurs
Erika Hozumi
Effets spéciaux digitaux
Toshio Katsuoka
Prise d'image digitale
Keisuke Hikosaka
Masatoshi Hamasaki
Kenji Kobayashi
Jun Takeda
Yoshihito Kuwa
Ayumi Itakuwa
Édition
Kenta Katase
Enregistrement audio
Yasuo Tachibana
Assistant à l'enregistrement audio
Satoru Matsuda
Sélection musicale
Makiko Kayahara
Studio d'enregistrement
Studio Tavac
Effets sonores
Yūji Furuya (Swara Pro)
Assistant du réalisateur
Masanori Satō
Assistant de production
Naoto Sakai
Assistant finitions
Takahiro Kawamoto
Assistant artistique
Akihiko Yamaguchi
Enregistrement
Minori Kajimoto

Seiyuu / Comédiens de doublages




International

France Flag icon france-small.gif

Casting


Version française produite par : Toei Animation Co,. Ltd.

  • Supervision artistique : Toei Animation Europe S.A.S.
  • Direction de production : Pierre Belletante
  • Chargée de production : Céline Lallement
  • Chargé éditorial et littéraire : Charles Lamoureux

Studio : Lylo Post Production (système Play'R)

  • Chargées de production : Haydee Parcollet et Lucie Nicod
  • Adaptation : Didier Duclos
  • Direction Artistique : Antoine Nouel
  • Prise de son et mixage : Françoise Trouy, Melissa Petitjean, Ivan Gariel, Damien Chalumeau, Rémi Durel


Notes

  • Le titre utilisé est : "Les Poings d'un Ami. Les Météores de Pégase !"




Références