Garnet de la Vouivre

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
Garnet de la Vouivre
Garnet face.jpg
Garnet de la Vouivre
Nom japonais (kana) ヴィーヴルのガーネット
Nom japonais (romaji) vīvuru no gānetto
Groupes Jewels
Protection Orbe
Totem Vouivre
Caractéristiques
Sexe Féminin
Taille 174
Poids 62
Age un peu plus de 200 ans
Date de naissance 4 juillet
Signe Cancer
Groupe sanguin O
Biographie par Hypnos

Garnet de la Vouivre (ヴィーヴルのガーネット - vīvuru no gānetto) est une femme devenue immortelle grâce au Grenat de la Vouivre, et qui parvient à amener de son côté Krest du Verseau, ancien Saint possédant le Misopetha-Menos. Elle et ses Jewels sont les principaux adversaires présents dans l'Anecdote de Dégel. Ce personnage n'apparaît que dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas.

  • Autres noms possibles
Pays Type Nom Notes
Flag icon usa-small.gif USA Correct Vouivre Garnet
Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission.

Biographie

Saint Seiya - The Lost Canvas

Origines et alliance

  • Passages concernés: Saint Seiya ~ The Lost Canvas : Anecdotes chapitre 27 (flashback)

Au XV e siècle, Garnet était la femme d'un riche notable apprécié. La peste mit fin à son bonheur et elle dû fuir la région pour échapper à la maladie ainsi qu'aux attaques d'un pays voisin. Désespérée elle découvrit le Grenat de la Vouivre qui procure l'immortalité. Grâce au bijou, elle espérait pouvoir continuer l’œuvre de son mari et rétablir la paix et le calme pour toujours. Sa longue existence, emplie de solitude et de tristesse commença alors. La seule personne à jamais l'avoir compris fut Krest, également désabusé par le cycle incessant des guerres saintes.

Pour pouvoir conserver sa beauté, Garnet sacrifie de nombreuses personnes, tel que le père de Fluorite grâce au pouvoir de sa voix. D'autres, comme le mari de Madame Flaille se ruinèrent et se suicidèrent pour elle.

Krest, rajeuni grâce au Misopetha Menos se met au service de Garnet, mais son cœur est empli de doutes, quant au chemin qu'ils suivent. Ils décident alors de laisser Dégel du Verseau disciple de Krest, arbitre de leurs actes et l'attirent en envoyant un appel au secours au Sanctuaire, signé par le vieux Saint.

Le coffret à bijoux

  • Passages concernés: Saint Seiya ~ The Lost Canvas : Anecdotes chapitres 19 à 27

A la fête d'anniversaire de Garnet, cette dernière charme ses invités par son chant, sauf Dégel, qui résiste au pouvoir de sa voix, s'attirant l'attention de la maîtresse des lieux. Lors du bal, elle refuse les avances des autres nobles, pour – à la stupéfaction générale – demander à Dégel de lui accorder cette danse. Elle lui révèle qu'elle connaît son identité et lui demande s'il souhaiterait revoir son maître. Néanmoins leur discussion est arrêtée par Madame Flaille, qui avec l'aide de mercenaires, cherche à se venger de Garnet. Les Jewels, sa garde rapprochée, s'occupe rapidement des intrus. Garnet vante leur force à Dégel et lui propose de rester pour la nuit, la fête ne faisan que commencer.

Plus tard, Garnet, nue, s'amuse avec Tourmaline lorsque Koh-i-Noor l'informe de la mort de Flint. Les autres Jewels se moquent de leur camarade tombé, arguant qu'il n'était qu'une simple pierre sans beauté. Garnet, amusée, envoie Krest s'occuper du Saint.

Elle envoie ultérieurement Chalcedony et Tourmaline pour prendre la relève. Dans sa chambre Garnet absorbe l'énergie vitale de Carnelian sous les yeux de Séraphina, choquée. Elle lui explique que le Jewel ne faisait que lui restituer l’énergie vitale d'autres personnes et qu'il retrouvera rapidement son apparence normale. Elle fait comprendre à la jeune fille de Blue Graad que ces sacrifices sont nécessaires au maintien d'une ère de paix. Garnet conclut en disant qu'elle raffole surtout des jeunes filles comme elle.

