G Chapitre 006

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
G Chapitre 006
Saint Seiya - Episode G
Numéro 006
Titre japonais 漆黒ノ者
Titre romaji Shikkoku no mono
Titre français Celui qui est noir de jais
Nombre de pages 40
Date 2003/05/19
Magazine Champion RED 7月
Red champion 07 2003.jpg
Liste
Ordre wiki 006
Précédent    Suivant
Récit par Neko-no-Phantasos. Reste de la fiche par Archange.
Chapitre


Récit

Grèce, Sanctuaire, Porte Sacrée.

Alors que le Chrusos Sunagein est censé se tenir quelque part dans les haut-lieux du Sanctuaire, un bruit de roue fait tourner la tête aux quelques gardes présents, plus par mesure de sécurité que par réel besoin. En effet, ce sont quatre cheveux noirs aux yeux vides, recouvert de quelques plaques métalliques et haletant comme après un grand effort, qui arrivent en tirant un carrosse tout aussi noir. Il ne comporte qu'un seul et unique passager, recouvert d'une cape qui dissimule totalement son corps et son visage. Comme le réalisent bien vite les gardes du Sanctuaire, ce n'est pas une calèche qu'ils ont en face d'eux, mais bien un véritable et immense char de guerre ! Ils s'empressent donc de sommer le nouvel arrivant de déposer ses armes, celles-ci étant interdites dans la zone sacrée de la Déesse Athéna. Comme ils ne voient pas son visage, ils lui demandent d'abaisser sa capuche.

Mais déjà, sans répondre à cette demande, l'homme découvre un visage métallique, sans expression, et se présente, sans même ouvrir la bouche, comme étant le « Malheur » que tous portent sur leurs épaules. Puis, alors que les gardes pensent qu'il ne veut que souiller le Sanctuaire, un lieu si Saint, l'homme répond négativement, en disant qu'il ne souhaite pas souiller le Temple d'Athéna, mais qu'il ne veut qu'apporter le néant sur cette Terre. En exerçant une forte pression sur les soldats, l'arrivant créé une sorte d'immense tornade noire qu'il nomme l' Ebony Vortex, et qui emporte les hommes du Sanctuaire, en détruisant une partie des constructions alentours. Se désignant comme « celui qui apportera le chaos et les ténèbres sur le monde », il commence son œuvre de destruction, en jurant punir les hommes pour les actes blasphématoires dont ils se sont rendus coupable en construisant un tel lieu de culte, qui ne peut d'après lui qu'être souillé.

Alors que des renforts se précipitent vers la porte sacrée, l'homme descend de son carrosse et, tout en matérialisant son Cosmos en un dévastateur tourbillon noir, apprend aux soldats qui apparaissent qu'il n'est pas, contrairement à ce qu'ils disent, un seul homme mais... un Dieu. L'un de ceux qui les dirigent et devant qui ils doivent s'agenouiller, l'un des puissants Dieu du Clan des Titans ! Puis il révèle le but de sa venue en Grèce : récupérer l'arme de son maître, le Megas Drepanon, scellée son la statue de la Déesse guerrière, ainsi que détruire les hommes présent sur cette Terre, pour ne garder qu'un monde de néant...

Sanctuaire, Salle d'Or.

Lors du Chrusos Sunagein, Shaka de la Vierge informe les autres qu'il ressent un Cosmos, le même que la veille, mais en bien plus violent, et il devine donc que c'est ici, quelque part dans le lieu sacré, que se trouve l'être qui le possède. Les autres Gold Saints relient donc cet être à l'explosion qu'ils avaient précédemment entendue, et comprennent qu'une intrusion à eut lieu durant leur réunion. Milo du Scorpion, téméraire, affirme qu'ils doivent mettre un terme à la réunion pour aller à la rencontre de l'ennemi, et le faire partir, quitte à le tuer.

