Espaces de noms

Variantes
Actions

Hadès et son armée

De SaintSeiyaPedia
Aller à : Navigation, rechercher

Revenir à Personnages

Illustration d'Hadès et d'Athéna dans Next Dimension.

Voir aussi

Saint Seiya - Next Dimension

Saint Seiya - The Lost Canvas

Présentation

Hadès est depuis les temps mythologiques l'ennemi juré d'Athéna, bien que l'on ignore quand a vraiment commencé cette hostilité. L'empereur des ténèbres à tenté à plusieurs reprises (environ tous les deux siècles) de faire plier le monde sous sa volonté, mais à chaque fois Athéna et ses Saints, en particulier celui Pégase, se sont mis en travers de son chemin.

La partie principale de l'armée d'Hadès est constituée des Spectres représentant les 108 étoiles maléfiques. Ils sont eux-mêmes sous le commandement de Pandore, qui officie directement auprès d'Hadès mais reste toutefois soumise aux ordres éventuels des dieux jumeaux Hypnos et Thanatos.

Leur base d'opérations vers le monde terrestre est le Château d'Heinstein bien que la majeure partie d'entre eux reste en Enfer. Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, les Spectres présents sur Terre se trouvent dans laCathédrale.


  • Étant donné l'imposture perpétrée par Alone dans la Guerre Sainte de Saint Seiya ~ The Lost Canvas, une page de faction lui est dédiée : Alone et le Lost Canvas.
Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission. Also, an english version is planned (and maybe a spanish one in a far future), so for the time being, why don't you join us on the English speaking boards?


Hadès

Hadès dans le corps de Shun, expliquant la Greatest Eclipse à Athéna.

Hadès, dieu des morts qui règne sur les Enfers, est la Némésis d'Athéna et garde depuis les temps mythologiques un lien avec le Saint de Pégase, qui fut le seul humain qui parvint à le blesser. À chacun de ses retours il choisit l'être le plus pur sur Terre en tant qu'hôte.

  • Shun, hôte au 20ème siècle.


  • Alone (TLC), hôte au 18ème siècle dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas.
  • Alone (ND), hôte au 18ème siècle dans Next Dimension.




Surplis

Surplis.jpg

冥衣(サープリス) - sāpurisu, litt: 冥: ténèbres, 衣: vêtement

Le manga original décrit les Surplis comme ressemblant à « des diamants pris dans l'obscurité », mais la couleur noire uniforme n'a pas été conservée lors de l'adaptation en OAV du manga original, où les Surplis sont colorés avec des teintes variées, bien que majoritairement sombres. Les OAVs de Saint Seiya ~ The Lost Canvas gardent en revanche une teinte majoritairement noire, tandis que Next Dimension les rend uniformément bleu sombre/violet.

La solidité des Surplis est très variable, et il semble donc qu'Hadès ait donné les Surplis les plus résistant aux meilleurs éléments de son armée. Ainsi, le sien et ceux des Dieux Jumeaux sont d'une grande résistance alors que ceux portés par des Spectres "sans nom" s'effritent d'un rien, et les Saints renégats ne semblent pas non plus avoir été logés à bonne enseigne. Malgré tout le Saint Seiya Taizen dit que les Surplis sont d'un niveau équivalent à celui des Gold Cloths[1]. Dans Next Dimension, Ox du Taureau avoue également être impressionné par la solidité des Surplis, estimant que c'est ce qui a permis à Suikyō de survivre à la Great Horn[2].

Selon le Saint Seiya Taizen, c'est dans le Surplis que réside l'étoile maléfique correspondant à l'âme d'un Spectre. L'ouvrage affirme aussi que ce sont les Surplis qui permettent à leurs porteurs de voyager à leur gré entre le monde des vivants et celui des morts sans avoir à déployer un grand Cosmos[3]. Le manga original reste bien plus vague au sujet de ces protections et n'évoque ni l'une ni l'autre de ces capacités. Next Dimension reprend une des idées du Taizen, et il y est expliqué que c'est par son Surplis que Suikyō peut se téléporter instantanément à volonté entre le monde des vivants et Yomotsu Hirasaka, contre Deathtoll du Cancer[4].


