G Chapitre 013

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
G Chapitre 013
Saint Seiya - Episode G
Numéro 013
Titre japonais 正義ノ者
Titre romaji Seigi no mono
Titre français Celui épris de justice
Nombre de pages 35
Date 2003/12/19
Magazine Champion RED 2月
Red champion 02 2004.jpg
Liste
Ordre wiki 013
Précédent    Suivant
Récit par Neko-no-Phantasos. Reste de la fiche par Archange.
Chapitre


Récit

Saga frappant Shura du Genrô Maô Ken.

Sanctuaire, Maison de la Vierge

Le silence prime au niveau du sixième Temple du Zodiaque, dans la Maison de la Vierge. Comme, d'ailleurs, dans tout le reste du Sanctuaire qui, à cette heure de la nuit, ne présente aucun son et est parfaitement calme. Mais Shaka de la Vierge, yeux clos, se dresse seul à l'écoute de ce qui se passe. Il est troublé par l'apparition de deux Cosmos en train de s'affronter, l'un vient subitement d'éclater en morceaux et l'autre est aussi noir que les plus profondes ténèbres. Et ces deux Cosmos se trouvent dans le Sanctuaire. Pire, dans le Palais du Pope.

Sanctuaire, Palais du Pope

Les genoux à terre, essayant péniblement de se relever, hurlant sous le coup de la douleur, Shura du Capricorne affiche un regard de dément. L'imposteur se faisant passer pour le Pope, Saga des Gémeaux, explique que quelqu'un dont le cerveau est atteint par le Genrô Maô Ken, la technique illusoire réservé au chef du Sanctuaire, ne peut normalement plus se mouvoir de lui-même. Mais Saga constate que le Capricorne refuse de se soumettre à sa volonté, résistant de toutes ses forces. Alors que Shura cherche à surpasser cette domination mentale, Saga se demande si l'usage de cette technique n'est pas encore au-dessus de ses forces, lui qui n'est qu'un imposteur. Soudain, sans prévenir, Shura saute fend l'air de ses deux bras afin de lancer son Excalibur afin de découper en cubes tout ce qui se trouve dans son champ de vision. Le corps du Pope semble alors tranché en morceaux. Shura, toujours souffrant constate que Saga n'est pas mort. Il a enfilé la Gold Cloth des Gémeaux restée à terre, et se trouve maintenant prêt à affronter Shura.

Le Capricorne comprend que le Gold Saint des Gémeaux, que tout le monde croyait disparu depuis longtemps, était en réalité là. Shura suppose que celui-ci a sans doute enfermé le vrai Pope quelque part, mais, contre toute attente, Saga répond qu'il n'a séquestré nulle part le Chef du Sanctuaire, car c'est LUI le plus apte à régner et à assumer ce rôle. Shura lance une nouvelle fois son Excalibur ], mais cette fois-ci, l'imposteur stoppe d'une seule main le rayon de lumière tranchant. Le Saint des Gémeaux, qui précise avoir avoir abandonné ce nom pour ne plus conserver que celui de Pope, apprend à son adversaire qu'il est surpris qu'il ait pu lancer une attaque en étant en proie à une telle douleur, mais que sa puissance ne cesse néanmoins de diminuer. Saga lève alors les bras, en déclarant qu'il va lui montrer ce qu'est vraiment une « attaque mortelle ». Il fait apparaître une petite galaxie, qu'il fait grandir, avant de la faire littéralement exploser. C'est la Galaxian Explosion du Saint des Gémeaux.

Malgré la violence du coup, qui brise partiellement l'intérieur du Palais du Pope, Shura n'est pas encore mort. Au milieu des décombres et des fissures dans la pierre, il peut encore bouger, et tente de se relever. Admiratif, Saga confie que cet homme ne doit pas disparaître, car il lui est indispensable. Il va donc une nouvelle fois devoir être soumis à la force destructrice de son Genrô Maō Ken, censé pouvoir mettre n'importe qui sous son contrôle. Le Saint des Gémeaux réitère alors son arcane sur Shura. Une nouvelle fois, le Gold Saint à terre lutte pour ne pas se laisser contrôler. Saga se demande si la « Justice » dans le cœur de Shura est ce qui le soutient psychologiquement. Le faux Pope déclare alors être la véritable « Justice », et qu'il a besoin du cosmos de Shura.

