Episode G Volume 01

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
Episode G Volume 01
Gvol01.jpg
Volumes de Saint Seiya - Episode G
Saint Seiya - Episode G - Série principale
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom francais Episode G Volume 01
Numéro 01
Production
Auteur(s) Masami Kurumada, Megumu Okada
Artiste(s) Megumu Okada
Editeur(s) Akita Shōten
Caractéristiques
Type de produit Publication
ISBN 4-253-23111-X
Nb. de pages 186
Sortie
Date 2003/06/19
Prix 580 yens
Liste
Ordre wiki 01
.    Suivant
Article entièrement rédigé par Archange, sauf bonus par hugo.




Chapitres

Episode G Volume 01
Saint Seiya - Episode G
Numéro 001
Titre japonais The Great Prologue
Titre romaji The Great Prologue
Titre français Le Grand Prologue
Nombre de pages 12
Liste
Ordre wiki 001
.    Suivant
Stats par hugo. Résumé par Cedde.
Chapitre


Chapitre prépublié en plusieurs parties.
# 0
Red champion 02 2003.jpg
2002/12/19 Champion RED 2月
# 0
Red champion 03 2003.jpg
2003/01/18 Champion RED 3月

Récit

Le début de tout.

Sanctuaire, Palais du Pope.

Assis sur son trône, le représentant d'Athéna reçoit la visite inattendue d'un être fantasmagorique, devant lequel il s'agenouille. L'étrange apparition déclare n'être autre que le Cosmos, les ténèbres sans fin qui sommeillent au fond du cœur des hommes. Et tandis qu'elle parle, la voilà qui tend une dague dorée à son interlocuteur, au cœur brisé en deux. Le Pope se saisit de l'arme, prêt à répondre au souhait de la silhouette éthérée : devenir celui qui tuera la déesse.

Alors qu'il se dirige vers les appartements d'Athéna, le Pope l'implore de lui rendre son cœur. Néanmoins, il est conscient que ce dernier n'est déjà plus sien. Tout ce qu'il peut faire désormais est de renouveler son serment d'amour au bébé endormi devant lui. Une fois cela fait, le Pope brandit la funeste lame, prêt à accomplir le désir d'une volonté supérieure.

Mais il est interrompu par Aiolos du Sagittaire, qui émet de sérieuses réserves quant à la pertinence de ses actes. Le Pope lui confie que cette épée brandie n'est pas le reflet de sa volonté mais celle du dieu suprême. Un acte mandé par une volonté divine ne peut être empêché. Le destin d'Athéna est donc de mourir.

Malgré tout, Aiolos refuse de voir une telle destinée s'accomplir. Aussi, il s'empare du bébé et repousse l'assassin, dont le masque tombe. Bien que stupéfait par l'identité de celui-ci, le Saint du Sagittaire déclare qu'il est déterminé à changer le destin de l'enfant, même si pour cela son âme doit être engloutie par les ténèbres.

Car protéger leur déesse est la seule raison d'être des Saints d'Athéna !



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2013-07-20 : /

Notes

  • Ce chapitre est le seul de Saint Seiya ~ Episode G à avoir été pré-publié en plusieurs fois : la scène d'ouverture où Cronos remet la dague en or à Saga est en effet sortie avec le deuxième chapitre de l'histoire.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références

Episode G Volume 01
Saint Seiya - Episode G
Numéro 002
Titre japonais 黄金の少年
Titre romaji Ōgon no shōnen
Titre français Le jeune garçon d'or
Nombre de pages 44
Date 2003/01/18
Magazine Champion RED 3月
Red champion 03 2003.jpg
Liste
Ordre wiki 002
Précédent    Suivant
Résumé par Cedde.
Chapitre


Récit

Leo et John Black.
Le terroriste.
Victoire amère.

États-Unis d'Amérique, État de Pennsylvanie, Three Mile Island.

28 mars 1979.