Dégel arrive finalement dans les appartements de Garnet où il y retrouve cette dernière en train de chanter ainsi que son maître. Les deux guerriers entament le combat, entrechoquant leurs techniques et leurs convictions jusqu'à ce que Krest semble avoir gagné. Garnet revêt l'Orbe de la Vouivre et affirme à son allié que la voie qu'il suive est la bonne, qu'ils vont pouvoir créer un pays où la vie sera éternelle. Mais Dégel se libère et le combat reprend. Le Saint utilise l'Aurora Execution. Le Grenat de la Vouivre protège partiellement sa détentrice et Krest mais finit par se briser. Garnet félicite Dégel et lui explique les causes de sa quête d'immortalité. Le temps reprend son emprise, commençant à la faire vieillir rapidement. Elle remercie le Saint du Verseau pour cette magnifique soirée anniversaire et se dirige avec Krest vers le cercueil de glace qui les accueillera pour l'éternité.



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2013-12-01 : Images biographie, galerie, bilan, notes

Interactions

  • Cliquez sur un portrait pour vous rendre sur la fiche de ce personnage.
Garnet Krest Carnelian Chalcedony Tourmaline Flint Krest DégelStS diag garnet.jpg
À propos de cette image

Techniques de combat et capacités

Garnet possède un chant ensorcelant qui lui permet de charmer les esprits de ceux qui l'entendent. Un Gold Saint tel que Dégel parvient à résister à ce genre d'effet, mais a néanmoins du mal à se concentrer.


Grenat de la Vouivre

Grenat de la Vouivre

Ce joyau a permis à Garnet d'acquérir l'Orbe de la Vouivre, et surtout lui a donné la possibilité de vivre éternellement sans vieillir. Cette immortalité n'est cependant pas un acquis : Garnet doit se nourrir, telle un vampire, de la force vitale d'autres êtres humains. Les malheureux sont placés à l'intérieur de grenats immenses et leur force vitale est volée jusqu'à ce qu'il ne reste plus leurs squelettes.

Elle peut aussi choisir de transformer certains humains en Jewels, qui deviennent alors eux aussi capables de rester éternellement jeunes en dévorant l'énergie des autres. Garnet peut à son tour se nourrir de l'énergie récoltée par ses Jewels, qui vieillissent et retrouvent l'âge qu'ils auraient du avoir alors qu'elle s'en abreuve. Tout comme pour ses hommes, Garnet est rattrapée par les années une fois le Grenat de la Vouivre détruit, et devient une vieille femme.



Références et mythologie

  • La pierre de naissance attribuée au signe du Verseau et au mois de janvier est le grenat. Il est donc probable qu'en construisant l'antagoniste de cette Anecdote, Teshirogi ait d'abord cherché quelle pierre correspondait au Verseau, puis ait ensuite cherche une créature en rapport avec le grenat, et soit ainsi tombée sur la vouivre, qui provient en plus d'une légende française, nationalité probable de Dégel. Coïncidence, la pierre de naissance correspondant au Verseau dans la culture indienne est la "pierre-serpent".


Vouivre

Vouivre

La vouivre est un reptile fantastique issu des légendes de diverses régions françaises. Les histoires l'entourant et son aspect changent en fonction des versions, mais il s'agit généralement d'un serpent ailé (ou d'une sorte de dragons) possédant deux pattes postérieures, sans bras. La vouivre est souvent associée à des milieux aquatiques : étangs, rivières, ou puits.


Le point le plus persistant des légendes de vouivres est la présence d'un imposant "oeil", un joyau sur leur front, l'escarboucle (du latin carbunculus : "charbon ardent"). Bien que "escarboucle" soit aussi l'ancien nom du "grenat", il n'est jamais clairement dit si le joyau de la vouivre était effectivement un grenat (nom qui était déjà employé au 13ème siècle, époque qui coïncide avec les plus anciennes légendes de vouivres du Jura) appelé par son ancien nom, ou si il faut la considérer comme un objet différent, sachant que le grenat est loin d'avoir autant de valeur que du diamant ou du rubis, or la légende est censée mettre en emphase une inestimable gemme.