A l'autre bout de la salle, Aiolia frappe d'un violent coup de pied celui qui a eut l'audace de le provoquer et de lever la main sur sa protégée : Deathmask du Cancer. Shaka contemple ce combat qui ne devrait pas être, les affrontements entre Gold Saints étant sévèrement punis. Le Lion, arrogant, dit à son adversaire qu'il l'avait cherché et que, comme il lui avait dit de se taire, il n'avait plus eut que ses pieds pour désormais s'exprimer. Deathmask se relève et, rageur, jure qu'il tuera Aiolia pour l'envoyer dans le néant, et faire ainsi disparaître les deux frères de la même manière, foudroyés par la puissance des Gold Saints. Ne croyant pas que le Cancer soit suffisamment fort pour l'anéantir, Leo remarque que son adversaire concentre tout son Cosmos dans un seul doigt, qui devient lumineux.

Alors que la lutte semble de plus en plus avancée, et le combat bien engagé, une silhouette fait son apparition. C'est un homme, dont le visage est dissimulé par un casque doré d'assez grande taille : le Grand Pope, celui qui dirige le Sanctuaire et les Saints en l'absence d'Athéna. Il somme les deux jeunes de cesser de se battre, et les réprimande, en leur expliquant que le Chrusos Sunagein n'est pas fait pour provoquer les conflits, mais, au contraire, pour les apaiser. Alors que, obéissant, sept Gold Saints baissent la tête en s'excusant, Aiolia, lui, garde la tête haute et, moqueur comme à son habitude, provoque le Pope, en lui rappelant qu'il ne l'a pas salué, et qu'il l'a même cherché, en provoquant en duel un autre Chevalier d'Or. En réponse à la demande de punition réclamée par Aiolia lui-même, le dirigeant du Sanctuaire lui ordonne d'aller vaincre celui qui s'est introduit sur les terres d'Athéna, ce que le missionné accepte, à la condition que sa « petite sœur » Lithos soit pardonnée d'être entrée dans la salle sacrée. Ceci étant fait, il sort d'ici, sous le regard des sept Gold Saints et du Grand Pope.

Shaka demande à son supérieur si envoyer seul le jeune Lion n'était pas une décision quelque peu hâtive, car ils ignoraient l'identité de leurs ennemis. Le chef du Sanctuaire, lui, le connaît, et il explique à ses Saints qui sont-ils : des êtres surgis des temps mythologiques.

Au commencement du monde était Gaia. Gaia était la Terre et la Mère, et elle donna naissance à celui qui devait devenir son époux et qu'elle dit roi : Ouranos le Ciel. Ouranos créa les montagnes et les nuages, il créa aussi la source de la vie. Avec son épouse Gaia, il engendra les Dieux.

Mais Ouranos était un être violent et cruel. Sans amour pour ses enfants, les Hécatonchires, et pour ceux qui naquirent après eux, les Cyclopes, il les précipita dans le Tartare. Il ne chassa pas les Dieux qui naquirent par la suite, mais sa haine envers eux était sans borne. En vérité, Ouranos n'admettait pas l'idée qu'il puisse y avoir d'autre Dieu que lui-même. Mais Gaia, étant leur mère, ne put jamais renoncer à son amour pour ses enfants. Elle demanda à ceux qui lui restaient, le Clan des Dieux, de la venger d'Ouranos. Seul le dernier-né du Clan des Dieux osa accepter d'accomplir cette vengeance. Brandissant l'arme divine offerte par Gaïa, il terrassa son père Ouranos.

Les Dieux libérèrent les Hécatonchires et les Cyclopes autrefois exilés par Ouranos. Puis ils couronnèrent le dernier-né des Dieux, qui avait vaincu Ouranos, et étendirent leur domination sur le monde. Ce Clan de Dieux est...le Clan des Titans. Et le dernier-né parricide devint le souverain suprême du monde entier. C'est le Dieu qui se trouve à l'origine de l'histoire reliant les Dieux de la Grèce Antique et le Sanctuaire. Celui qui commande au temps et qui créa la fin de la vie, celui qui fauche les vies de sa lame : Cronos.