  • Selon Saint Seiya ~ The Lost Canvas, les Surplis seraient fabriqués avec un minerai qui n'existe qu'en Enfer[5].
  • Les Surplis représentent en général des monstres issus de diverses mythologies.

Fairies

Fairy.

フェアリー - fearī

死界の蝶 - shikai no chō, litt: 死界: monde des morts, 蝶: papillon

Ces papillons transparents aussi appelés "Papillons du monde des morts" ou "Fairy" au singulier ont une tendance naturelle à sentir les êtres vivants et à se rassembler sur eux pour emporter leurs âmes vers l'Enfer. Myū est capable d'en invoquer un grand nombre, mais il faut cependant rappeler que ces insectes ont une existence dissociée du Spectre, et la mort de Myū ne change rien pour eux (un peu comme pour les corbeaux de Jamian). Il peuvent aussi servir d'espions pour Pandore, comme le montre l'exemple d'un dernier Fairy resté surveiller Saga, Shura et Camus.




Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Lieux importants

Les Enfers



Armée

Dieux Jumeaux

Thanatos et Hypnos (Saint Seiya ~ The Lost Canvas).

二神 - futagami, litt: deux dieux

双子神 - futago kami, litt: 双子: jumeaux, 神: dieux

Ce sont, aux dires de Pandore, les deux plus fidèles serviteurs d'Hadès, et les seuls qu'il considère vraiment comme son armée. Ils servent vraisemblablement Hadès depuis les temps mythologiques, Hypnos ayant été témoin de l'apparition des God Cloths à cette époque lointaine.

Dans le manga original, Pandore, encore enfant, trouve dans le château d'Heinstein une boite portant le sceau d'Athéna et l'ouvre, ce qui relâche les deux dieux qui donnent alors a celle-ci l'ordre de trouver l'hôte d'Hadès, puis partent vers Elysion après avoir répandu la mort sur cette demeure. Ils ont un rôle peu actif dans la Guerre Sainte du 20ème siècle et n'agissent concrètement que lorsque les Bronze Saint pénètrent en Elysion, suite à quoi ces dieux finissent enfin par être tués.

Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, ils sont plus impliqués dans la guerre et interviennent sur Terre au travers d'hôtes. Il est également fait mention de la Guerre Sainte du 16ème siècle lors de laquelle les dieux jumeaux ont semé la désolation parmi les troupes d'Athéna en exterminant les Saints sans pour autant se montrer. Les OAVs les montrent apparaître à la fin de cette Guerre du 16ème siècle, après la défaite d'Hadès. Ils déciment la plupart des Saints restants, et blessent gravement l'Athéna de l'époque.


Les dieux des rêves

De gauche à droite et de haut en bas: Oneiros, Morpheus, Phantasos et Ikelos.
Phobetor, le cinquième dieu des rêves

夢の四神 - yume no shishin, litt: 夢: rêves, 四神: quatre dieux

Ces 4 dieux, fils et frères d'Hypnos, apparaissent uniquement dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas. Ils sont chargés de maintenir l'enceinte des rêves autour de laCathédrale, et Oneiros en est le leader. Ils sont tués au cours de la guerre Sainte du 18ème siècle et n'apparaissent pas ultérieurement. Il est également fait mention de leur intervention au cours d'une guerre précédente, qui n'est cependant pas celle du 16ème siècle[6].

Dans l'Anecdote d'El Cid, un cinquième dieu des rêves fait son apparition : Phobetor. Libéré par Felser, un ancien compagnon d'armes d'El Cid, il prête ses pouvoirs à son sauveur pour invoquer la cité mythique Catalania. En y organisant un tournoi, le dieu espère aspirer l'ardeur des personnes présentes sur place et utiliser cette énergie pour le nourrir lui et sa famille.


Pandore

Pandore auprès d'Hadès.

Pandore est de tout temps le bras droit d'Hadès ainsi que sa sœur aînée, et elle se charge de retrouver son hôte sur Terre pour le surveiller jusqu'au réveil de l'empereur des ténèbres. Elle dirige aussi l'armée d'Hadès, exception faite des dieux au service de celui-ci. À chaque génération, elle conserve le même nom et la même apparence, ce qui laisse penser que c'est toujours la même âme qui se réincarne (sans toutefois conserver ses souvenirs).