La situation est critique. Un individu non identifié s'est introduit dans la centrale nucléaire de l'île et menace de détruire son réacteur atomique. S'il réussit, la puissance thermonucléaire dégagée transpercera la Terre. Pour répondre à la menace, les plus hautes autorités ont fait appel à John Black, un fameux négociateur. Sa mission : accompagner un individu aux antécédents inconnus jusqu'au terroriste. Déjà stupéfait par la teneur de sa tâche, John Black l'est encore plus en apprenant qu'un homme seul est à l'origine du chaos ambiant. Cela lui est confirmé par l'arrivée d'un jeune homme mystérieux, qui n'est autre que son partenaire du jour. C'en est trop pour le négociateur, qui refuse d'accompagner un enfant dans cet enfer radioactif. Et ce n'est pas un ordre du président qui changera cela. Son supérieur le corrige aussitôt : cet ordre n'émane pas du président mais de quelqu'un qui se situe bien plus haut. Finalement, John Black doit obtempérer. La mission peut commencer. Le négociateur et le jeune homme n'auront qu'une heure pour la réussir.

Tandis qu'il se prépare, John Black remarque que son nouveau partenaire n'a pas un anglais très naturel. Il apprend ainsi qu'il a affaire à un jeune Grec nommé Leo. Bien entendu, le négociateur remarque aussitôt qu'il s'agit d'un faux nom. Malgré tout, John Black lui demande de lui accorder sa confiance et lui promet qu'il le protégera. Le jeune homme le questionne alors sur ses motivations. John Black a-t-il accepté cette mission dangereuse par pur patriotisme ? Que nenni. Le négociateur lui avoue que mettre son intelligence et ses paroles au service d'autrui fait sa fierté. Peu lui importe l'honneur de son pays au final. Ce qui compte véritablement à ses yeux, c'est tirer profit de la chance qu'il a de protéger une personne, quand bien même il ne la connaîtrait pas et ne la reverrait jamais. Une fois cela exposé, John Black demande à Leo de revêtir une combinaison de protection contre les radiations. Le jeune homme refuse, prétextant qu'il n'y en a pas l'utilité. Et tandis qu'une lumière dorée commence à l'entourer, il déclare accorder sa confiance au négociateur. Ce faisant, il invite John Black à en faire de même en retour. Tout comme ce dernier peu de temps auparavant, Leo promet de le protéger.

Voilà donc Leo et John Black, arpentant l'enfer radioactif sans aucune protection, si ce n'est celle d'une lumière dorée les entourant tous deux. Le jeune homme précise à son partenaire qu'il ne doit pas en sortir, sous peine de mourir. Impressionné par ce qu'il croit être le fruit d'une technologie inconnue, John Black assiste ensuite à une explosion non loin du cœur du réacteur. Contre toute attente, elle semble avoir été provoquée par le poing d'un homme. Sitôt apparu, ce dernier demande au négociateur s'il a affaire à un Saint. John Black ne comprend pas les propos de celui qui le prend pour l'un de ces guerriers légendaires, protecteurs de la déesse Athéna. Il tente alors d'entamer les négociations mais l'inconnu ne souhaite qu'un duel avec un Saint. Par le passé, cet homme visait l'obtention d'une Cloth, symbole d'appartenance à l'ordre des Saints. Pour ce faire, il a perfectionné son Cosmos, source du pouvoir de ces guerriers, en livrant de nombreux combats et en tuant tout autant de personnes. Cela a déplu au Sanctuaire, qui l'a finalement exilé. L'inconnu a alors décidé de prendre d'assaut cette centrale nucléaire, détruire le réacteur atomique et pulvériser la Terre. Cela afin de faire réagir le Sanctuaire, d'affronter leur envoyé et de le tuer pour prouver sa valeur. Bref, il n'a que faire des individus face à lui. Aussi, il les attaque. John Black se précipite alors sur Leo et le protège de l'assaut en le recevant de plein fouet. Étonné, le jeune homme ne comprend pas le geste du négociateur. Il ne risquait rien, son action était inutile. Pourtant, dans un ultime effort, John Black le reprend une dernière fois sur son anglais. Aider les gens n'est pas « inutile », mais simplement « normal ». Le négociateur rend l'âme en déclarant qu'il n'y a pas besoin d'une raison pour risquer sa vie et pour protéger quelqu'un.

