G Chapitre 010

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
G Chapitre 010
Saint Seiya - Episode G
Numéro 010
Titre japonais 牡羊ノ者
Titre romaji Ohitsuji no mono
Titre français Celui du signe du Bélier
Nombre de pages 42
Date 2003/09/19
Magazine Champion RED 11月
Red champion 11 2003.jpg
Liste
Ordre wiki 010
Précédent    Suivant
Récit par Neko-no-Phantasos. Reste de la fiche par Archange.
Chapitre


Récit

se téléportant derrière Aiolia.

Jamir, entre l'Inde et la Chine

, qui devine qu'Aiolia est venu afin de faire réparer sa Cloth endommagée, lève une main nimbée de Cosmos Aiolia se demande pourquoi ce Cosmos exerce une force aussi écrasante. Mū fait alors léviter la Pandora Box grâce à sa psychokinésie, puis l'ouvre violemment. La Gold Cloth du Lion, en piteux état et recouverte d'une cape blanche, s'écrase lourdement sur le sol rocheux. Celui qui est censé réparer cette Cloth endommagée apprend à Aiolia qu'il ne perçoit malheureusement plus aucune pulsation de vie dans cette Cloth, qui est de fait, morte. Le Saint du Lion, énervé, demande à Mū s'il c'est qu'il ne peut pas la réparer, ou bien si ce serait plutôt qu'il ne le veuille pas. L'intéressé répond que les deux suppositions sont vraies, mais que de toute façons il n'est pas un Dieu, et que le seul moyen serait de faire un sacrifice. Il tourne alors le dos aux trois voyageurs et se dirige vers sa tour en leur intimant de rentrer chez eux. Aiolia, en colère, exprime son refus d'obtempérer et affirme qu'il convaincra de force le Bélier à réparer sa Cloth, tandis que de l'électricité danse autour de son poing.

Le jeune homme lance un violent Lightning Bolt vers Mū en dépit des supplications de Lithos. L'attaque traverse tout bonnement le corps du réparateur, qui disparaît sans laisser de traces. Aiolia comprend que ce n'est pas une fuite à une vitesse extrême, mais que sa cible, par la force de son Cosmos, a plutôt déchiré l'espace afin d'utiliser une porte vers une autre dimension. Revenant dans le dos du Saint du Lion, Mū immobilise son agresseur avec ses dos de télékinésie. Malgré la pression qu'il exerce sur le corps de l'adolescent, l'habitant de Jamir signale qu'il n'aime pas soumettre les gens par la force, mais que, quoi que fasse Aiolia, il ne réparerait pas sa Cloth, car les protections sacrées ne sont pas faites pour des gens comme lui. Il avoue éprouver de la pitié pour cette Cloth, qui a survécu depuis l'Antiquité, et a fini par se sacrifier pour un porteur qui n'en prenait pas suffisamment soin. Aiolia réalise alors l'étendue des dégâts : sa Cloth, qui jusque là n'avait jamais été totalement détruite, est maintenant morte.

Grèce, Sanctuaire, Star Hill

Derrière les nombreux bâtiments entourant les terres d'Athéna et formant une ville antique se dresse le plus haut point du monde: Star Hill. L'oxygène y est tellement rare et la montée est tellement ardue que rares sont les personnes capables de gravir cette montagne surmontée de quelques bâtiments. Un homme se dresse, seul, sur cette immense montagne, observant les étoiles. C'est le Pope, dirigeant des armées d'Athéna, en train de contempler les astres censés guider les hommes. Les étoiles, moins lumineuses que d'habitude apportent des signes de mauvaise augure. Saga se demande si le destin ne s'acharne pas à créer de funestes présages, et prédit que les crocs du Lion, ayant hérités de la volonté du Sagittaire, seront les instigateurs d'un grand nombre de combats sanglants.