  • La Pandore de Saint Seiya ~ The Lost Canvas dit clairement se réincarner avant chaque Guerre Sainte en tant que sœur d'Hadès.
  • Pandore, sœur d'Hadès au 20ème siècle.
  • Pandore (TLC), sœur d'Hadès au 18ème siècle (Saint Seiya ~ The Lost Canvas).
  • Pandore (ND), incarnation dans Next Dimension au 18ème siècle. Statut en tant que soeur non précisé.


Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Pandore se range elle-même comme à part des être humains, et Sasha la décrit aussi comme une non-humaine, lorsqu'elle parle des entités mythologiques qu'elles sont[7].



Les Spectres

Gigant et quelques autres Spectres.

Au nombre de 108, ce sont chez Hadès l'équivalent des Saints d'Athéna.

Article de référence: Spectres



Les gardes squelettes

Ces soldats présents en grand nombre portent tous le même Surplis et sont armés d'une faux. Ils surveillent les bâtiments clés du royaume d'Hadès ainsi que sa base sur terre. Ils sont assez faibles et ne constituent pas une menace importante lors de leurs apparitions.

  • Markino, seul garde squelette dont on apprenne le nom.


  • Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Anecdote d'Albafica, il est montré que certains de ces gardes sont aussi créés à partir d'homme normaux grâce aux fleurs des Enfers utilisées par Luco de la Dryade.
Fanart - Vectorisation fidèle d'un Garde squelette (anime). Par Poséidon (Pharaon Website).
Skeleton.jpg


Saint renégats

Shura, Saga et Camus pleurant des larmes de sang.

Il s'agit de Saints qui ont accepté d'être ressuscités par Hadès en échange de leur fidélité à celui-ci. Au 20ème siècle, les Gold Saints tués lors de la bataille du Sanctuaire, ainsi que Shion du Bélier, acceptent cette offre et partent à l'assaut du Sanctuaire. Leurs véritables intentions sont plus tard révélées et montrent qu'ils n'ont jamais servi la cause d'Hadès, mais au contraire voulaient transmettre le secret de la Cloth d'Athéna à leur déesse. Les OAV du Jūnikyū-hen ajoutent des Silver Saints parmi les renégats, dont le but est de tester la force des Bronze Saints, tout en leur faisant comprendre que quelque chose cloche au Sanctuaire.


Au 18ème siècle dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, les Silver Saints de l'Aurige, de Cerbère et de la Flèche attaquent Sasha en tant que renégats, mais à contrecœur, manipulés par le cosmos d'Alone. Ils sont vite abattus par Shion et Dōko, Sasha pleurant leur mort, consciente qu'au fond d'eux mêmes ils ne voulaient pas lui faire de mal. Aspros des Gémeaux en revanche demande à Alone d'être ressuscité en échange du secret de la Cloth d'Athéna, désireux d'assouvir ses ambitions et de se venger de son jumeau Deuteros.


Renégats en 1986


Ces Silver Saints renégats n'apparaissent que dans les OAVs.


Le manga suggère, sans les montrer, la résurrection d'autres Saints des temps présents ou passés au vu des tombes ouvertes dans le cimetière du Sanctuaire. Le Saint Seiya Taizen[8] aide à dresser la liste des noms sur les tombes:

  • Serge
  • Ludwig
  • Gilles
  • Helga
  • Jose
  • Algernon
  • Tess
  • Siroe
  • Edomon
  • Gavin
  • Juan
  • Baraba
  • Ivan
  • Kain
  • Isac
  • Tony
  • Cima
  • Timothy
  • Himrar
  • Migel
  • Nobo
  • Salomo
  • Van
  • Zola
  • Kim
L'absence d'Aiolos
Shion exposant son plan aux autres Saints.

Dans une interview parue dans le livre Saint Cloth Chronicle, Kurumada explique que d'un point de vue scénaristique, il ne lui était pas possible de mettre en scène Aiolos au côté des autres renégats, car le voir allié avec Saga aurait sonné faux vu que les deux hommes auraient plutôt du être opposés.

Du point de vue interne de l'histoire, il est possible d'envisager plusieurs théories. Peut être qu'Hadès n'a même pas essayé de corrompre l'homme qui a donné sa vie pour sauver Athéna et qui n'aurait donc jamais accepté un tel marché, ou l'âme d'Aiolos n'était tout simplement pas accessible, celle-ci résidant encore dans la Cloth du Sagittaire, ou bien Aiolos a tout simplement décliné l'offre d'Hadès. Ce ne sont malgré tout que des suppositions et il est peu probable que Kurumada revienne sur ce point pour fournir une explication liée à l'histoire.