Si son meurtrier se montre bien peu sensible à ses dernières parole, ce n'est pas le cas de Leo. Ce dernier annonce que John Black a brisé la faiblesse de son cœur, en lui apprenant qu'une action faite pour aider quelqu'un n'a pas besoin d'avoir de sens. N'en ayant cure, l'exilé lance une nouvelle attaque. Mais cette fois, le jeune homme l'arrête de sa main. Son ennemi comprend alors qu'il a affaire à un Saint, envoyé par le Sanctuaire pour le terrasser. Une formidable lumière dorée descend alors du ciel et se concentre sur Leo avant de prendre la forme d'une Cloth et de révéler le Gold Saint dans toute sa splendeur. Le rebelle engage le combat, prêt à prouver sa valeur en éliminant l'un des plus puissants guerriers d'Athéna. Cependant, Leo le repousse aisément et lui apprend qu'il mourra dans l'anonymat car personne ne doit jamais se souvenir de lui. Cela étant dit, le rebelle périt par le Lightning Plasma du Gold Saint.

Devant son cadavre, le Gold Saint déclare qu'il ne souhaitait pas vraiment le combattre car il n'avait que faire des autres et des erreurs du Sanctuaire. Ce dernier ayant fait le malheur de sa famille, sa disparition ne le gênait guère. Pourtant, tout en se tournant vers le corps de John Black, le jeune homme admet son erreur. Alors que perlent les larmes, il recouvre de sa cape le négociateur ; celui qui lui a appris la chose la plus élémentaire : il n'y a pas besoin de raison pour aider les gens. Leo s'excuse devant lui et lui promet qu'il n'oubliera jamais le nom de celui qui l'a protégé. Aussi, il est prêt à lui confier le sien : Aiolia, le Gold Saint du Lion.

Grèce, Sanctuaire, Palais du Pope.

Dans la grande salle, le représentant de la déesse fait le point sur la mission qui vient de se terminer. Par ailleurs, il requiert l'opinion de Shaka de la Vierge concernant Aiolia, parent de traître. Celui-ci déclare simplement qu'il devra se la forger sur la durée et précise que le Lion n'a fait que le premier pas d'un long voyage...



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2013-07-20 : /


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Episode G Volume 01
# Début Fin Issue
001 Episode G Volume 01 G Chapitre 002 Victoire d'Aiolia Aiolia Versus Rebelle inconnu




Références

Episode G Volume 01
Saint Seiya - Episode G
Numéro 003
Titre japonais 呻吟ウ者
Titre romaji Shin utau no mono
Titre français Celui qui grogne et pleure
Nombre de pages 34
Date 2003/02/18
Magazine Champion RED 4月
Red champion 04 2003.jpg
Liste
Ordre wiki 003
Précédent    Suivant
Résumé par Cedde.
Chapitre


Récit

Le géant de pierre.
De retour au Sanctuaire, Aiolia apprend avec étonnement l'existence d'un géant, non loin des monts du Pinde. Le messager lui rappelle que les Saints sont eux-mêmes des êtres de légende pourtant bien réels ; ce à quoi Aiolia rétorque qu'ils sont similaires à des monstres. Le Saint du Lion paraît mécontent, ce que ne manque pas de lui faire remarquer son interlocuteur. Pourtant, Aiolia ne voit pas pourquoi il le serait. Après tout, n'est-il pas un de ces Saints, pleins d'honneur et de fierté, qui ne sont par nature que des esclaves combattant sans relâche pour protéger le peuple ? Le messager le corrige : le devoir des Saints est de protéger la déesse Athéna et la paix sur Terre, avec amour et compassion ; une tâche que le Saint du Lion doit accomplir docilement afin de laver le déshonneur de son frère. À la mention de ce dernier, Aiolia s'emporte et s'en prend à son interlocuteur. Ce dernier s'excuse, tout en gelant l'attaque et en priant son compagnon de garder la tête froide. Une attitude que s'efforce de conserver Camus du Verseau en toute circonstance. Le Lion n'a que faire de ses conseils et attend simplement qu'il lui donne son ordre de mission. Une fois cela fait, Camus lui rappelle qu'il doit toujours porter sa Cloth lorsqu'il est au Sanctuaire ; soit « vénère la terre du Grand Pope » dans les oreilles d'Aiolia.