Les yeux dans le vide, le visage maculé de sang, le Capricorne se range à la suggestion du Pope, vaincu par le Genrō Maō Ken. Saga pense s'être rapproché du pouvoir du Pope, et avoir dépassé celui des Gold Saints, en ayant soumis l'un d'eux par l'attaque secrète réservée au dirigeant du Sanctuaire. Le jeune imposteur aux longs cheveux noirs fait léviter devant lui le casque doré du Grand Pope, puis il le revêt, laissant de côté le casque imposant de la Cloth des Gémeaux. Maintenant, il se doit de faire s'agenouiller tous les Gold Saints devant lui, pour s'approprier leurs forces et devenir pleinement le maître du Sanctuaire et du Zodiaque d'Or.

Jamir, à la frontière de l'Inde et de la Chine

Aldébaran, Aiolia, et Lithos, transportée sur le dos du Saint du Lion, marchant à travers les hautes et blanches montagnes de l'Himalaya. Aiolia se plaint une nouvelle fois du fait que les ai tout trois envoyés aussi loin, dans un lieu dépourvu de sentiers. Aldébaran lui demande cependant de se calmer, car c'est après tout pour les protéger que le Saint du Bélier les a envoyés aussi loin.

Enfin de retour à la tour de Mū, le groupe trouve celui-ci debout, couvert de sang. Il avait, pendant son combat contre Japet, retenu ses blessures et ses hémorragies pour ne pas dévoiler ses faiblesses à l'ennemi. Ainsi, il n'y a pas que son Cosmos qui soit surpuissant, car sa force mentale est également digne d'éloges. Depuis qu'ils ont vu le visage du grand Cronos, ils savent que le temps presse, et le Saint du Bélier ne peut plus refuser : il doit, même s'il dit que ça ne l'enchante guère, redonner vie à la Gold Cloth du Lion. Faisant donc venir à lui les objets dont il a besoin pour la réparation, il se prépare à son oeuvre, mais Aiolia refuse de laisser un homme couvert de sang s'occuper de cette tâche. De façon inattendue, Mū explique que ça l'arrange au contraire d'être trempé de sang, car il en a besoin pour ressusciter la Cloth, et il s'excuse donc envers Aldébaran, conscient que celui-ci avait sans doute accompagné Aiolia pour fournir son propre sang.

Alors qu'Aiolia refuse de laisser un autre Saint se sacrifier pour redonner vie à sa Cloth, et en particulier Mū, seul homme capable de les réparer, ce dernier, sans se préoccuper des paroles du Lion, sourit, et tape avec l'un de ses outils dorés contre le métal. Il commence à restaurer la Gold Cloth du Lion, à qui il doit de nouveau insuffler la vie…

Les Géants.

Le Temple du Dieu Déchu

Japet se tient agenouillé face à l'imposant Cronos, toujours entouré des éclairs qui le maintiennent prisonnier. Japet est prêt à offrir sa vie en guise de châtiment pour avoir enfreint les ordres et avoir engagé le combat contre les Gold Saints. Mais, alors que le destin du Titan semble décidé, la voix d'Hypérion s'élève. Il explique à Cronos que, même s'il a agit de manière impulsive, son frère ne pensait pas à mal, et qu'il voulait simplement, avec la même dévotion que la sienne, délivrer son roi des sceaux immondes qui l'emprisonnent. Malgré ces sages paroles à son égard, Japet ne l'entend pas de cette oreille, et il demande à son frère de se taire, car il assume parfaitement le fait de devoir périr pour non-obéissance à son maître. Hypérion lui dit qu'il n'y avait là aucune compassion envers lui, mais simplement qu'ils sont les deux seuls Titans à être revenus sur Terre parmi les douze, et qu'ils ont besoin d'alliés supplémentaires plutôt que de la perte de l'un des leurs pour protéger leur Dieu.

D'une voix puissante, la silhouette immense leur intime le silence, et dit qu'il va appeler à lui des compagnons qui les aideront dans cette guerre. Frappant le sol de son Cosmos, il fait craqueler la roche, et neuf silhouettes de plusieurs mètres de haut apparaissent soudain, toutes encapuchonnées. Hypérion les identifie sur le champ: c'est le Clan des Géants !



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-29 : Vérifier orthographe récit. Comparaison prépublication-relié.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références