Atterrés, les Gold Saints comprennent qu'ils ont affaire à un Dieu puissant. Mais, toujours impassible, Shaka, comme s'il voulait entendre la suite de l'histoire, demanda confirmation sur ce que disait la légende : la cruauté dont fit à son tour preuve Cronos, et qui le condamna a être lui-aussi exécuté. Le Grand Pope continue donc son explication.

Avant de partir, Ouranos prédit la même chose à son fils : « Cronos, ton comme je serai tué par mon propre fils, tu seras assassiné par le tien ! » Cette prédiction se réalisa, et Cronos, vaincu par son propre fils, fut précipité dans le Tartare. Le Dieu qui défit Cronos avait pour arme la Foudre et son nom signifiait « le trésor qui brille de mille feux », le plus puissant des Dieux : Zeus.

Après avoir emprisonné Cronos dans le Tartare, Zeus scella son arme divine. Pour sceller cette arme capable de pourfendre les Dieux, créée par Gaïa la déesse mère de la Terre, Zeus choisit le domaine terrestre le plus puissant comme prison. Le « Megas Drepanon » est emmuré dans le Sanctuaire.

Les Titans ont l'intention de briser le sceaux qui emprisonne le Megas Drepanon, et de se servir de cette arme pour ramener dans notre monde le roi d'un passé disparu. Ils se sont échappés du monde des ténèbres et sont revenus pour dominer la Terre et les cieux.

Aiolia, prêt à combattre.

Sanctuaire, Porte Sacrée.

Un enfant pleure devant un corps allongé et mort, celui de sa mère, qu'il appelle désespérément. Parmi les décombres, une silhouette couverte d'une sombre Armure s'avance, et l'enfant demande à cette nouvelle personne de sauver sa mère, bien qu'elle ne soit plus de ce monde. L'arrivant regarde l'humain, et lui assure lui offrir la miséricorde divine et le salut qu'il demande, et il s'apprête donc à envoyer l'enfant pour qu'il rejoigne sa mère dans la mort.

Sanctuaire, Salle d'Or.

Deathmask se réjouit en comprenant que la force des Dieux est insurmontable et qu'Aiolia n'a aucune chance de revenir vivant de cet affrontement inégal. Alors que le Cancer jubile presque, Shura du Capricorne, troublé, se rappelle le moment où il avait du tuer de ses mains le Saint du Sagittaire, Aiolos, qui tenait Athéna, bébé, de la même manière qu'Aiolia précédemment lorsqu'il tenait sa « petite sœur », comme pour la protéger.

Sanctuaire, Porte Sacrée.

Le Dieu en Armure contemple un spectacle saisissant : le sauvetage in-extremis du jeune homme qu'il voulait tuer par un garçon paré d'une Gold Cloth. Il lui avoue que, bien qu'il n'ait pas usé de toute sa force de Dieu alors, il est admirable qu'un humain ai put survivre et contrer cette attaque. Aiolia, car c'est bien lui, hurle à ce nouvel arrivant qu'il ne peut être un Dieu pour s'être montré si cruel et n'avoir donné à cet enfant en peine que du « désespoir », et non de l' « espoir ». Alors que le Dieu compte bien punir le Saint pour sa conduite, celui-ci lui assure qu'il va tuer la divinité par sa force d'homme, et que l'être divin devrait prendre garde et regretter ce qu'il a fait…



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-29 : Vérifier orthographe récit. Comparaison prépublication-relié.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

G Chapitre 006
# Début Fin Issue
004 G Chapitre 006 G Chapitre 006 Victoire d'Hypérion Hypérion Versus Gardes du Sanctuaire
005 G Chapitre 006 G Chapitre 006 Egalité Aiolia Versus Deathmask
006 G Chapitre 006 G Chapitre 008 Victoire d'Hypérion Aiolia Versus Hypérion




Références