L'ordre de mission précise que le géant apparaît toujours la nuit et détruit tous les villages alentours en une fraction de seconde. L'armée a tenté de l'arrêter, sans succès. Ce faisant, puisqu'il ne s'agit ni d'un différend entre pays rivaux ni d'une arme moderne, c'est aux Saints qu'il incombe de régler le problème. Une zone de sécurité a été définie par l'armée et le Sanctuaire pour permettre à Aiolia de terrasser le géant sans qu'un civil ne le gêne. Pourtant, le Saint ressent une présence. Un enfant le rejoint alors et lui demande de ne pas tuer le géant, son père, car c'est à lui de le faire.

C'est à ce moment que le géant entre en scène. Bloqué par l'enfant, Aiolia choisit de se concentrer sur la défense dans l'attente d'une ouverture. Il remarque alors que le géant est en réalité une statue de pierre totalement fissurée. Le Saint comprend que cette statue se meut grâce au Cosmos né des émotions de son créateur. En réponse aux agressions du géant, le jeune homme fait appel à sa Gold Cloth.

Au Sanctuaire, Shaka ressent l'éveil de la Cloth du Lion ; tout comme Milo du Scorpion, en chemin vers la Maison du Lion. Ce dernier souhaite protéger la demeure, afin d'éviter des ennuis à son ami Camus. En effet, s'il devait arriver quelque chose en l'absence d'Aiolia, tous ceux qui sont mêlés à cette affaire seraient punis, y compris le Saint du Verseau. Le Scorpion d'or n'agit donc pas pour celui qui partage le même sang que le traître qui a attenté à la vie d'Athéna. Tout en proposant une tasse de thé à son visiteur, Shaka lui demande de ne pas juger le Lion trop vite car la présente mission ne peut être remplie que par une personne possédant un cœur aimant. Si Aiolia est un démon comme son frère, alors il ne vaincra pas. Les objets solides fabriqués avec des sentiments ne peuvent être détruits par la violence. Pour les briser, il faut au contraire faire preuve d'un cœur compatissant capable de comprendre et d'accueillir ces sentiments.

Le début d'une grande amitié.
Aiolia se rend bien vite compte de la chose car la statue se régénère sans cesse malgré ses assauts. L'enfant lui apprend alors que son père était un sculpteur au service du Sanctuaire. Il avait promis au Grand Pope de lui en offrir cent mais fut frappé de maladie tandis qu'il entamait la dernière. Sur son lit de mort, il promit à son enfant, déjà orphelin de mère, de ne pas l'abandonner. Ce furent ses dernières paroles. Et la nuit de sa mort, sa centième statue inachevée prit vie. Inconscient de sa nouvelle nature, le père erre à la recherche de son enfant, tout en se lamentant. Pour mettre fin à sa souffrance, l'enfant souhaite se sacrifier. Aiolia interpelle alors la statue et lui promet de le protéger à sa place. Ainsi, jusqu'à ce qu'il soit en âge de vivre seul, il sera son grand frère. Pour lui prouver la sincérité de ses mots, Aiolia fait brûler son Cosmos et décoche un Lightning Bolt qui pulvérise le géant de pierre. Et cette fois, elle ne se régénère pas. L'enfant peut désormais faire ses adieux à son père.

Dans la Maison de la Vierge, Milo ne peut que constater la réussite d'Aiolia. Le Saint du Scorpion se retire donc, tout en lui reprochant malgré tout d'être irrespectueux. Pourtant, Shaka précise qu'il possède en contrepartie un cœur de vertu rempli d'amour et de compassion pour les humains.

Pendant ce temps, Aiolia effectue les présentations avec l'enfant, qui se prénomme Lithos.



