Espaces de noms

Variantes

The Lost Canvas Volume 05

De SaintSeiyaPedia
Aller à : Navigation, rechercher
The Lost Canvas Volume 05
TLCvol05.jpg
Volumes de Saint Seiya - The Lost Canvas
Saint Seiya - TLC - Série principale
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom francais The Lost Canvas Volume 05
Numéro 05
Production
Auteur(s) Masami Kurumada, Shiori Teshirogi
Artiste(s) Shiori Teshirogi
Editeur(s) Akita Shōten
Caractéristiques
Type de produit Publication
ISBN 4-253-21225-0
Nb. de pages 192
Sortie
Date 2007/09/07
Prix 420 yens
Liste
Ordre wiki 05
Précédent    Suivant
Article rédigé par Archange. Commentaires VF par AZB.



Préface

  • Traduction jp->fr par Archange.

Si l'on me demande qui est mon personnage favori de l'oeuvre originale, la réponse est bien entendu Seiya. En fait, plus que vouloir rencontrer Seiya, je veux carrément devenir Seiya !

Lorsque je me suis mise à concevoir un nouveau Saint de Pégase, j'ai d'abord longtemps réfléchi à quel serait le ton employé par Tenma, et comment pourrait être son doubleur, mais plus je me sentais confortable avec ce personnage, plus je sentais que je ne pouvais le faire comme Seiya. Décidément, pour moi il ne peut y avoir d'autre Seiya que celui dessiné par le maître Kurumada.

Tenma est différent de Seiya, mais tient cependant une place particulière à mes yeux (même si je n'arrive pas trop à le rendre en dessin). Tenma sombre plus rapidement que Seiya dans le désespoir, mais j'ai tout de même souhaité leur laisser comme point en commun cette capacité à se relever et s'élancer subitement tel une flèche étoilée (NDT: pour le rappel, "Seiya" veut dire "flèche étoilée").

Chapitres

034 - Vicissitudes

  • 流転 - Ruten ,2007/04/26.
Informations supplémentaires sur l'article de ce chapitre

Asmita se remémore un épisode de son passé, le jour où la jeune Athéna arriva au Sanctuaire après avoir été ramenée d'Italie. Le Pope, qui traversait alors le temple d'Asmita en compagnie de la petite fille en larmes, avait expliqué au Gold Saint qu'au lieu d'apparaître au pied de la statue d'Athéna comme à chaque époque, la déesse était cette fois née en Italie, probablement pour des raisons qui leur échappaient. Elle était actuellement en larmes car elle venait de quitter ses proches, n'étant encore qu'une humaine sans sa conscience divine éveillée. Asmita était resté surpris par ce choix, incapable de comprendre pourquoi une déesse tenait tant à vouloir se réincarner en tant qu'humaine. Vouloir ressentir la douleur alors que l'on pouvait y échapper n'avait pas de sens pour lui, et ceci le faisait douter de la capacité d'Athéna à guider le monde. Plus tard, il avait recroisé Sasha qui passait seule par son temple et la jeune fille avait été surprise de voir qu'Asmita avait senti sa présence en dépit des ses yeux fermés. Celui-ci avait alors expliqué qu'il était en fait exactement aveugle de naissance, mais que cela lui permettait de voir le monde autrement, et en particulier la souffrance qui y régnait. Sasha avait à ce moment là dit à Asmita qu'il devait également beaucoup souffrir et celui-ci, surpris, avait profité de cette occasion pour demander à Sasha les raisons pour laquelle Athéna se réincarnait volontairement en tant qu'humaine, ce à quoi elle avait simplement répondu que pouvoir souffrir ne la dérangeait pas et que dans la situation actuelle cela l'aidait à se souvenir de la promesse faite à Tenma et Alone.


Tenma face à la Cloth de la Vierge.

Asmita envoie son Tenkūhaja Chimimōryō sur les Spectres, relâchant ainsi une profusion de fantômes affamés sur eux, puis enchaîne aussitôt avec le Tenbu Hōrin, qui les abat et les laisse tomber au sol tels des marionnettes inanimées. Edvard et ses hommes se désintègrent devant un Cheshire incrédule. Tenma rejoint Asmita au sommet de la tour. Le Gold Saint, qui a retrouvé le sens de la vue, lui dit qu'il trouve ce monde beau, tout en ajoutant que Tenma a un visage plus jeune qu'il ne le pensait. Asmita confie Athéna à Tenma, puis son corps s'évapore, ne laissant que la Cloth de la Vierge, devant laquelle Tenma pleure à genoux. Hakurei sait que le chapelet construit avec la vie d'Asmita leur permettra de changer le cours de la guerre bien que la disparition du Saint de la Vierge soit regrettable.

