Peuple de Jamir

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher

Revenir à Personnages

Jamir 00.jpg

Présentation

Les "Jamiriens", terme non officiel pour désigner les gens originaires de Jamir, sont un peuple qui vit dans un endroit reculé de l'Himalaya, vers le Tibet, et ils partagent comme particularités des sourcils étrangement taillés ainsi que la possession de pouvoir psychokinésiques. Ils sont de fidèles alliées d'Athéna et du Sanctuaire. Les jamiriens semblent aussi avoir la particularité de bénéficier d'une espérance de vie bien plus longue que celle des humains normaux. Shion, Sage et Hakurei ont ainsi dépassé les 200 ans sans pour autant bénéficier d'un don tel que le Misopetha Menos, et sans que leur corps ne vieillisse dans les proportions de Dōko.


Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-10-01 : Le mont Jandara existe-t-il ? Ajouter info des volumes 15-17 de TLC (devenir du bateau de l'espoir, bataille avec les troupes d'eaque, apparition d'hades et de la porte vers le lost canvas). Ajouter images des volumes 15-17 de TLC. Mettre une meilleure image de présentation (tirée des OAV de TLC ?). Ajouter images des OAV 1-4 de TLC pour la tour de mu. Mettre à jour les descriptions des images. Ajouter une image en couleur du navire de l'espoir.

Jamir

Jamir 02.jpg

ジャミール - jamīru

Jamir est une région perdue au cœur de l'Himalya, entre l'Inde et la Chine, où les Jamiriens semblent vivre en ermites. Ce lieu se situe sur une partie de la chaîne montagneuse dont l'altitude dépasse 8000 mètres[1]. Il est impossible de savoir si cet endroit contient des villages entiers de Jamiriens ou pas, vu que les récits de Saint Seiya ne nous présentent qu'une poignée d'entre eux.


D'après l'Hypermythe, les ancêtres des Jamiriens seraient en fait des alchimistes du continent de Mu qui auraient pu fuir avant que ce continent ne soit englouti sous l'océan. Ils se seraient établis dans l'Himalaya et leurs talents dans la création de Cloths expliquerait pourquoi les Jamiriens semblent posséder des dons particuliers dans ce domaine.


Selon Saint Seiya ~ The Lost Canvas, à une époque bien antérieure au 15ème siècle, des Saints utilisèrent un grand navire lors d'une Guerre Sainte, et le fait que celui-ci termine près de Jamir laisse penser qu'une bataille importante s'y est déroulée. Au 18ème siècle, Jamir subit une première attaque de Spectres menés par Edvard du Sylphe et Cheshire du Caith Sith, mais celle-ci reste de taille négligeable comparée à l'assaut d'Eaque du Garuda et de ses troupes qui survient quelques temps plus tard et représente le dernier affrontement de masse conte des Spectres pour cette Guerre Sainte.


A l'époque de Saint Seiya G, Jamir est redevenu depuis bien longtemps un lieu paisible, bien que cette tranquillité soit interrompue par Japet des Dimensions qui affronte brièvement Mū du Bélier avant de repartir sur ordre de Cronos.


En 1986, dans le manga original, Jamir ne sert que lorsque Shiryū va voir Mū pour faire réparer les Bronze Cloths endommagées lors des Galaxian Wars.

Jamiriens

Saint Seiya, 20ème siècle

  • Shion, en poste au Sanctuaire en tant que Pope.
  • , élève de Shion et résident principal de Jamir.
  • Kiki, apprenti de Mū qui vit avec lui à Jamir.


Saint Seiya ~ The Lost Canvas, 18ème siècle

  • Sage, en poste au Sanctuaire en tant que Pope.
  • Hakurei, chef de clan de Jamir.
  • Yuzuriha, élève d'Hakurei.
  • Tokusa, élève d'Hakurei.
  • Atla, élève d'Hakurei.


Lieux importants

Cimetière des Cloths

Cloth no hakaba.jpg

聖衣の墓場 - kurosu no hakaba, litt: 聖衣: Cloth, vêtement sacré, 墓場: cimetière

Cet endroit où les gens se perdent et errent sans fin sert de périmètre défensif à la Tour de . Les gens cherchant à aller le voir finissent par se retrouver en ce lieu où des squelettes de guerriers encore vêtus d'anciennes Cloths en débris les attendent. Ceux ci ne disposent pas vraiment d'une force de combat dangereuse et ils sont rapidement abattus par Shiryū dans Saint Seiya et Aiolia dans Saint Seiya G. Le manga original les présente comme des gens étant aussi venus faire réparer leurs Cloths, et le Taizen précise que plusieurs Silver Saints seraient venus des quatre coins du monde pour faire réparer des Cloths[2]. Cet ouvrage émets cependant une hypothèse supplémentaire en faisant remarquer que l'explication précédente ne suffit pas à résoudre le problème du nombre incroyable de morts présents, et ajoute donc qu'en plus de cela Jamir aurait pu être le lieu de la bataille décisive de la Guerre Sainte du 18ème siècle[3]. Saint Seiya ~ The Lost Canvas adhère à cette explication en en faisant le lieu à partir duquel les Saints prennent leur envol vers le Lost Canvas.