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2013-07-20 : /


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Episode G Volume 01
# Début Fin Issue
002 Episode G Volume 01 G Chapitre 003 Victoire d'Aiolia Aiolia Versus Père de Lithos




Références

Episode G Volume 01
Saint Seiya - Episode G
Numéro 004
Titre japonais 光裁ツ者
Titre romaji Hikari tatsu mono
Titre français Celui qui fend la lumière
Nombre de pages 39
Date 2003/03/19
Magazine Champion RED 5月
Red champion 05 2003.jpg
Liste
Ordre wiki 004
Précédent    Suivant
Résumé par Cedde.
Chapitre


Récit

Le club des conspirateurs.
Dans des ruines frappées par la foudre, le Pope s'entretient avec un individu mystérieux vêtu de haillons. L'objet de leur conversation n'est autre qu'Aiolia, le frère d'Aiolos, qui déjoua autrefois le complot d'assassinat contre Athéna. Si l'inconnu peine à croire que le jeune homme représente une menace, son interlocuteur est persuadé du contraire ; arguant que son ascension au titre de Saint du Lion est le signe d'un mauvais augure, né d'une volonté divine. Dans le fracas des éclairs apparaît alors une silhouette éthérée gigantesque. Cette dernière refuse de reconnaître toute volonté divine hormis la sienne. L'individu en haillons confirme les propos de son roi mais décide malgré tout de tester le cœur du Lion d'or...

Grèce, deux semaines après l'affaire du géant de pierre.

Lithos est entrée au service d'Aiolia et accomplit pour lui diverses tâches au Sanctuaire. Pourtant, l'enfant peine encore à s'habituer à la topographie particulière des lieux, cachés du plus grand nombre. De retour d'une course, Lithos s'arrête en chemin pour assister à un combat dans l'arène. Elle rencontre alors Galan, un autre serviteur du Saint du Lion, qui lui demande de ne pas traîner. Malgré tout, l'enfant ne peut s'empêcher de questionner l'homme sur le Cosmos, source du fantastique pouvoir de destruction des Saints. Galan lui précise néanmoins que, même si leurs attaques sont surpuissantes, le corps de beaucoup de combattants ne peut supporter une telle puissance. Seuls ceux qui survivent à un terrible entraînement peuvent devenir des Saints. Galan avoue n'avoir pu le supporter et a ainsi perdu son bras droit.

Peu de temps après, tandis que la foudre déchire le ciel pourtant calme, le membre amputé de Galan commence à le faire souffrir. Des lettres de lumière apparaissent alors sur sa prothèse, formant le mot « arkhein »... Pendant ce temps, de retour à la Maison du Lion, Lithos rapporte la teinture que lui a demandé d'acheter Aiolia. L'enfant découvre alors avec stupeur que son maître n'est pas roux mais bel et bien blond. Le Saint lui explique qu'il se teint les cheveux pour éviter de ressembler à une personne que beaucoup tentent d'oublier... Quoi qu'il en soit, Aiolia demande à l'enfant de l'aider à se teindre les cheveux en le rejoignant dans les bains. Lithos se déshabille donc et, à sa grande stupéfaction, Aiolia remarque qu'il a affaire à... une fille ! En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le Saint la boute hors des bains. Galan arrive alors et se moque gentiment de son maître. Il en profite également pour lui rappeler que les apparences sont parfois trompeuses. Il faut donc regarder les gens avec son cœur plutôt qu'avec ses yeux pour discerner le véritable éclat de leur Cosmos.

Encore plus rapide que la lumière.