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.


035 - Aldébaran

  • 巨星 - Aldebaran ,2007/05/10.
Informations supplémentaires sur l'article de ce chapitre
Atterrissage de Kagaho devant Rasgado.

Aux alentours du village de Rodorio, les hommes de Minos qui s'étaient fait avoir par les roses blanches d'Albafica reviennent à la vie. Byaku du Nécromancien remarque que leur résurrection a été tardive, comprenant qu'Athéna avait du mettre en place une barrière qui s'est depuis affaiblie et a à nouveau permis au pouvoir d'Hadès de les atteindre. Pourtant, il ne voit aucune trace de Minos, ce qui ne manque pas de l'inquiéter. La réponse à ses interrogations se présente vite à lui sous la forme d'Aldébaran du Taureau, bras croisées, venu pour les envoyer dans le monde des morts. Le Gold Saint leur explique que Minos ne reviendra plus, tout en leur promettant un sort identique. Byaku lui annonce son nom et ne pense pas que le Taureau puisse tous les vaincre en même temps, d'autant plus avec ses bras croisés. Les Spectres s'élancent confiants sur le Gold Saint, initiative qui tourne court lorsque celui-ci utilise son Great Horn et les tue tous par la même occasion.


Dōko arrive sur les lieux, un peu déçu de voir qu'il ne lui reste aucun Spectre à combattre, mais cependant impressionné par la force d'Aldébaran. Les deux Gold Saints se mettent à discuter de leur devoir envers Athéna, conversation au cours de laquelle Dōko fait remarquer qu'Aldébaran a même abandonné son vrai nom pour mieux servir leur déesse. Celui-ci répond qu'il a toujours voulu vivre tel une étoile de la constellation du Taureau. Dōko l'avertit que des Silver Saints vont venir chercher les corps de Spectres afin de les déplacer vers l'intérieur de la barrière, qui a diminué de taille. Au moment de partir, Aldébaran souhaite rester encore un peu pour surveiller les environs. Dōko part alors en ajoutant que pour lui Aldébaran est un modèle, ce qui embarrasse le Gold Saint du Taureau. Aldébaran, seul, repense à la mort d'Albafica et au départ d'Asmita vers Jamir, songeant qu'il aurait peut être dû discuter plus souvent avec lui pour mieux comprendre les pensées de ce personnage ambigu. Aldébaran ressent soudain quelque chose qui s'approche dans sa direction en volant, un être animé d'une très grande violence : Kagaho du Bénou atterrit brutalement devant le Gold Saint et lui demande sans ménagement de lui dire où se trouve Dōko, ce à quoi Aldébaran répond juste qu'il va apprendre un peu de politesse à ce jeune effronté.

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.


036 - Le guerrier maléfique

  • 凶戦士 - Kyōsenshi ,2007/05/17.
Informations supplémentaires sur l'article de ce chapitre
Rasgado encastrant Kagaho dans le sol pour lui apprendre la politesse.

Au Sanctuaire, deux apprentis Saints s'interrogent sur le retard de "Rasgado", véritable nom d'Aldébaran. Selinsa, une jeune fille, trouve étrange que cet homme si pointilleux sur les manières et l'exactitude ne soit toujours pas là, et propose donc au jeune Saro d'aller chercher leur maître. Soudain, un troisième apprenti nommé Teneo surgit et rappelle à ses deux compagnons que leur maître souhaite être appelé "Aldébaran" et non pas "Rasgado", ayant souhaité changer de nom pour servir Athéna. Teneo explique qu'Aldébaran est parti s'occuper des Spectres alentours en compagnie de Dōko de la Balance, puis les apprentis se remettent seuls à leur entraînement dans l'espoir de devenir aussi invincibles que leur maître et d'être dignes de confiance dans cette Guerre Sainte.


Rasgado enveloppé par les flammes noires de Kagaho.

