TLC Chapitre 115

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
TLC Chapitre 115
Saint Seiya - The Lost Canvas
Numéro 115
Titre japonais 修復
Titre romaji Shūfuku
Titre français Réparations
Nombre de pages 20
Date 2009/01/08
Magazine Shûkan Shônen Champion 06 (1月22日)
Shuukan champion 06 2009.jpg
Liste
Ordre wiki 115
Précédent    Suivant
Article rédigé par Neko-no-Phantasos. Images par Archange.
Chapitre


Récit

Eaque du Garuda.

Sanctuaire, Grèce.

Tenma, Bronze Saint de Pégase, apprend que l'orichalque rapporté au Sanctuaire va permettre de partir à l'assaut du Lost Canvas, et fait part à Athéna de son envie de prendre part à l'expédition, heureux d'avoir pu arriver à temps. Pour cela, ils doivent tout d'abord se rendre à Jamir pour y apporter l'artefact qui permettra de redonner ses fonctions au vieux navire. Il explique à Athéna être devenu plus fort dans le but de pouvoir arrêter Alone, à qui il va rendre la monnaie de sa pièce. Alors qu'il se laisse emporter dans son enthousiasme, allant même jusqu'à affirmer que plus personne de sera capable de l'arrêter, Sisyphe, Gold Saint du Sagittaire, lui dit de faite preuve d'un peu plus de déférence en présence d'Athéna. Le Gold Saint part, en s'excusant auprès de la déesse, pour s'occuper des préparatifs de leur voyage. Il se dit emplit de joie concernant sa collaboration prochaine avec Pégase.


Athéna et Tenma, seuls, discutent. Le jeune homme résume à Sasha les faits récents dont il fut l'objet, comme son départ pour l'île Kanon, où il s'entraîna dur en rencontrant « le démon de l'île Kanon ». Il s'excuse d'être ainsi parti sans prévenir personne, mais se dit frustré de son impuissance totale à protéger les êtres qui lui étaient chers, comme Dōko de la Balance, mort au combat contre Hadès afin de leur permettre de fuir. Il pense également au jeune Alone, aux enfants de l'orphelinat où il a grandit, à Asmita de la Vierge, à El Cid du Capricorne, à Manigoldo du Cancer, au grand Pope Sage, au maître de Jamir… à tous les morts qu'il a vu, fruit de son impuissance dans cette Guerre Sainte. Il dit continuer de les entendre, sans arrêt, et décide de faire quelque chose pour eux : mettre un terme à la Guerre Sainte. Pour cela, il doit aller le plus vite possible dans Lost Canvas pour pouvoir vaincre Hadès. Il ne veut pas renier la promesse faite sur les bracelets de fleur. Bientôt, ils retrouveront le Seigneur des Enfers...


Jamir, à la frontière entre l'Himalaya et le Tibet.

Des Bronze Saints et des gardes du Sanctuaire s'affairent pour remettre en état le Navire de l'Espoir, qu'ils ont retrouvé, abandonné dans une crevasse, plein de fissures et cassé de toute part. Les quatre Bronze Saints charpentiers font des remarques aux gardes ou à Yato, en leur faisant rectifier les erreurs qu'ils commettent, à grands coups de critiques. Pendant ce temps, Régulus, Gold Saint du Lion, commente, enthousiasmé, l'avancée des travaux. Il estime que ceux-ci pourraient même être finis avant l'arrivée de l'orichalque. Il dit être venu avant le Sagittaire pour protéger le bateau d'une éventuelle attaque des troupe d'Hadès, en pensant et espérant qu'il n'y ai rien de tel. Alors qu'il tripote un outil trouvé non-loin, Junkers, Bronze Saint du Loup, débarque pour lui faire des remontrances quand à la manière d'utiliser ces objets, qui, selon lui, ne feront pas de bon travail si on ne les manipule pas correctement. Blériot du Petit Lion, présent également, rougit à la remarque du Lion concernant la perfection de leur travail. Junkers explique que ce navire, constitué d'un bois provenant de l'Olympe, contient les mémoires et les Cosmos de toutes les personnes ayant participé à ses nombreuses reconstructions au fil des âges, et que ce bâtiment représente donc l'espoir de nombreuses générations. Il a permis de surmonter toutes les guerres et toutes les batailles.

La volonté de tous ceux qui s'en sont servis subsiste en lui, rajoute-t-il. Il compare le navire aux Cloths qui, même après la mort de leur porteur, doivent être réparées pour les générations futures, car elles aussi en auront grand besoin. Il faut donc leur apporter un grand soin. Régulus semble découvrir tout ceci, au grand désarroi du Loup, qui va même jusqu'à lui demander s'il n'est un génie qu'en combattant, et s'il n'est pas totalement idiot. Le Lion repense à d'anciennes paroles de Sisyphe. Celui-ci lui disait qu'il était encore trop jeune pour comprendre, mais que pour la plupart des gens, acquérir des techniques ou une Cloth était moins simple que ça ne l'était pour lui. Dans l'ombre de Régulus, un mauvais présage se dessine, une silhouette bien reconnaissable : Violate du Béhémoth, accroupie.


Plus loin d'ici, dans le ciel, à l'intérieur d'un bateau volant à l'apparence monstrueuse, se tient un homme en Surplis, assis sur son trône. Devant lui se trouve Violate du Béhémoth, agenouillée, tandis que de nombreux gardes squelettes les entourent. Elle lui fait un compte-rendu de la situation, en précisant la position des troupes d'Athéna, à savoir en plein cœur des terres de Jamir. Alors que le mystérieux individu décide de faire route à la rencontre des Saints en Himalaya, une créature immonde tenue par l'un des gardes s'échappe et fonce vers le Spectre, qui l'abat de sang froid, d'un seul coup. Il rigole en disant qu'il est maintenant temps pour lui de sabrer le champagne, car le massacre de Saints qui se profile à l'horizon sera un coup majeur dans la déroulement de la Guerre Sainte. De bonne humeur, et toujours souriant, celui sur le trône se présente : Eaque du Garuda, l'Etoile Céleste de la Supériorité, également Juge des Enfers. Il s'apprête à partir vers l'Himalaya dans le but de détruire le Navire de l'Espoir.



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références