Pendant ce temps, l'inconnu en haillons s'entretient avec la silhouette gigantesque. Il lui apprend ainsi qu'il a enfin retrouvé son artefact légendaire. Ce dernier a été enfermé au Sanctuaire, scellé dans le socle de la statue d'Athéna. C'est en effet là que se trouve l'ultime arme divine : le Megas Drepanon. En attendant de pouvoir le récupérer, l'individu active le sort qu'il a placé sur le malheureux Galan. Ce dernier attaque alors son maître, qui ne peut que constater le sombre éclat de son Cosmos. Aiolia remarque le mot inscrit sur la prothèse de son serviteur et comprend ainsi qu'il est manipulé par une puissance supérieure. Malgré tout, il se refuse à frapper son ami. Dérangé par tout ce boucan, Shaka de la Vierge s'invite alors et offre à son voisin la « solution » à son problème : tuer Galan. Le Saint du Lion préfère envoyer paître l'indésiré et choisit d'en appeler au Cosmos de son ami. Ce dernier parvient finalement à faire apparaître au grand jour la malédiction de lumière qui le manipule. Aiolia concentre alors son Cosmos dans son poing et, d'un coup surpassant la vitesse de la lumière, pulvérise l'envoûtement en même temps que la prothèse.

Galan reprend ainsi ses esprits, bien qu'il ne se souvienne pas de ce qui s'est passé. Le Saint lui explique simplement que la Maison est tellement délabrée que le toit s'est en partie effondré et qu'il a été blessé par une chute de pierres. Chute qui, au passage, a détruit la prothèse du serviteur. D'un autre endroit, le manipulateur s'avoue impressionné par le Lion. Il choisit donc de le reconnaître comme funeste. Bientôt, il sera confronté au pouvoir d'une famille divine...



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2013-07-20 : /


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Episode G Volume 01
# Début Fin Issue
003 Episode G Volume 01 G Chapitre 004 Galan délivré Aiolia Versus Galan




Références

Episode G Volume 01
Saint Seiya - Episode G
Numéro 005
Titre japonais 集ウ者
Titre romaji Tsudō mono
Titre français Ceux qui se rassemblent
Nombre de pages 39
Date 2003/04/19
Magazine Champion RED 6月
Red champion 06 2003.jpg
Liste
Ordre wiki 005
Précédent    Suivant
Résumé par Cedde.
Chapitre


Récit

L'assemblée dorée.
Le traître.
Le frère du traître.

Suite aux derniers incidents survenus dans la Maison du Lion, Shaka fait son rapport au Grand Pope. Il lui apprend ainsi qu'un Cosmos d'ébène, provenant du Zodiaque d'or, a souillé le Sanctuaire. Conscient de l'existence d'un tel danger, le représentant de la déesse a déjà pris des mesures particulières en convoquant la tenue d'un Chrusos Sunagein. Les Gold Saints éparpillés aux quatre coins du monde vont se rassembler au Sanctuaire pour le protéger.

Zodiaque d'or, Maison du Lion.

Des messagers du Pope se pressent devant les portes de la Maison pour donner la convocation au maître des lieux. En son absence, c'est Lithos qui la reçoit. Un messager lui précise que si le Saint n'est pas présent à l'assemblée avant l'aube, alors cela sera considéré comme un acte de haute trahison envers Athéna elle-même. Connaissant l'intérêt que son maître porte pour les réunions de ce genre, Lithos prend une décision. Ainsi, quelque temps plus tard, Aiolia et Galan assistent à son départ, qui se veut pourtant discret. Le serviteur demande à son maître de faire une exception en assistant à cette assemblée, même s'il est parfaitement conscient de tout l'amour qu'il porte à ses pairs. Aiolia se montre peu motivé à y assister, d'autant plus qu'il sait que tous ne seront pas présents. En effet, son frère aîné, le Sagittaire, n'est plus là. Il a été assassiné par les Gold Saints, ceux-là même qui réclament sa présence.