Périphérie du Sanctuaire.

Kagaho, qui n'a pas la moindre intention de se laisser donner des leçons de politesse de la part d'Aldébaran, se contente juste de passer près de lui en l'ignorant. Ce comportement déplaît au Gold Saint, qui saisit le Spectre par l'épaule. Kagaho crée alors des flammes noires autour de son corps en conseillant à Aldébaran de retirer son bras si il ne veut pas se faire entièrement incinérer. Cette menace n'impressionne guère le Taureau qui fait remarquer à Kagaho qu'il ne sent rien, puis enfonce violemment le Spectre dans le sol en lui précisant qu'une première règle de bienséance est de baisser la tête. Kagaho se dégage en s'entourant de flammes noires et en s'envole pour se poser sur une falaise en hauteur. Aldébaran reconnaît que le Spectre est plus solide qu'il le pensait, tandis que celui-ci annonce enfin être Kagaho du Bénou, l'étoile céleste de la violence. Aldébaran, satisfait que les présentations aient été faites, déclare que le combat peut commencer. Kagaho, vexé, se dit qu'il va démolir ce Gold Saint.

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.


037 - Les flammes noires

  • 黒い炎 - Kuroi honoo ,2007/05/24.
Informations supplémentaires sur l'article de ce chapitre

Aldébaran dit à Kagaho que le combat va être bref, ce qui énerve le Spectre qui lance alors son Corona Blast en réponse. Aldébaran parvient pourtant à repousser les flammes noires en restant les bras croisés, malgré la violence de cette attaque, puis annonce à Kagaho que c'est à son tour de passer à l'offensive. La Great Horn atteint Kagaho de plein fouet. Le Spectre est furieux. Aldébaran lui fait alors remarquer qu'il devrait essayer de mieux contrôler ses flammes, car elles semblent être aussi hostiles pour lui-même, ce qui surprend d'ailleurs beaucoup le Gold Saint qui pensait que Kagaho serait immunisé contre son propre feu. Il lui demande si tous les Spectres sont aussi imprudents, bien que Kagaho se moque de savoir ce que font les autres. Comme pour illustrer les paroles d'Aldébaran, les flammes noires les encerclent, et le Taureau ajoute alors que Kagaho ne fait même pas de distinction entre ses cibles, alliées ou ennemies. Le Spectre confirme alors ceci en expliquant qu'il se fiche bien de la Guerre Sainte, d'Athéna, des Saints ou des Spectres. Il choisit seul ce qu'il détruit ou protège, et la seule chose qui compte à ses yeux est justement Hadès lui-même.


Sanctuaire.

Un rocher immense se brise alors que Teneo le soulève, ce qui fait venir Selinsa et Saro qui se demandent si il va bien. Teneo les rassure et ils se remémorent une occasion où Saro avait voulu déserter le Sanctuaire de peur de mourir lors de la Guerre Sainte. Teneo et Selinsa s'étaient lancés à sa poursuite, mais des ruines s'étaient écroulées sur les trois apprentis. Aldébaran avait alors rattrapé les immenses colonnes, en disant qu'il ne leur en voudrait pas de partir, mais qu'il espérait qu'ils continueraient à protéger les faibles en dehors du Sanctuaire et des champs de bataille, même si ils ne devenaient pas des Saints. L'attitude d'Aldébaran avait renforcé la détermination des disciples qui étaient alors restés. Teneo ajoute qu'il espère un jour devenir un homme comparable à la titanesque étoile Aldébaran. Selinsa change tout à coup de sujet, car elle ressent au loin le Cosmos de leur maître qui semble être en plein combat, et les trois disciples se tournent alors dans une même direction.


Kagaho colle un coup de poing en plein sur le visage d'Aldébaran, qui n'a même pas cherché à esquiver le coup. Le Gold Saint explique au Spectre qu'il voulait évaluer son poing et dit alors que les attaques de Kagaho sont certes empreintes de violence, mais qu'il ne ressent pas de mal dedans. Il déclare finalement qu'il va corriger le comportement du Spectre.

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.


038 - Flammes rapides

  • 迅炎 - Jinen ,2007/05/31.
Informations supplémentaires sur l'article de ce chapitre
Kagaho, décidé à tout miser sur sa vitesse.