Renégats au 18ème siècle (Saint Seiya ~ The Lost Canvas)
Sisyphe.
  • Sisyphe du Sagittaire est également vu doté lors d'un Surplis du Sagittaire lorsqu'il se laisse envahir par sa culpabilité dans le Monde des Rêves. Ce n'est cependant pas tout à fait un renégat au même titre que les autres, car ceci ne se déroule qu'en rêve, sans marché passé avec Hadès.


  • D'une certaine manière, Partita de la Chouette, bien qu'elle ne fasse à priori pas partie des 88 Saints "normaux" (Pandore mentionne que normalement il n'existe ni de Saint, ni de Spectre de la Chouette[9]). Le Surplis de Partita a aussi la particularité d'être une version sombre de sa Cloth, sans changement d'apparence, alors que les Surplis des autres renégats, dans les mangas, ont toujours eu des formes plus agressives que les Cloths sur lesquelles ils étaient basés.


Cerbère

Cerbère au 20ème siècle.

Cerbère, le chien mythologique a trois têtes gardien des enfers apparaît dans le manga original et est également présent sous une autre forme dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas.


Servantes

Servantes.

Ces femmes masquées n'apparaissent que dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas. On les voit porter à Violate ses vêtements et son Surplis, et d'autres sont également vues en train de travailler comme secrétaires sous la direction de Lune du Balron, consignant l'histoire de chaque vie humaine dans d'innombrables ouvrages.


  • Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Anecdote d'Albafica, il est montré que certaines de ces servantes sont aussi créées à partir de femmes normales grâce aux fleurs des Enfers utilisées par Luco de la Dryade.


Véhicules

Carosse

Carosse.

Pandore utilise ce carrosse dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas pour se rendre vers la Terre scellée afin de rejoindre Hadès, parti affronter Athéna. Elle le réutilise plus tard afin de se déplacer dans le Lost Canvas. Le carrosse est tiré par des chevaux décapités dont Cheshire du Caith Sith tient les rênes.


Vaisseau Garuda

Proue du Garudaship

ガルーダ船(シップ) - garūda shippu

Ce navire volant à la proue de Garuda est utilisé par Eaque dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas pour de se rendre avec son armée vers l'Himalaya dans le but d'entraver les efforts des Saints, qui cherchent à remettre en état le Navire de l'Espoir afin de partir à l'assaut d'Hadès dans son Lost Canvas céleste. Le nom que lui donne Teshirogi est "Garudaship" (vaisseau/navire Garuda). Eaque transporte de nombreux Spectres et gardes squelettes dans cet engin.

Sa source d'énergie principale est le Cosmos des zombies et gardes squelettes soumis à Eaque par la peur. Ce vaisseau est muni de deux canons à l'avant qui permettent de tirer sur d'autres cibles, et avec lesquels Eaque exécute son Surendra-jit. Le navire réagit aussi au Cosmos d'Eaque et peut entièrement s'embraser lorsque celui-ci génère des flammes autour de son corps. Le Garudaship est détruit lorsque Eaque fait une attaque kamikaze qui fait s'écraser à la fois son bateau ainsi que le Navire de l'Espoir.


  • On peut voir que ce bateau comporte même un grand bain utilisé par Violate, et les décorations de la salle du trône d'Eaque sont des totems sculptés avec des formes d'oiseaux. De nombreuses servantes masquées officient également à l'intérieur.
Garudaship
Garudaship vu de face.
Trône d'Eaque.
Garudaship en flammes.
Canons.


Notes



Références

  1. Saint Seiya Taizen, p. 181
  2. Next Dimension, Chapitre 029
  3. Saint Seiya Taizen, p. 122
  4. Next Dimension, Chapitre 038
  5. Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Chapitre 032
  6. Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Chapitre 080, Hakurei, qui a vécu au 16ème siècle, a juste entendu parler d'eux.
  7. Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Chapitre 185
  8. Saint Seiya Taizen, p. 65
  9. Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Chapitre 190

Revenir à Personnages