De plus, de nombreuses légendes de vouivre considèrent que le bijou est un diamant, comme dans la versions des Côtes d'Or. La vouivre, quand elle plongeait dans une étendue d'eau ou dans un puits, laissait son escarboucle sur la berge (ou la margelle), et un voleur courageux pouvait alors tenter de s'en emparer. La pierre n'est en général qu'une "simple" pierre précieuse de grande valeur, mais il lui est aussi parfois attribué des propriétés magiques, comme dans le conte "Le Serpent au diamant", dans lequel l'escarboucle est capable de changer le fer en or, un peu comme la pierre philosophale. Notons d'ailleurs que la pierre philosophale est souvent soit blanche, soit rouge, couleurs qui se retrouvent pour l'escarboucle, qu'il s'agisse de grenat ou de diamant.


Vouivre féminisée

Dans la littérature, Marcel Aymé s'inspire apparemment de la légende de la vouivre d'Avoudrey, qui pose son escarboucle au bord d'une fontaine dans laquelle elle s'abreuve. En revanche, l'escarboucle est ici décrite comme un rubis, et la vouivre est en fait une jeune femme nue vivant dans un marais. l'auteur Cedric Vincent mélange la version d'Aymé et les légendes traditionnelles en dépeignant la vouivre comme une jeune femme lorsqu'elle est de bonne humeur, et un dragon à deux pattes lorsqu'elle est en colère. Cette représentation, ainsi que des films comme "La Vouivre" font que de nos jours beaucoup d'artistes représentent les vouivres comme étant des femmes nues dont la partie inférieure du corps est une queue de serpent et possédant des ailes.


Au Japon, le sens du mot "escarboucle" a été pris en tant que "Grenat", et la légende de la vouivre française a été rapportée comme tournant autour d'un grenat ou d'un diamant.


En anglais, la confusion est souvent faite entre "vouivre" et "wyverne", mais même si les légendes ont probablement une origine commune et que les deux noms proviennent de l'allemand wipera : "vipère"), les caractéristiques des deux créatures diffèrent sur certains points, et il est donc préférable de les considérer désormais comme des bêtes distinctes. Ainsi, l'escarboucle toujours associée aux vouivres n'existe pas chez la wyverne. La wyverne se voit souvent attribuer une queue hérissée d'épines parfois empoisonnées, mais ce genre de détails ne se retrouve pas du côté de la vouivre.


  • Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Teshirogi a choisi de représenter l'Orbe de la Vouivre comme un serpent ailé possédant un bijou, conformément à la légende. Il ne dispose en revanche pas des deux pattes postérieures qui sont parfois attribuées aux vouivres (le Surplis de la Wyverne possède bien ces pattes en revanche).

Grenat

Grenat

Les grenats sont une famille de minéraux du groupe des néo-silicates. Il en existe de nombreuses variétés, allant de la pierre commune aux pierres précieuses, et leur couleur la plus répandue est le rouge. La teinte la plus rare est le bleu, suivie du vert, présent dans le type de grenat rare nommé "Uvarovite". Le grenat est utilisé depuis l'antiquité, que ce soit en tant que gemme, ou bien en tant que poudre abrasive pour les variétés non-précieuses de grenat. En effet, la dureté du grenat ainsi que sa relative abondance comparée au diamant ou au rubis en faisaient un abrasif de choix pour polir un large éventail de pierres précieuses.


Dans les temps anciens, les grenats étaient appelés escarboucle (du latin carbunculus : "charbon ardent") à cause de leur couleur rouge habituelle. Le nom plus récent "grenat" est apparu vers le 13ème siècle et proviendrait du latin "mela granatum" ou bien "poma granatum", termes qui se réfèrent à la "grenade", fruit dont l'apparence et la couleur rappellent celle du grenat. En japonais, les kanjis associés au grenat sont 柘榴石, ou bien core 石榴石, qui signifient dans tous les cas "pierre grenade".


Pierre philosophale

Pierre philosophale telle qu'elle est représentée dans le premier film d'Harry Potter
  • L'histoire de Garnet dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, centrée sur les bijoux et la jeunesse éternelle, évoque aussi la pierre philosophale.