Aldébaran réutilise son Great Horn sur Kagaho, qui regarde l'attaque arriver avec un air moqueur et évite aisément ce taureau qui charge. Il est amusé de voir qu'Aldébaran a cru qu'une même attaque fonctionnerait deux fois sur lui, ajoutant avoir compris que la posture en bras croisés du Gold Saint servait en fait à lancer la Great Horn. La base de cette technique est la vitesse, en l'occurrence celle qu'il acquiert en décroisant rapidement les bras pour projeter une onde de choc destructrice. Aldébaran reconnaît que l'analyse de son adversaire est juste, mais le prévient cependant qu'il n'a pas encore utilisé sa Great Horn à son plein potentiel, et que sa vitesse d'attaque est considérée comme la plus élevée parmi les Gold Saints, doutant alors que les flammes de Kagaho puissent vraiment stopper sa technique. Kagaho s'amuse de cette remarque, et lui dit finalement que les flammes ne sont pas les seules armes à sa disposition. Justement, son atout majeur est sa vitesse, réputée comme étant la plus grande parmi les Spectres. Kagaho se met en garde, pressé de comparer leurs vitesses respectives.


Pendant ce temps, Dōko court dans la direction du lieu où Aldébaran et Kagaho s'affrontent, alarmé par le Cosmos enflammé qu'il ressent. Il soupçonne que ce Cosmos est celui du Bénou, et s'inquiète de voir que les Silver Saints supposés venir chercher les cadavres des Spectres de Minos ne sont toujours pas là. Malheureusement, Dōko trouve vite une réponse à cette question en voyant les cadavres des Saints éparpillés sur son chemin. Un Saint à l'agonie confie à Dōko qu'ils se sont fait attaquer par un Spectre qui les a défaits en un clin d'œil, sans même leur laisser le temps de contre attaquer. Ce Saint rend son dernier soupir, puis Dōko se remet en route, désormais certain que le Spectre présent aux alentours est bien Kagaho.


Kagaho saute, volant de part et d'autre, et parvenant à prendre Aldébaran de vitesse. Il lui assène une pluie de coups de poings rapides qui font tomber le casque du Taureau, et le forcent à décroiser les bras pour se protéger. Aldébaran a les bras brûlés. Kagaho fonce à nouveau droit sur lui et lui colle un uppercut qui le fait décoller du sol, en précisant triomphant qu'il ne recevra aucune leçon de la part du Gold Saint.

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.


039 - Aucun effet !!

  • 効かん - Kikan !! ,2007/06/07.
Informations supplémentaires sur l'article de ce chapitre
Rasgado pris au piège du Crucify Ankh de Kagaho.

Kagaho savoure sa victoire en se moquant de la soi-disante vitesse incroyable d'Aldébaran, bien que celui-ci prenne bizarrement le retournement de situation avec bonne humeur, reconnaissant que Kagaho est plus rapide que lui. Pourtant il brise l'humeur triomphante du Spectre en lui faisant savoir que les les coups reçus ne lui ont rien fait, ceux-ci étant comme vides, superficiels, et donc non qualifiés pour le blesser. Kagaho, énervé de recevoir encore une leçon de la part du Taureau, repart à l'attaque de plus belle en espérant incinérer entièrement le Gold Saint. Cependant, ce dernier s'avance droit sur lui sans se soucier des coups qu'il encaisse, et crie à Kagaho que ce genre d'attaques ne peut pas marcher. Du point de vue d'Aldébaran, Kagaho brûle tout ce qui l'entoure, amis comme ennemis, et finira au final par se retrouver seul. Kagaho refuse d'écouter Aldébaran, bien que celui-ci continue son sermon en disant bien qu'il est incapable de différencier ses alliés de ses adversaires, et que ce poing sans but est vide, tout comme lui.


Le Spectre, refusant d'entendre raison, relance ses attaques, ce qui n'inquiète pas Aldébaran qui le saisit et l'écrase contre une falaise en le traitant de sale gosse. Kagaho, qui n'en peut plus d'être ainsi rabaissé, sort alors une technique qu'il n'avait pas encore montré, le Crucify Ankh. De fines aiguilles de flammes noires transpercent les membres d'Aldébaran et le maintiennent prisonnier d'un Ankh de flammes, ce qui laisse le champ libre à Kagaho pour lancer un Corona Blast que son adversaire ne pourra esquiver. Dōko arrive à proximité du théâtre du combat, apercevant une grande explosion. Une fois sur les lieux, il découvre Aldébaran crucifié face à Kagaho.