Quelles que soient les véritables raisons, une fois les guerriers squelettes vaincus, l'illusion se dissipe pour laisser voir le chemin menant chez Mū. Au final ceci s'apparente un peu à un dispositif "fichez moi la paix" de la part de Mū.


Cloth no hakaba 02.jpg


Palais de Mū

Mu palace.jpg

ムウの館 - mū no yakata

Cette tour, nommée "Palais de Mū" dans le manga original, est la demeure de celui-ci, et c'est en ce lieu qu'il répare habituellement les Cloths. Son élève Kiki réside aussi dans cette tour.


Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, au 18ème siècle, cette tour est la demeure d'Hakurei de l'Autel ainsi que des ses élèves, Yuzuriha de la Grue et Atla. On peut y voir un nombre conséquent de Cloths en morceaux qui sont destinées à être réparées. À l'occasion du sacrifice d'Asmita on peut voir que le sommet de la tour à cette époque contenait de nombreuses statuettes.


Mu palace 01.jpg
Mu palace 02.jpg
Mu palace 03.jpg



Mont Jandāra

Mont jandara.jpg

Ce lieu ne figure que dans l'anime et est une montagne proche de Jamir, dotée à son sommet d'une source miraculeuse dont l'eau est supposée avoir de grands pouvoirs de guérison.

Les propriétés magnétiques de la montagne empêchent toute forme de téléportation et obligent donc les gens en quête de l'eau miraculeuse à monter par leur propres moyens. On peut supposer que ces propriétés, associées au vent violent qui règne autour de ce lieu, empêchent aussi des approches motorisées.

Des aigles gardent la source miraculeuse et attaquent quiconque s'en approche, jusqu'à ce que cette personne ait prouvé sa valeur.

  • Le nom de cette montagne ne semble correspondre à aucune montagne réellement présente dans l'Himalaya.
Mont jandara 02.jpg
Mont jandara 03.jpg
Mont jandara 04.jpg


Navire de l'espoir

Navire00.jpg

Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, ce navire est utilisé par les troupes d'Athéna en 1744 pour transporter les Saints vers le Lost Canvas après avoir été sorti de la glace de l'Himalaya où il était emprisonné.


Selon Junkers du Loup, ce bateau a été construit lors des âges mythologiques en utilisant la totalité d'un arbre divin qui poussait sur l'Olympe. Le bois exceptionnel dont il est construit en fait un bateau vivant qui réagit aux actions de ceux qui l'entretiennent, et plus ceux qui le réparent en prennent soin, et plus il brille et se renforce de lui-même. Il reste aussi empreint du sentiment de ses réparateurs ou des volontés des gens qui ont navigué dessus, et il est surnommé navire de l'espoir car il a permis à plusieurs reprises aux Saints de surmonter des dangers lors des Guerres Saintes. Yuzuriha aussi tient d'Hakurei le fait que le bateau a servi lors de précédentes Guerres Saintes, bien qu'à la manière dont il le disait il semblerait que c'était déjà une légende pour lui, ce qui implique que le navire n'a pas été utilisé pendant la Guerre Sainte du 16ème siècle.


Au 18ème siècle Régulus l'extirpe de la glace puis des Bronze Saints et gardes du Sanctuaire procèdent à ses réparations. Junkers et ses compagnons protègent ce navire tant bien que mal lors de l'assaut des troupes d'Eaque, puis ils foncent dedans placer l'orichalque ramené par Tenma tandis que Sisyphe retient les indésirables à distance. Le bois divin du navire réclame cependant un test de courage et tue Curtiss et Douglas pour que ceux ci prouvent leur force de volonté, puis Blériot et Junkers meurent en insérant l'orichalque dans le cœur du bateau, qui parvient alors à s'envoler.


  • Il est toujours montré comme voguant sur l'océan lors des récits, ses capacités de vol n'étant dues qu'à l'immense pouvoir de Poséidon.


Navire02.jpg
Navire03.jpg
Navire04.jpg
Navire05.jpg



Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission. Also, an english version is planned (and maybe a spanish one in a far future), so for the time being, why don't you join us on the English speaking boards?

Références

  1. Saint Seiya Taizen, p. 181
  2. Saint Seiya Taizen, p. 64
  3. Saint Seiya Taizen, p. 76

Revenir à Personnages