La pierre philosophale, dont la légende remonte à plus de 2000 ans, est une substance alchimique légendaire qui permettrait de changer n'importe quel métal en or, ou pourrait aussi entre autres servir d'élixir de vie capable de rajeunir son possesseur ou même de lui donner la vie éternelle.


La légende raconte parfois que cette pierre aurait été donnée à Adam par Dieu, et que c'est grâce à elle que tant d'anciennes grandes figures biblique auraient eu de longues vies. Les alchimistes du moyen-âge, qui cherchaient à créer artificiellement cette pierre, basaient leurs raisonnements sur les principes élémentaires de la philosophie de la Grèce antique. La pierre philosophale, sous son apparence minérale était censée être blanche, dans sa version imparfaite capable de changer les métaux en argent, ou rouge, dans sa version parfaite pouvant transmuter les métaux en or. Dans la tradition hindoue, le Cintmani, un équivalent de la pierre philosophale, était un joyau censé être en possession du roi des Nagas (serpents), ou bien placé sur le front du Makara, références qui rappellent le mythe de la vouivre.

Vampirisme et séduction

Elizabeth Bathory

Le thème général de l'histoire concernant Garnet et ses Jewels ressemble aussi en partie à l'histoire entourant la comtesse Elizabeth Bathory. Cette dernière était une aristocrate hongroise de la fin du 16ème siècle, en général considérée comme étant la la plus grande tueuse en série de sexe féminin de l'histoire en ce qui concerne le nombre de victimes. Ce nombre varie en fonction des rapports, et il lui et parfois attribué jusqu'à 650 meurtres, bien qu'elle n'ai été condamnée "que pour" 80 meurtres. La "Comtesse sanglante", comme elle est surnommée, aurait ainsi torturé et tué des jeunes filles qui étaient employées comme servantes, ou tout simplement kidnappées dans les environs. Brûlures, coups, mutilations, morceaux de visage dévorés ou abus sexuels font partie des supplices infligés aux adolescentes. La légende populaire veut qu'Elizabeth Bathory ait pris des bains constitués du sang de jeunes vierges afin de maintenir sa jeunesse, cliché devenu emblématique du personnage (les témoignages de l'époque ne mentionnent aucun bain de sang), bien que dans la réalité ses motivations semblent avoir été purement sadiques. Cette rumeur, ainsi que la nationalité de la comtesse, ont contribué à en faire un personnage lié aux histoires de vampires dans l'imagerie populaire. Les crimes d'Elizabeth Bathory furent finalement dévoilés au grand jour, et celle-ci fut emmurée dans la tour de son château, avec pour seule issue une mince fente permettant de faire passer une assiette pour ses repas. Elle resta vivre ainsi jusqu'à son décès, 4 ans plus tard.


Succube dans Castlevania

Les succubes sont des démons femelles qui prennent l'apparence de belles femmes afin de séduire les hommes et d'avoir des relations sexuelles avec eux, dans le but de voler leur semence. On leur prête des pouvoirs surnaturels facilitant leur entreprise de séduction.


  • Garnet est une séductrice, dont le chant semble surnaturel, à l'image des sirènes ou des succubes. L'obsession de la jeunesse rappelle la légende entourant Elizabeth Bathory, ainsi que le vampirisme et les enlèvements commis dans les environs de son manoir. Tout comme la comtesse, Garnet jouit d'un haut statut social. La scène de bain fait peut-être aussi allusion aux bains de sang de Bathory. Garnet meurt "emmurée" dans son château (ou plus précisément prisonnière de la glace), tout comme Elizabeth Bathory a fini emmurée dans sa tour.

Produits dérivés

Aucun produit dérivé pour ce personnage n'a pu être trouvé par la recherche automatique. Peut-être qu'aucun produit n'existe, ou bien la page du produit n'a pas encore été créée dans ce wiki.


  • Aucun produit dérivé officiel centré sur ce personnage.


Combats

Données des combats récupérées automatiquement sur les pages de Récits. Une absence de résultats signifie qu'aucun combat n'a été mené, ou alors que les pages de récits sont incomplètes.





Personnages affiliés au "totem" Vouivre


La requête automatique n'a pas trouvé d'autres personnages liés au "totem" Vouivre.


Liens externes

Références