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.


040 - Solitude

  • 孤独 - Kodoku ,2007/06/14.
Informations supplémentaires sur l'article de ce chapitre
Rasgado brisant le Crucify Ankh.

Dōko se rue pour faire face à Kagaho, qui lui dit que c'en est déjà fini d'Aldébaran, et que de toutes façons les flammes du Crucify Ankh qui ont pénétré dans son corps vont finir de le consumer de l'intérieur. Dōko et Kagaho se préparent à régler leurs comptes lorsqu'ils sont soudain interrompus pas la voix d'Aldébaran, encore vivant, qui demande à Dōko de ne pas se mêler de ce combat, en lui rappelant que les Saints se battent en duel, et qu'il lui reste encore la force de combattre. Aldébaran utilise alors toute sa force afin de briser le Crucify Ankh, dont les flammes ne l'impressionnent pas. Aldébaran, désormais borgne et couvert de brûlures, se dirige vers Kagaho pour reprendre leur affrontement.


Les disciples d'Aldébaran surgissent soudain en créant la surprise générale, et Teneo doit retenir Saro, qui était en train de se ruer vers les combattants en criant qu'il ne veut pas que son maître meure. En voyant Saro, Kagaho se remémore un moment de son passé où un jeune garçon supposé être son petit frère s'inquiétait pour lui, souvenir qui semble douloureux pour le Spectre. Teneo s'excuse de n'avoir pu empêcher Saro de venir jusque là, et tend à Aldébaran son casque en lui demandant de gagner, promettant aussi qu'il sera son compagnon d'arme lors des prochaines batailles. Kagaho, impatient, demande si les adieux sont finis, pour qu'ils puissent reprendre leur combat. Il demande aussi au passage si c'est pour ces gamins qu'Aldébaran s'accroche tant à la vie. Celui-ci confirme qu'il se relèvera autant que nécessaire pour ces enfants, ce qui provoque le mépris de Kagaho, qui trouve que c'est une raison stupide. Aldébaran dit alors à Kagaho qu'il ne peut pas comprendre, car les Spectres bénéficient d'une existence immortelle, contrairement aux humains qui ont des vies limitées mais aussi des volontés qui ne s'éteignent jamais. Kagaho, exaspéré, attaque finalement en jurant qu'Aldébaran ne s'en relèvera pas, tandis que celui-ci pense à ses disciples et à la génération future qu'ils représenteront.

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.


041 - Lamentation

  • 慟哭 - Dōkoku ,2007/06/21.
Informations supplémentaires sur l'article de ce chapitre
Kagaho ne comprend pas pourquoi Rasgado l'a épargné.

Kagaho lance en même temps trois Corona Blast, créant un enfer de flammes noires autour d'Aldébaran, impressionné par les capacités du Spectre. Cependant, ceci ne suffit pas à le faire renoncer et il pose alors une main par terre, puis la relève en créant une immense explosion, le Titan's Nova. Le sol est détruit sur une large zone dans laquelle se trouve Kagaho. Le Spectre finit enseveli sous les innombrables pans de roche qui retombent, tandis qu'une puissante énergie émerge du sol. Étonnamment, Kagaho parvient pourtant à ressortir des rochers dans un état déplorable, son Surplis gravement endommagé avec une aile en moins. Il se dirige face à Aldébaran pour lui demander pourquoi il n'a pas porté cette technique à sa pleine puissance, alors que ça aurait pu suffire à le tuer. Aldébaran lui répond une chose qu'il lui avait déjà dit auparavant : il ne ressent pas de mal en Kagaho. Il ignore ce que Kagaho voit en Hadès, mais suppose que le Spectre ne fait que rechercher inlassablement une personne à protéger, et que c'est ce qui l'a laissé dans un tel état de désespoir. Aldébaran insiste sur le fait que Kagaho est différent des autres Spectres. Une fois de plus, Kagaho refuse d'entendre raison en disant qu'il est le maître de ses propres choix, et décide de partir en jurant qu'il reviendra tous les tuer.