Une voix s'élève soudain. Cette voix décrit le rôle du Pope sur Star Hill en tant que prophète, mais rappelle à Saga qu'il n'est qu'un imposteur. La silhouette recouverte d'une cape demande au Pope si les étoiles lui renvoient ou non la vérité sur le futur. Celui-ci s'agenouille et hôte son casque d'or, tout en donnant le nom du dernier arrivant : il s'agit de Pontos, dont al visite était inattendue pour Saga. Le Saint lui demande s'il compte récupérer de lui-même l'arme du roi Cronos scellée sous la statue d'Athéna : le terrible Megas Drepanon. La divinité répond négativement, et explique que, étant le maître des flots, son rôle est d'observer le cours des événements, et qu'il n'est venu ici que pour savoir si l'imposteur rapprochait maintenant son pouvoir de celui du vrai Pope, et s'il pouvait désormais lire la vérité au travers des étoiles. Le chef du Sanctuaire répond qu'il ne pense pas que qui que ce soit ait percé sa véritable identité, et que les étoiles ne montrent que la destruction, la mort, et la silhouette d'un Dieu puissant qui se dresse à nouveau. Pontos décrit les prophe1ties de l'usurpateur comme étant le « flot » idéal, mais songe a1 les bien modifier en s'immisçant dans le cours normal du temps. Car il veut voir si le « mauvais augure » détournera le cours du flot, ou s'il en créera un nouveau. Il compte bien observer le cheminement du Gold Saint du Lion…

Jamir

Aiolia hurle et s'agite, pour tenter de se libérer de l'emprise que Mū exerce désormais sur lui. Ce dernier lui confie qu'il aurait beau se démener comme un diable, cela serait inutile car il ne pourra se défaire de la psychokinésie sans sa Cloth. La Cloth, supposée être morte, émet à ce moment là des pulsations de vie accompagnées d'une aura dorée alors qu'elle semblait être morte. La Gold Cloth du Lion se fragmente, puis vient se poser sur le corps d'Aiolia, qui se libère ainsi de l'emprise de son adversaire. Sous le regard étonné de Mū, le jeune Lion, entouré d'éclairs, est de nouveau prêt à se battre, avec sa Cloth sur le dos. Le Lion joint son Cosmos à la dernière étincelle de vie émanant de sa Cloth, tandis que le Bélier se prépare, les mains levées, à riposter à l'attaque qui lui sera adressée.

Lithos demande à son maître de s'arrêter, mais le jeune homme ne l'écoute pas, et son poing, déchaînant son Cosmos destructeur, brise le corps de son ennemi... un corps qui n'est absolument pas celui de Mū. C'est donc dans un Lightning Plasma éclatant que les armures conférant normalement l'invisibilité à leurs porteurs, une dizaine d'intrus, sont détruites en même temps que leurs corps.

Aldébaran du Taureau, jusque là resté inactif, explique à Lithos que les deux jeunes gens n'avaient fait que jouer la comédie en remarquant le Cosmos d'espions autour d'eux, et qu'ils n'avaient jamais vraiment eu l'intention de se battre. Le Gold Saint du Lion, fatigué, constate que contrairement à ce qu'il pensait il n'a éliminé que du menu fretin, et non pas la véritable menace. Un gigantesque Cosmos se manifeste alors autour d'une silhouette en armure intégrale, dont les bras se terminent par de longs dards métalliques.

Alors qu'Aiolia s'apprête à se charger de lui, Mū lui dit que ce n'est pas la peine, car c'est lui le gardien de cette terre. Grâce à sa psychokinésie, il ouvre une Pandora Box dorée avec des motifs de bélier placée en haut de la tour de Jamir. Sa Gold Cloth se pose alors sur son corps et Mū se prépare à défendre son territoire. Le nouvel arrivant dit avec un sourire méprisant que les devoirs des êtres humains ne sont rien comparés à la volonté d'un dieu.



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-29 : Vérifier orthographe récit. Comparaison prépublication-relié.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

G Chapitre 010
# Début Fin Issue
010 G Chapitre 010 G Chapitre 010 Faux combat Aiolia Versus
011 G Chapitre 010 G Chapitre 010 Victoire d'Aiolia Aiolia Versus Soldats des Titans




Références