Pendant ce temps, le cadran de feu de l'horloge zodiacale s'embrase, signe que tous les Gold Saints sont réunis au Sanctuaire. Dans la salle d'or, Shaka assiste à l'arrivée d'Aldébaran du Taureau. Ce dernier amène avec lui des lettres d'excuses de Mū du Bélier et de Dōko de la Balance, qui n'ont pu faire le déplacement en raison de missions spéciales. Une attitude que déplore Milo du Scorpion, qui place la protection du Sanctuaire avant toute autre considération. Alors que la tension commence à monter entre les Saints présents, Camus du Verseau arrive et refroidit leurs ardeurs en leur vantant les mérites d'un calme à toute épreuve en situation de crise. À son tour, Shura du Capricorne fait son entrée, remettant en question les propos du Saint au sang-froid. Selon lui, un combat ne se gagne que par la force d'un poing guidé par des sentiments justes. Voilà des paroles qui font bien rire Deathmask du Cancer, pour qui la justice va de pair avec le pouvoir. Mais ce comportement déplaît fortement à Aphrodite des Poissons, qui estime que le pouvoir et la victoire appartiennent à ceux qui possèdent la beauté. Voilà donc tous les Gold Saints réunis, à l'exception des Gémeaux, porté disparu depuis des années, et du Lion. Aphrodite rappelle par ailleurs que les Gold Saints ne s'étaient pas réunis depuis la révolte d'Aiolos du Sagittaire. Événement dont se souvient particulièrement Shura, celui qui l'a combattu.

1973, Sanctuaire.

Des gardes armés se rassemblent près d'une falaise. Face à eux, acculé, se trouve Aiolos du Sagittaire, tenant la jeune Athéna dans ses bras. Malgré les supplications des gardes, Aiolos refuse de leur laisser la déesse. Ceux-ci dégainent alors leurs épées et frappent le Saint, qui se contente d'encaisser les coups et de briser les lames. Conscients de leur infériorité, les gardes refusent d'abandonner Athéna et partent à l'attaque, au prix de leur vie. Aiolos esquive simplement les coups car il déclare ne pas avoir de poing pour vaincre ceux qui aiment vraiment la déesse. Devant un tel homme, les gardes commencent à reculer. Font-ils vraiment face à un traître qui a comploté contre le Sanctuaire ? C'est alors qu'intervient le Saint du Capricorne, qui refuse de se laisser duper par les propos de l'apparent traître. Malgré tout, Shura peine à croire qu'un homme tel qu'Aiolos puisse s'être rendu coupable d'un tel crime. Ce dernier refuse d'abandonner ses convictions et est prêt à recourir à la force pour continuer à avancer. Ne sachant que faire, Shura choisit de trancher les jambes de son adversaire pour sauver aussi bien le coupable que son otage. Contre toute attente, Aiolos se jette sur Excalibur, ce qui lui permet de s'enfuir en aveuglant ses poursuivants de son sang.

1979, salle d'or.

Shura vient de se remémorer cette terrible nuit où Aiolos n'a pas une fois contre-attaqué. Cette nuit où il a affronté un martyr prêt à mourir pour ce en quoi il croyait. Quoi qu'il en soit, le jour commence à se lever et Aiolia n'est toujours pas présent, à la grande joie de Deathmask qui se prépare à le massacrer. Lithos fait alors irruption et demande aux Saints d'attendre encore un peu son maître. Le Saint du Cancer n'a que faire de la fillette, qu'il repousse d'un coup de pied. C'est à ce moment qu'entre en scène Aiolia, prêt à casser le pied de celui qui a frappé sa jeune sœur.



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2013-07-20 : /


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Episode G Volume 01
# Début Fin Issue
000A Episode G Volume 01 G Chapitre 005 Défaite d'Aiolos Aiolos Versus Shura




Références



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-10-01 : Synopsis du manga, notes, version française + autres versions



Bonus

  • Ce volume est sorti en deux éditions - normale et collector - possédant des illustrations de couverture et sous-couverture spécifiques.
  • L'édition collector est fournie avec les 6 premières cartes d'une série consacrée aux 12 Gold Saints : Mū du Bélier, Aldébaran du Taureau, Saga des Gémeaux, Deathmask du Cancer, Aiolia du Lion et Shaka de la Vierge.
  • Couverture édition normale: Aiolia
  • Couverture édition collector: Aiolia
  • Sous-couverture édition normale: croquis nu d'Aiolia dans une pose similaire à la couverture
  • Sous-couverture édition collector: croquis nu d'Aiolia dans une pose similaire à la couverture
  • Première page de garde: Aiolia
  • Seconde page de garde: Sanctuaire


International

France Flag icon france-small.gif

23 septembre 2004


Références