Aldébaran s'écroule finalement en arrière, épuisé. Tout le monde court auprès de lui afin de s'assurer de son état de santé, et Aldébaran rit en disant qu'il n'avait pas eu à se battre à fond depuis longtemps. Sur le conseil de Dōko, le Saint du Taureau accepte de rentrer au Sanctuaire avec tout le monde, en se demandant cependant si Kagaho a un endroit où retourner.


Kagaho crache du sang à genoux dans un endroit isolé puis pousse un hurlement.

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.


042 - La venue

  • 降臨 - Kōrin ,2007/06/28.
Informations supplémentaires sur l'article de ce chapitre
L'arrivée d'Hadès au Sanctuaire.

Palais du Pope.

Le Pope est très surpris de voir qu'un homme tel qu'Aldébaran se soit fait mettre dans un état pareil. Aldébaran confirme que l'étendue de la barrière d'Athéna a effectivement diminué, permettant la résurrection d'une partie des Spectres précédemment tués. Il ajoute qu'ils sont cependant parvenus à ramener leurs corps dans une zone où la protection est encore active. Soudain, Sisyphe du Sagittaire, qui se trouvait déjà dans cette salle, derrière les rideaux situés au dos du trône du Pope, se montre en demandant à Aldébaran si il a croisé un autre Spectre en chemin. Le Taureau fait alors état de sa rencontre avec Kagaho, en précisant que c'est un homme dangereux dont la force est du niveau des trois juges des Enfers. Cependant, ceci n'est pas le sujet de discussion qui inquiète le plus Aldébaran, qui s'enquiert de l'état d'Athéna. Sisyphe confirme ses craintes en lui annonçant qu'Athéna pousse son Cosmos à ses limites afin de maintenir la barrière qui empêche la résurrection des Spectres, mais qu'elle sera bientôt à bout mentalement et physiquement. Si aucun moyen d'aider Athéna n'est découvert, ses jours sont vraiment en danger.


Aldébaran et Sisyphe marchent ensemble sur les escaliers qui traversent les maisons du zodiaque pour retourner vers leurs temples respectifs, et le Taureau répond au Sagittaire qu'il est en pleine forme lorsque celui-ci se fait du soucis pour ses blessures. Sisyphe touche alors la poitrine d'Aldébaran pour vérifier, provoquant une certaine douleur chez le Taureau qui admet ainsi ne pas être si bien portant. Sisyphe lui conseille de faire attention à sa santé, lui rappelant que chaque mort de Saint est durement vécue par Athéna. Aldébaran acquiesce, ajoutant qu'il est vrai que Sisyphe connaît particulièrement bien Athéna, vu que c'est lui qui est allé la chercher en Italie lorsqu'elle était enfant. Sisyphe se demande pourtant si éloigner Athéna de son frère Alone était la bonne chose à faire, car selon ce que Sasha lui raconte parfois, Alone n'était guère différent de Tenma. Tout à coup, un éclair frappe l'immense horloge zodiacale qui trône au centre du Sanctuaire, et les deux Gold Saints ressentent un puissant Cosmos semblable aux ténèbres les plus insondables. Athéna voit sa barrière de protection voler en éclat et Alone descend des cieux pour se poser sur l'horloge.

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.




Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-10-01 : Review (archange) + Version francaise prix+isbn+couverture + Autres versions



Bonus

  • Page de garde: Portrait de Kagaho.
  • Page de fin: Tenma, Yato et les trois disciples de Rasgado.
  • Schéma du Surplice de la Mandragore
  • Schéma du Surplice du Sylphe.
  • 4ème de couverture: Les trois disciples de Rasgado.
  • Tranche: visage de Rasgado.


International

France Flag icon france-small.gif

Fichier:Tlc vol 05 vf.jpg
Couverture française.
Date de parution : 9 avril 2009 chez Kurokawa
Prix :
ISBN :

Remarques

  • P.14-15 L'attaque d'Asmita n'est qu'a moitié traduite ( « Suprématie céleste Chimi môryô » ).
  • P.32 « Le chevalier Minos ne reviendra plus parmi nous »
  • P.34 Byaku se présente comme étant « le chevalier du Nécromancien ».
  • P.169 Atla est appelé « Atra » alors qu'il était correctement nommé dans les volumes précédents.




Références